Françoise Hautfenne

Françoise Hautfenne a été bercée par le souffle des vents du Nord et la voix de Jacques Brel. Professeur de lettres et de cinéma, elle se lance en 2002 dans l’aventure de la chanson. En 2004 c’est la rencontre avec Norbert Galo, guitariste, arrangeur. Et c’est en avril 2005 la sortie du premier album « De Haan », du nom néerlandais d’un station balnéaire de la côte belge. Quelques chansons en écoute ici http://www.francoise-hautfenne.fr/popdeha.htm Depuis 2006, Françoise est entourée sur scène par Norbert Galo à la guitare et Claire Galo à la harpe. De cette association naît progressivement une ambiance musicale originale. Puis Philipe Le Mercier, acteur et metteur en scène vient poser son regard complice sur le spectacle et met en place la scénographie de La Maison de Guingois. En scène : un personnage de femme un peu en marge, un peu sorcière. C’est aussi l’univers du second album : « Palimpseste », titre aux consonances magiques sorti en mai 2009, réalisé par Norbert Galo et illustré par Delphine Lermite. http://francoise-hautfenne.fr/poppal.htm Depuis, Françoise Hautfenne a promené le spectacle « La maison de guingois » dans le Nord de France et à Paris essentiellement. LA PRESSE A propos du premier album : De Haan « Ses chansons fustigent tous les égoïsmes, les lâchetés, les routines qui nous font « brouter autour de notre poteau » ; elles dénoncent les faux semblants, les fausses priorités ! N’oublions pas les élans de tendresse, de nostalgie, de « belgitude »… ; Un CD important dans le paysage musical nordiste qui a le vent en poupe. » Christian Defrance - L’Echo du Pas – de - Calais « Une chanson sensible et délicieusement féminine » Didier Desmas - Centre de la chanson « De beaux textes servis par une belle voix » Jean François Guybert - La Voix du Nord A propos du second album : Palimpseste «De beaux textes, la simplicité et la clarté de l'interprétation, une voix qui vous envoûte quelque peu, qui sait caresser comme frapper... tout y est. » Le Thou’ chant webzine chansons - Michel Kemper « Une poétesse fragile et amusée, en phase avec le quotidien et les méandres de la vie, l’évanescence des plaisirs » Nicolas André - La Voix du Nord Arras Sur le spectacle « Une plume sensible , une présence généreuse » Céline Levivier - Version Femina Coup de cœur LYLO (agenda des concerts) n°311 « Des ambiances fantastiques et joyeuses » Philippe Laville - l’US Mag «Françoise Hautfenne polit les sentiments, affûte les petits bonheurs, et tranche les détresses… » Christian Defrance - L’Echo du Pas – de – Calais