JérémySaintPeyre

J'ai découvert la photographie dans les manuels d'histoire lorsque j'étais au collège, on y voyait les clichés (non crédités) de Capa, Burrows, Ut... Je me rappelle mon étonnement quand j'ai appris que réaliser ces images, témoigner du présent, pouvait être un métier et non des photos souvenirs prises par des protagonistes. J'ai commencé à prendre des photographies quand j'étudiais les arts appliqués au lycée, à Paris. En passant du vieux AE-1 de papa à un K10D flambant neuf... et vice versa. D'un passe temps c'est devenu une passion que je suis difficilement parvenu à étudier. Finalement accepté dans une école de photographie, j'y ai acquis de solides bases techniques et y ai renforcé mon goût du reportage en même temps que je développais celui du documentaire. Durant ces deux années, je réalisais mon premier reportage sérieux à Kibera. En le réalisant, de la prise de vues sur place à sa forme finale, je me rendis compte que je ne pouvais traiter les différents aspects d'un sujet indépendamment les uns des autres car ces derniers sont à la fois causes et conséquences du contexte, ils s'influencent réciproquement. Pour simplifier, ce n'est pas en ayant vu la Tour Eiffel que l'on connait Paris. Je continue de développer cette démarche à chaque projet. Excepté quelques travaux plus libres, cette manière de travailler est omniprésente.