La Maison de Couture

Le parcours de Tania Rosa Graf, à l'origine du projet, a mené tout naturellement à la création de L' Association La Maison de Couture en 2010. Après un CAP "couture flou" passé en candidate libre tout en travaillant dans un atelier d'insertion par la couture (Atelier des Ormeaux), Tania présente et obtient un Défi Jeune en novembre 2009. Cette subvention lui permet, aidée par la couveuse d'entreprise Diapason, et conseillée par le PILES 04, de concevoir et fabriquer une première collection de vêtements, mise en vente sur les marchés et présentée sous forme de défilés. Deux années d'activité en auto-entreprise ont révélé la difficulté de produire et vendre seule sur les marchés de la région. L'échec commercial et un certain dégoût face à la situation de la filière textile (concurrence de la production de masse à l'étranger dans des conditions humaines difficiles avec des matières et des finitions de moindre qualité) ont conduit à la création de l'Association. Ce statut particulier permet, pour commencer, d'une part de diversifier les actions (retouches, cours, confection sur mesures, prêt à porter en petites séries..) et d'autre part de pouvoir bénéficier d'un statut allégé qui rend possible une approche plus humaine du travail et de ne pas viser à tout prix une rentabilité économique imposée par la logique d'entreprise. En Octobre 2013 LMDC s'installe dans ses locaux à St Michel L' Observatoire, sur la place principale de ce petit village des Alpes de Haute Provence. L'atelier, qui dispose d'une vitrine, est aménagé pour l'espace de travail, d'exposition et de vente. A la fin de l'année 2014, les actions de La Maison de Couture jusqu'alors menées par Tania Rosa Graf et quelques adhérents, tous bénévoles, se voient renforcées par la rencontre avec Juliana Bandiera, également titulaire d'un CAP "couture flou", qui souhaite prendre part activement au développement du projet. La Maison de Couture fonctionne alors grâce à la passion des deux couturières diplômées et bénévoles. L'objectif étant de créer des emplois, les aides de l'Etat (CAE) ont rendu possible l'embauche de Tania et Juliana en septembre 2015 en contrats à temps partiel pour 2 ans, dans le but de pérenniser l'association et de développer ses moyens.