Jahen Oarsman

André Manoukian dit de lui qu'il sait tout faire : émotion au bout des doigts, voix engorgée de rocailles. Sa musique va puiser dans les secrets de la pop la plus écrite comme dans l'americana la plus brute. On pense à Bon Iver ou José Gonzalez. Après un "Hyde & Seek" salué par la presse en 2016, "In Time" en 2018, les première parties de Yael Naim, Moriarty ou encore Selah Sue, Jahen travaille sur un premier album et nous offre sur scène ses morceaux les plus personnels, de ceux qui soignent le cœur et l'âme.