Les Ateliers du Vent

Les Ateliers du Vent sont une aventure artistique à la fois musicale, théâtrale, visuelle, poétique et politique, imaginée et conduite par des artistes. Elle réunit des artistes de toutes disciplines, des citoyens qui adhèrent au projet et des salariés. Depuis son origine en 1996, cette aventure s'est inscrite dans 4 lieux dont la remise en état et l'exploitation ont rythmé la vie de l'association et permis d'inventer des espaces de travail collectifs et de nombreuses occasions de rencontres avec la population. Les Ateliers du Vent fédèrent chaque année une cinquantaine d'artistes et proposent un certain nombre de rendez vous réguliers ou liés à l'actualité du collectif. Les Ateliers du Vent se présentent comme un espace de travail,de recherche et de propositions, où la rencontre artistique et humaine est au cœur du projet. Inscrit dans un quartier, une ville et une région, ils tissent des relations bien au delà de ces frontières. Dès le départ, un lieu (une ancienne grange dans la périphérie du centre de Rennes) rénové collectivement, sert à la fois d'espace de répétition, de recherche et permet de proposer des événements musicaux, de type cabaret, des expositions, des pièces de théâtre. Rien ne laissait imaginer que l'expérience se prolongerait et grandirait au point, trois an plus tard, de se retrouver à squatter une belle maison bourgeoise vouée à démolition, puis de louer sur le mode d'un bail précaire, un petit immeuble avec hangar attenant (2001-2006) et enfin de s'installer en 2006 plus durablement dans une usine de 1500 m2 construite au départ pour fabriquer de la moutarde. Après un long temps de rénovation et d'aménagement porté par le collectif, l'usine rassemble des studios, un atelier de construction, des espaces de répétitions, des bureaux collectifs, une atelier costume, un espace de stockage et un espace de proposition, toujours remodelé en fonction des projets présentés. A partir de septembre 2014, le bâtiment sera soumis aux travaux de remise aux normes, ouvrant une nouvelle période pour le collectif, pour la première fois de son histoire, sans véritable lieu. Entre temps, des événements sont devenus réguliers (Super8 mai puis Super 7m@i). Des rendez vous estivaux, festifs et curieux, ont trouvé moultes déclinaisons (Vilaine Guinguette, Vilaine Vilaine, Vilaine Kermesse, Vilaine Ballade). Des expériences de récits collectifs ont marqué les spectateurs et le collectif (Cabaret Turbin, Cabaret tout court,Caboulot). Des formes ont permis de montrer les travaux et les recherches des membres et des proches du collectif (Soirées Psch( )tt). Des expositions de peintures, de sculpture de photographies ponctuent chaque année. Le théâtre et la poésie rythment les créations. Les collaborations avec d'autres structures se sont multipliées (Périscopages, les Tombées de la Nuit, Comptoir du doc...), comme les rencontres avec des artistes de tous horizons, qui partagent un état d'esprit accueillant et frondeur. Au total, près de 150 projets ont vu le jour, le réseau fédère plus de 200 adhérents et le souffle des Ateliers du Vent s'est propagé jusqu'en Russie, Roumanie, Moldavie ou encore Arménie.