Hiverpool

Chambezon, France

Appelez ça comme vous voudrez, hasard, Providence…ça n’aurait pas pu arriver ailleurs. Quelque part là-haut, dans le jaune des ajoncs et le rose des fuchsias, à l’ombre fraîche des pierres dressées vers le ciel, Martial et Delphine ont donné la vie à Hiver Pool, nouveau projet léger comme le coton des tourbières… Une guitare et une voix dans la bruine irlandaise, et rien d’autre. Etait-ce leur destin ? Il faut avoir goûté au sel de ces baisers, murmurés au coin d’un orgue, à la simplicité désarmante de cette écriture à quatre mains, humble et délicate, pour s’enchanter de l’évidente complicité du duo, tout entier porté par l’amour des chansons bien faites. De retour dans la paix du studio La Vallée, niché au sein d’une Auvergne accueillante, propice aux humeurs champêtres et aux forts tempéraments, Martial et Delphine ont alors enregistré cinq premiers titres, excitant prélude à la grande aventure. Car les plus belles romances débutent ainsi, un léger goût de liberté sur les lèvres, une envie d’écrire sa propre histoire, un regard apaisé sur les influences de toujours… Oui, la poésie est au cœur du propos. On y entend le père Hugo, on aperçoit Flaubert et Proust, l’élégance, la finesse, le sens du détail. Oui, on pensera aux Cohen, Leonard bien sûr, mais aussi Albert, pourquoi pas… On évoquera Bon Iver et sa dentelle folk, Beirut et la luxuriance des arrangements. Plus près de chez nous, on verra aussi Holden, Emilie Simon et les héros courtois d’une chanson modeste et géniale, ici en français, là en anglais, peu importe... A l’aube de leur histoire, Delphine et Martial goûtent pleinement à ces belles embrassades entre pop et chanson, célébrées à deux voix. L’équilibre est là, rien ne tremble entre les lignes, écrites avec le cœur. Un clavier, sautillant ou plus grave, quelques percussions au gré des humeurs, bodhran, grosse caisse, une petite machine, et une guitare, toujours, comme un retour aux sources du songwriting. Aujourd’hui, cinq titres comme une brèche vers l’ailleurs, une introduction au bonheur simple d’être deux. Demain est une autre histoire… Hervé Deffontis ( Chargé de communication la coopérative de Mai ) _______