Jean Racine

Jean Racine est né et a grandi au Sénégal, puis a vécu pendant presque 15 ans entre la France et les Etats-Unis principalement. Voilà pour la présentation de cet artiste à la culture et aux tropismes pluriels, dont la musique, le GRAFF (Groovy-Afro-Folk), se définit finalement moins aisément d'un point de vue stylistique que par des caractéristiques toujours constantes: la guitare, la mélodie, le groove et un son résolument organique. En 2007, Jean Racine, est découvert par le label Roymusic dans le métro parisien. Il signe dans la foulée un contrat avec la maison de disque EMI Music France et l’éditeur Universal Musique Publishing. Fruit de cette collaboration, l’album ‘Ivre du son’, produit par Henry Hirsch (producteur de Lenny Kravitz et de Vanessa Paradis entre autres), sort en 2007 et fait l’objet d’une tournée qui mènera l’artiste dans toute la France mais aussi en Suisse, en Allemagne, en Europe de l’Est et au Canada. De cette expérience avec une maison de disque, l’artiste retient un enrichissement certain, cependant mêlé d’une une frustration et d’une déception liées à ce qu’il considère être un cadre trop restrictif pour sa liberté de création, d’expression et de décision. Jean Racine se fait alors la promesse de ne refaire de la musique qu’en toute indépendance et, contre toute attente, décide de faire une pause artistique pour se consacrer à son autre passion : la quête de connaissances. S’ensuit une période où l’artiste lit beaucoup et s’emploie à décrocher un MBA (Master of Business Administration) auprès d’une prestigieuse école de commerce parisienne. La musique ne sera cependant jamais loin durant ces temps studieux que Jean Racine met à profit pour écrire, composer et enregistrer des chansons. Début 2014, l’artiste-caméléon dépose ses valises et sa guitare à Dakar. Ce retour aux sources est l’occasion de la redécouverte d’un pays natal au bouillonnement culturel renouvelé et intense. Afropolitan One un projet d'album en écho à l’afropolitanisme cher à Achille Mbembe. Eouvre de portée universelle, il est le reflet d’une Afrique désincarnée, fruit de l’imaginaire d’un artiste puisant son inspiration dans toutes les formes d’expressions artistiques (La Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes (SAPE), Marcel Proust, Yaandé Codou Sene, Edouard Glissant, Ousmane Sow, Terry Callier, Ottis Redding, Souleymae Faye, Albert Camus, Keziah Jones, Jean François Revel, Céline , Fela, Yasmina Reza, Oran Pamuk, Jean Michel Basquiat, Tita Mbaye, Saez, Aloe Blacc….) Hors des sentiers battus, la tête dans les étoiles et les pieds profondément enfouis dans la terre, ce dandy épicurien dans l’âme dont le véritable métier se résume au verbe « apprendre », mène sa barque de la seule façon qui convienne à ses yeux : libre !