guillaumeledent

Belgium

Caméléon musical, touche à tout du paysage francophone belge, Guillaume Ledent façonne, comme on fait un puzzle, son univers pop, rock et folk. Il chante les hauts et les bas de nos vies dans des textes concernés à l’aura positif. Il aime provoquer les rencontres musicales… Depuis son premier album en 2005, il n’a pas hésité à diversifier l’habillage de ses chansons: en solo, avec les arrangements pop de son “Guillaume Ledent Group”, ou emballées dans les couleurs cuivrées d’une fanfare avec “Un petit orchestre dans un grand“. Il a invité sur ses albums Saule, Claire Jau ou la chanteuse finlandaise Anoo. En 2011, il s’envolait pour le Maroc pour réhabiller les chansons du dernier album La récréation avec les musiciens du groupe Gnawa Click. La soif d’expériences nouvelles l’a emmené dernièrement vers la chanson jeune public avec son nouveau projet “Dérange ta chambre“, gentiment impertinent, qui connaît un beau succès. EN DETAIL… De formation classique en saxophone au Conservatoire de Tournai, après avoir repris au piano des standards de la pop, Guillaume Ledent goûtera à différents genres musicaux: la musique traditionnelle avec WHOSE GARDEN, la musique baroque avec le groupe vocal CON AMORES et enfin la pop francophone au sein du groupe CLOVIS où il écrit ses premières chansons. maxi_avant_droitEn 2001, Guillaume Ledent forme le groupe Dîne à Quatre avec lequel il sort un premier maxi “Chansons de pluie” en 2003. C’est l’époque des concours: finaliste Musique à la française 2003, sélection Biennale de la chanson française, Franc’off). En 2005, la formation est rebaptisée “Guillaume Ledent & Dîne à Quatre Orchestra et est rejointe par 3 nouveaux musiciens (Nathalie Peetermans à la guitare, Marie-Eve Ronveaux au violoncelle et Bénédicte Vangysel à la contrebasse). Le groupe sort un premier album éponyme de 10 titre. Au même moment, Guillaume Ledent rencontre un certains Baptiste Lalieu, qui est sur le point de sortir un premier album sous le nom “Saule et les pleureurs”. En 2007, Guillaume Ledent prend vraiment son envol en solo avec un premier album sous son nom: “TON OCEAN”. Corentin Dellicour rejoint le groupe au violoncelle et remplace Marie-Eve. Son pote Saule vient faire un duo sur “L’amour au four“, qui sera en playlist sur les ondes de la RTBF, tout comme le titre “Experts”. Cet album lui vaut en 2008 une nomination aux Octaves de la musique en Belgique dans la catégorie “chansons”, une tournée qui passera par les Centres Culturel, des concerts en Belgique et en France, notamment au Printemps des poètes à Paris, les Francofolies de Spa, Mars en chansons (Charleroi), le Rallye Chantons Français (Bruxelles), Une chanson peut en cacher une autre (à Stavelot). France Inter a l’oreille ouverte sur le projet et le groupe est invité notamment à jouer en live dans l’émission Le Fou du Roi. En 2009, son ami Benoît Chantry, lui propose de créer “Un petit orchestre dans un grand“, rencontre entre un orchestre d’harmonie et un groupe pop. Le spectacle est représenté à plusieurs reprises notamment au Rallye Chantons Français en septembre 2009. En 2010, l’album LA RECREATION sort en Belgique. Un album musicalement plus ambitieux, des arrangements plus étonnants que la presse ne manquera pas de relever: cuivres, cordes jouent côte à côte avec des guitares électriques, des synthétiseurs des années 70… Les influences musicales sont à chercher du côté « néo-folk » anglo-saxon (Gravenhurst, Fleet Foxes, Shearwater) ou du néo-progressif façon Arcade Fire, etc… Des invités pour des duos, (que des filles cette fois-ci), en opposition à Ton Océan où on ne trouvait que des garçons. Des chanteuses issues d’autres milieux musicaux: la chanteuse finlandaise jazz-folk Anoo, la française Claire Jau, et la belge Sophie Galet, de l’écurie Freaksville menée par Benjamin Schoos. Les textes de Guillaume Ledent, que certains classent dans la chanson « humaniste et sociale », sont plus universels, moins accès sur l’anecdotique. Un plus grand travail est apporté sur le jeu des sonorités des mots et l’idée de fable n’est pas très loin. Il refait une tournée des lieux et festivals habituels (centres culturels, francos, Mars en chansons, etc…). La chanson “Coureur de fond” se retrouve sur la compilation des “Coups de coeur du festival Voix de fêtes” de Lausanne (Ch). En 2010, il monte le Collectif Ploum!, avec son ami Guillaume Duthoit, rejoint par Mathieu Vandermolen et Gael Marlier. En janvier 2011, le groupe s’envole pour Casablanca, à l’invitation du festival “Rencontres Racines” et travaille en résidence avec le groupe Gnawa Click pour un échange artistique et la création d’un spectacle commun “Guillaume Ledent & Gnawa Click”: mélange de chanson française et de musique gnawa. Le spectacle est présenté au Théâtre Mohammed VI devant un public nombreux et très enthousiaste. Guillaume Ledent se tourne vers la chanson pour les plus jeunes et monte le groupe DERANGE TA CHAMBRE, dans lequel on retrouve Laurent Gueuning, déjà présent pour la tournée La Récréation. Des sonorités pop-rock assumées pour des chansons directes, mettant en scène les péripéties des bambins actuels. En 2012, le groupe sort un premier opus. Il s’agit d’un livre-CD éponyme, en collaboration avec Mathieu Vandermolen pour les dessins et Jacques Mercier qui répond aux chansons de Guillaume Ledent par des poèmes. Guillaume Ledent sillonne les scènes de Belgique, France et Suisse. En 2012, avec le Collectif Ploum!, ils montent le concept des Concerts Croisés: rencontre musicale entre divers artistes du collectif.