Hadrien Courtier

J'avais d'abord réalisé une poignée de films expérimentaux que je développais moi même au L'abominable, un laboratoire photochimique associatif. Parallèlement, j'exposais mes photographies des lieux abandonnés dans différents endroits de Paris et d'ailleurs. Intéressé depuis 2010 par les histoires liées au mysticisme, mon travail artistique s'est naturellement porté sur cette thématique.