m o o d

Nantes

Issue d’une famille de musiciens autodidactes et fondateurs du studio d’enregistrement “Studio Osiris”, m o o d alias Maude Trutet découvre dès son plus jeune âge les scènes jazz nantaises et parisiennes qui enregistrent chez ses parents. Tandis que son père - lui même chanteur - multiplie les expériences rock progressif et musiques du monde auxquelles il l’invite en tant que choriste dès ses 13 ans; Maude s’initie à la scène dans différents orchestres de variétés et groupes de rock dès ses 14 ans. La jeune artiste poursuit son parcours en se formant en faculté de musicologie (Deug avec mention), puis elle devient titulaire d’un DE chant musiques actuelles, le seul à ce jour; et d’un DUMI. Elle travaille également le chant lyrique, l’improvisation vocale, le chant classique d’Inde du nord et le chant traditionnel arabo-andalou. C’est à cette période qu’elle se procure son premier harmonium indien; instrument avec lequel elle s’accompagne toujours aujourd’hui. Elle s’est formée au près de Jawad Jadli, Cyril David, Pascale Labbé, Jessica Concstable, Henri Delabarre, François Valade, Marlui Miranda,... Parallèlement, Maude compose et chante dans «l’Effet Défée» (rock expérimental ), qui remporte l’award du «best debut record 2010» au Progawards. Dans ce projet, elle invente son propre langage « le français miroir », un travail sur l’inversion du français privilégiant la poésie des sonorités. Elle intègre par ailleurs le quatuor oriental «Nassij» (chants traditionnels arabo-andalou/indiens) et collabore avec des musiciens tels qu’Ollivier Leroy pour monter le duo vocal hindi «olli & mood» (chants dévotionnels d’Inde du Nord). Ce parcours confère à Maude une solide expérience de la scène: Onyx, Salle Paul Fort, le Pannonica et la cité des congrès à Nantes, L’Ubu (première partie de David Krakauer), la Cité (première partie de Magma), l’Antipode et le Jardin Moderne à Rennes, Les Vieilles Charrues, Les Escales, Festival de Saint-Chartier, Planète Musique, la Pamparina, Festival Chauffer Dans la Noirceur (deuxième partie de Public Enemy), Les Demoiselles en Campagne, Les trois baudets, FGO Barbara et Le Forum Léo Férre à Paris, le Théâtre des Jacobins (deuxième partie de Daby Touré), Le Liberté... Maude s’est également produite à l’étranger: Italie, Danemark, Brésil, Festival Mons Belgique, ... Aujourd'hui elle continue de se former au centre de formation fondé par Eric Marchand, "kreizh beizh akademi", avec pour formateurs titi robin, Svetlana Sapajic, Hélène Labarière, Kevan Chemirani, Fawaz Baker; ainsi qu'auprès des maîtres du chant dhrupad les Gundecha brothers en Inde. Elle a eu la chance aussi de rencontrer celle qu'elle nomme sa grand-mère spirituelle, Meredith Monk, de jouer avec le chanteur suffi Muktyar Ali, et elle collabore depuis récemment en tant que chanteuse invitée avec les américains de Secret Chiefs 3 (Ex Mr Bungle, John Zorn, Faith No More). Discograhie : En grandissant au studio d’enregistrement «Studio Osiris», m o o d a ouvert très tôt les yeux et les oreilles sur les axes de réalisation d’un projet de disque et les exigences relatives à ce type de projet. m o o d a réalisé, produit, écrit et dirigé : - L’Effet Défée " Al Trop" (mars 2010), qui a remporté les Progawards 2010 avec le prix "Best Debut Record" - m o o d (1er EP eponyme sorti en janvier 2012) Elle a aussi co écrit et co réaliser avec Ollivier Leroy: - «Olli & Mood" (1 er EP live) En tant que chanteuse invitée et choriste, m o o d a collaboré à plusieurs enregistrements: - «Parades Nuptiales» Delphine Coutant -Janvier 2012; - «Nos reflets égarés» Resistenz- 2011; - «Bird’sgroove» electroplume-2011; - «El Amal Rahina» Kwal-2009; «Mordicus» Yfonkdufonk-2008; - «El Camino»-2006;»Sentiers Battus» Bwa Caïman-2002; - Ben Cielsik trio-1999; - Winkler de Lune- 2000; - Udraya-1996. C’est donc une étape très importante pour cette artiste de faire voir le jour à un premier disque en son nom, bénéficiant de toute cette expérience discographique. Pour cet album, mood a choisi de travailler avec le musicien hongrois Akosh S (Noir Désir, Joseph Nadj).