Leatilga

France

En tant qu'artiste plasticienne autodidacte, ma démarche est simple : tenter d'entrebâiller des portes sur l'imaginaire pour inciter l'oeil contemplatif à parcourir de multiples chemins erratiques et personnels. Les questionnements sur notre réalité présente sont en arrière-plan, restent discrets et sans réponse. Ce sont des allusions, des résonances intérieures qui s'intègrent à la complexité de mondes irréels en interaction, ou des émotions qui sourdent de l'abstraction. Tout un chacun reste ainsi libre d'interpréter l'œuvre en fonction de son vécu et de ses ressentis présents. Mais il me semble qu'en matière d'art, l'œuvre n'est qu'un prétexte; son interprétation ne peut être qu'anecdotique et incomplète. Ce qui importe, c'est ce que nous pouvons apprendre sur nous-mêmes lors de cette rencontre méditative. Le fil conducteur de mes créations est la liberté. Ainsi, elles peuvent se matérialiser sous différentes formes -peinture (acrylique et huile sur bois), sculpture, céramique, écriture (poésie narrative - nouvelle)- et parfois s’entremêler selon les projets comme pour Les Pattes de l’Araignée.