Joachim des Ormeaux

Paris, France

Joachim des Ormeaux a grandi en Martinique, une île qui foisonne de talents. Issu d’une famille d’artistes de théâtre et de musique, il est une synthèse de ces deux univers, une originalité caribéenne. Autodidacte, il s’essaie tout d’abord au tambour et à la guitare mais l’instrument qui lui demandera le plus de travail, c’est sa voix particulière, profonde et grave qu’il domptera. Il comprend qu’à travers elle, il pourra transmettre toute son énergie vibrante et quasi chamanique, sa passion des mots créoles et de la culture de ses ancêtres. Ses références et inspirations caribéennes sont multiples… et s’entremêlent. Il apprend tout autant des quartiers populaires de Fort de France (Martinique) que des échanges avec les grands noms de musique traditionnelle antillaise tels Eugène Mona, ti Emile, Marius Cultier… La littérature et le théâtre antillais révèlent sa gouaille et son talent de conteur mais aussi son goût pour la mise en scène lors des concerts. Autres sources d’inspiration… Les souvenirs, ceux des premières odeurs, des premiers sons qui contribuent à nourrir sa créativité et son sincère respect pour les “anciens”… L’écho des expressions imagées de sa grand-mère… le café qui grille et sautille dans le “fait-tout” familial au petit matin tel un métronome… et son odeur corsée, cuivrée qui embaume la maison… Mais lorsque l’on nait au début des années 1970, l’influence noire américaine est incontournable… Marvin Gaye et son élégance à l’état brut, Georges Benson et son phrasé jazz funk, Rachel Farrel chanteuse de jazz à la voix en sifflet, Ron Carter jazzman aux fameux glissendo… Et puis, plus récemment, il y a l’album “J’ai deux amours” de Dee Dee Bridgewater pour ses percussions… … 2010, il s’installe à Paris, direction le studio pour travailler sur sa voix et ses compositions. … 2011, première scène parisienne au Panam Soul, la rencontre avec Maher Beauroy, le 1er concept “Quand le conte kréol et le jazz se rendent compte” prend forme et vie sur scène tout au long de l’année 2012… Enfin 2013 ! Il lance son nouveau concert-concept “Horizon Jazz Kreol” avec pour projet le 1er album !