La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire - Institut de France

La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire-Institut de France est la première fondation à l’origine de recherches scientifiques en France et en Europe sur les maladies cardio-vasculaires des femmes, grâce à l’initiation du Programme de Recherche « Danièle Hermann-cœurs de femmes » Une Fondation née de l’initiative et de l’expérience d’une patiente. Fondée en 2001 par Danièle Hermann qui fut, à deux reprises, opérée à cœur ouvert par le Professeur Alain Carpentier et qui toute sa vie fut une infatigable militante de la cause du cœur. La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire – Institut de France a pour vocation de donner concrètement aux équipes de cardiologie française les moyens de mener des projets de recherche ambitieux afin de mieux connaître les risques spécifiques aux femmes, de faciliter les diagnostics et la prise en charge thérapeutique des maladies cardio-vasculaires chez les femmes. Danièle Hermann s’est éteinte en novembre 2014. La Vice-Présidence de la Fondation est aujourd’hui assurée par Maître Michèle Cahen. La fondation est soutenue par deux conseils scientifiques au sein desquels figurent des personnalités scientifiques françaises éminentes. L’un se consacre à l’attribution du Prix Danièle Hermann remis chaque année à un chercheur pour ses recherches sur les maladies cardio-vasculaires et l’autre se consacre aux appels à projets dédiés exclusivement aux maladies cardio-vasculaires des femmes. La fondation est hébergée à l’Institut de France et est rattachée à la Cour des Comptes. La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire- Institut de France a lancé en septembre 2015 le premier appel à projet de recherches « Danièle Hermann-Cœurs de femmes » et a remis le 24 juin 2016 à Daniel Vaiman, Directeur de Recherches Inserm 1, une bourse de recherche de 50 000 € pour ses travaux sur la pré-éclampsie, une maladie très grave de la grossesse affectant le cœur des femmes. Chaque année, 70 000 femmes dans le monde meurent de pré-éclampsie dans l’indifférence générale.