Méli-mélo

Brussels, Belgium

Méli-Mélo ? C'est une longue histoire. Au départ, en 1990, ce qui n’est pas encore un ensemble vocal mais une bande d’amis ne compte que six voix, venues de Bruxelles, pour l’essentiel. A leur tête, en vertu d'une formule originale, deux cheffes de chœur, Marie-Sophie Talbot et Geneviève Laloy. De fil en aiguille, le groupe s'agrandit. Il compte aujourd’hui une petite quarantaine de choristes, venus de Bruxelles et de la Région wallonne. Sur ses partitions, on trouve de tout: des chants profanes ou sacrés, classiques ou jazz, folk ou contemporains. Baptisé Méli-Mélo – et pour cause -, ces titres se chantent en russe, en persan, en français, en tchèque, en anglais, en espagnol, en italien, en hébreu, en arabe, en néerlandais, en finlandais, ou en zoulou. A partir de 1997, les chanteurs se passent de partitions lors des concerts. Il n'y aura plus de retour en arrière. Méli-Mélo expérimentera dans cette liberté nouvelle le plaisir d’accompagner les chants d’un début de gestuelle. Le travail du groupe s'axera dès lors sur ces deux piliers: la voix et le mouvement, travaillés conjointement lors des ateliers, organisés durant toute une semaine d'été chaque année et durant les week-ends. En 2003, au Festival de chant choral de Veszprem, en Hongrie, Méli-Mélo sera d'ailleurs remarqué pour cette double approche et recevra à ce titre les éloges du Jury. Le premier spectacle, baptisé « Chanteurs de sornettes » et accompagné de la sortie d’un CD, voit le jour en 2004 au Théâtre Marni, à Ixelles. Il sera suivi, deux ans plus tard, du spectacle « Des bémols et des fraises ». Outre des ressources internes au groupe, ce projet bénéficie de l'appui de professionnels comme Anne Van K (metteuse en scène), Christine Flaschoen (costumes) et Jean-Jacques Deneumoustier (mise en lumières). « Ga(m)mes » est le troisième opus du genre. Créé en 2009 au Centre culturel des Roches (Rochefort), il sera entre autres joué à Paris (Festival Dix de chœurs), Londres (Festival Sangerstevne), Somain/Valenciennes (Festival Festi’muse), Vittel, mais aussi, en Belgique, dans le cadre du Festival Canal Chanté et du Festival Esperanzah, à Floreffe. Depuis septembre 2011, Méli-Mélo travaille à la préparation de son nouveau spectacle, « Page Blanche », qui a déjà reçu le soutien enthousiaste du Centre culturel d'Ottignies, du théâtre de La Montagne magique, et de la Maison de la culture de Tournai (voir courriers ci-joints). Sa création au Centre culturel des Roches est d'ores et déjà programmée à l’automne 2014.