Machinalis Tarantulae (Justine Ribière)

J'ai commencé à confronter la viole de gambe aux musiques actuelles dès 2001: en live mais aussi avec de nombreuses expériences, variées, en studio (chanson française rock, flamenco, pop industrielle, harsh punk industriel, noise…) J'obtiens mes diplômes en viole de gambe ainsi qu'une maitrise de musicologie sur la musique baroque en 2005 (dir. de recherche Jean‐Christophe Maillard). Mais c'est sur la texture de l'instrument même, sur la matière et la couleur sonore que je souhaite orienter mon travail. Me servir de la viole comme d'une interface. Après de longues recherches sur l'électrification de ma viole acoustique , je me tourne vers une viole électrique fabriquée par François Danger (Rouen ). Ma viole passe par des effets via un pedal-board. Je fonde en 2010 avec Sébastien Chaigneau le toujours actuel combo de musique industrielle La Nef Outrenoire ( www.lanef-‐ outrenoire.com ). En 2014 je crée mon projet solo: Machinalis Tarantulae pour lequel je crée des machines électro, souvent mêlées à des machines bruitistes, s'imbriquant dans des lignes de basses et de synthés massifs et des samples. Je peux alors y apposer des lignes de viole.