helene.gugenheim

Diplômée de l’Ecole du Louvre, je suis devenue ensuite journaliste au sein du magazine Métiers d’art. Ce qui m'a permis d’entrer dans de nombreux ateliers pour y rencontrer des artisans d’art, des savoirs-faire, des gestes et des matières. C’est à cette époque que j'ai découvert le kintsugi. Parallèlement, j'ai développé une écriture personnelle qui a abouti à la publication de nouvelles puis d’un premier roman-poème, "Nuits" (ed. Gaspard Nocturne). Je travaille actuellement à mon deuxième ouvrage. Mon projet artistique « Mes cicatrices je suis d’elles, entièrement tissées » voit le jour en mai 2015, et depuis, la performance a été réalisée pour Marie (2015), Olivier (2015), Clémentine (2016), Antoine (2016). Olivier sera le cinquième participant. La performance a également été adaptée en (et pour le) public au salon Jeune Création début 2016.