MANa

Fontenay-sous-Bois, France

La naissance de MANa est la résultante d'une suite de rencontres humaines. Il est au départ, le croisement entre des instituteurs désireux de privilégier les questions du : « Comment l’enfant apprend? » « Quels sont les besoins de l’enfant ? » « Comment remettre l’individu enfant, et le groupe enfant au centre des apprentissages? » Ces professeurs des écoles ont créé un réseau de réflexions et des échanges de pratiques inspirés par des pédagogues tels Célestin FREINET, Paul LEBOHEC et Bernard COLLOT. C’est grâce à ces regroupements qu’ils ont créé le lien, qui est suffisamment solide pour que s’engage aujourd’hui une autre grande aventure. Cécile PRIOU, convaincue d’une démarche alternative a fait le pas de démissionner de l’Education Nationale en Octobre 2006. D’autres, tel Yanek HUSIANYCIA, soutenu par Philippe LAMY et Claire HEBER-SUFFRIN, fondatrice des « échanges réciproques de savoirs », ont poursuivi leurs recherches et leurs expériences nouvelles dans le cadre des classes élémentaires de l’Education Nationale. Au cours de leur pérégrination vers des sources et réflexions nouvelles sur l’Education, Cécile et Luce ALLALI se rencontrèrent à la Maison des Enfants (MDE) de la Cartoucherie de Vincennes en Janvier 2008. Lors du stage de formation d’Educatrice Jeunes Enfants que Luce y effectuait. Leur sujet de partage fut immédiat l’enfant. Les regards de chacune, aussi différents soient-ils, pour elles, il y avait une évidence: « L’enfant sait, il découvre ce qui fait sens à son chemin particulier au fur et à mesure de ses expériences, et nous sommes là, adultes pour l’accompagner et non l’éduquer. » C’est la confiance que nous lui donnons, qui favorise ses acquisitions et non la peur ou le scepticisme. Les chemins de ces jeunes femmes restèrent liés par l’amitié; elles ont rêvé un jour de travailler ensemble pour mêler leurs qualités, et c’est ce qui se réalisa toujours en ce lieu: La Maison des Enfants en juin 2011. C’est là, au quotidien, que se lièrent à elles les parents des enfants : « Etre parents, je pensais que ça venait tout seul, mais en fait ça s’apprend ! L’école parentale et leurs éducateurs sont des moyens et des liens magnifiques pour ne pas se sentir dans le désarroi des questionnements, tout en ayant ses propres ressentis et sa propre histoire comme richesses à partager. » témoigne Merle-Anne COLOSSIMO, parent d’élève, lors d’une discussion et de la réunion de présentation du projet MANa. Adèle DAMOISEAU, mère d’un enfant de la MDE, remit en contact Cécile et Yanek, qui s’étaient connus plusieurs années auparavant lorsque Cécile travaillait à l’Education Nationale. Cécile dont l’art est de fédérer les personnes selon leurs qualités et regard spécifique, a commencé à faire émerger l’idée du projet MANa avec Odile BONAVENTURE, également parent d’élève à la MDE. Elles surent remettre en lien tous ceux qui avaient pour quête « une Ecole Autrement ». C’est ainsi que naquit MANa : Maison des Apprentissages Naturels. « Un an pour réaliser, concrétiser et s’envoler! » Une Plate Forme informatique créée par Tristan SCHOENLOH donne un point de base concret au projet et son avancement. Adèle, architecte et graphiste, a créé la charte graphique de la structure. Ainsi le projet prend toute son envergure dans l’interaction et la synergie. Il est créé dans l’intention de la recherche sur « les apprentissages naturels des enfants », à partir des données réelles et vivantes : le projet prend la forme de ce que chacun y apporte et continuera à y apporter. Parents de la Maison des Enfants, parents qui ont entendus parler du projet, professionnels de la petite enfance sur les pédagogies dîtes classiques et celles dîtes alternatives, journalistes, informaticiens, tous étaient réunis le mardi 22 mai 2012 pour la première réunion de présentation de la future structure. Catherine FOURMOND, amie proche de Cécile depuis plus de 14 ans, présente via Skype des USA où elle vit a permis le lancement de cette première rencontre grâce à son financement.