Fanny Béguély

Toulouse, France

Après un master recherche d'études cinématographiques et d'histoire des arts à l'Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, j'ai troqué mon encre, mes feuilles perforées et mon stylo mâché pour un peu de chimie, de papiers argentiques périmés et de pinceaux trouvés. En 2012, je commence à expérimenter la technique du chimigramme, photographie sans appareil et sans référent, fruit de réflexions, de doutes et d'explorations photographiques. Attirée par la fragilité du support photosensible des papiers argentiques rares et anciens, par le caractère vivant et imprévisible des sels d'argents, et par l'idée d'introduction d'un geste dans la photographie, j'ai suivi quelques cours de laboratoire n&b à l'Ecole Supérieure d'Arts Graphiques et d'Architecture avant de me lancer en exploratrice libre dans une danse abyssale avec la matière. J'ai peu à peu aménagé mon atelier à Toulouse, et mes chimigrammes commencent aujourd'hui à faire l'objet d'expositions personnelles (http://cargocollective.com/fannybeguely). Je me forme actuellement aux techniques cinématographiques et à la pratique du 16 mm au sein de l'Ecole Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse.