Mô Ewanjé-Epée

Monique Ewanjé-Epée en détail De 1985 à 1996, j'ai été athlète de haut niveau (100m haies), membre de l'Equipe de France et mon titre le plus important est celui de championne d’Europe du 100m haies, à Split en 1990 (Bim : 25 ans dans la face!). J'ai participé à 3 Jeux Olympiques (88, 92 et 96), remporté 3 titres de vice-championne d’Europe et du monde et 6 titres de championne de France de la discipline. Je suis toujours détentrice du record de France du 100m haies et j'ai dû oublier des tas de trucs mais il faut demander à ma sœur, elle est plus calée que moi en pedigrees-athlétiques. Mais je n'ai pas fait que ça durant cette période là... Passionnée également de danse, j'ai bien failli opter pour une formation professionnelle juste après mon BAC. Finalement, en parallèle de mes études de Droit et de l'athlétisme donc, j'ai dansé jusqu'à 4 heures par jour malgré tout ! En 1987, j'ai rejoint Paris et le Centre de Formation des Journalistes. Puis j'ai intégré le journal de la ville de Créteil, et enfin le service communication de la ville (mais en parallèle, je n'ai rien trouvé de mieux à faire que d'être nommée au Conseil Économique et Social par François Mitterrand et d'y officier durant 2 ans ). En 1991, je fais mes armes au service communication de l’Agence de presse TEMPSPORT, toujours à Paris. En 1993, je donne naissance à ma 1ère fille et décide de revenir à Montpellier. J'y reprends l'athlétisme en 1994 et intègre, un an plus tard,  le service communication de feu l'Office départemental des Sports de l’Hérault. 1996 marque la fin de ma carrière sportive et ma seconde fille naît en 1997. Bizarrement, je n'ai qu'une seule activité pendant quelques années : juste le temps de me lasser et de démissionner pour créer la société GINKO Productions en 2000. En 2006, avec l'arrêt brutal du groupe Ginkobiloba, je ferme Ginko Productions et me voilà chargée de production de l’association SOUL Travelers Gospel et tourneur de divers artistes. Je suis également une troisième fois maman. : d'un petit garçon cette fois. À mes heures « perdues », je suis également formatrice et intervenante en communication, media-training et prise de parole en public. En 2008, toujours en plus de mon activité professionnelle, je deviens Adjoint au Maire de mon village, Saint-Hippolyte-du-Fort, chargée de la culture, du sport, de l’animation et de la communication en mars 2008. Fonction que je quitterai un an plus tard, mais resterai conseillère municipale jusqu'à la fin du mandat. 2010 est l'année de la « pause culturelle » et je travaille un an et demi dans une agence de location immobilière (oui, j'ai parfois de drôles d'idées)... avant de m'y ennuyer et d'attaquer une vraie réflexion sur mon devenir. Pour une fois, je prends mon temps : 1 an passe. 2012 pointe son nez et l'envie de reprendre la route de la musique est là, comme un gâteau au chocolat auquel on ne peut pas résister. Je reprends donc mes activités passionnées et passionnantes. Mais avec la ferme intention de les faire évoluer. Début 2014, tout en continuant le développement d'artistes au sein du Bureau, je retourne donc à l'école. 4 mois. Pour vérifier, apprendre et m'améliorer. Mais j'ai envie d'aller plus loin. Encore.