Fournadjieva

Mon parcours commence à l’école de danse de Sofia, en Bulgarie, que j’intègre à l’âge de 10 ans. Après 9 années d’apprentissage en danse classique et des nombreux stages avec la troupe de l’opéra de Sofia, le Ballet Arabesque (2e compagnie bulgare) me donne la chance d’interpréter les parties solos dans des spectacles comme le Boléro de Ravel et le Sacre de printemps de Stravinski. Ensuite avec des différentes compagnies de danse j’ai eu le bonheur de me produire sur les plus belles scènes internationales. En 2007, je suis invitée à rejoindre la troupe du Crazy Horse de Paris en qualité de soliste. Ce grand écart, de la danse classique au cabaret, est pour moi une véritable découverte et richesse. A contrario de beaucoup de pays, le music-hall français est un art quasi mystique où l’on accomplit les numéros de danse comme des rites avec une sensualité magnifiée. Après 6 années à m’imprégner de cet univers, c’est cet esprit très parisien que je souhaite promouvoir en bousculant les règles établies… il y a un siècle, avec cependant la volonté de retrouver l’esprit joyeux et spontané qui animait les cabarets d’antan.