Olkan Elijah

Montpellier, France

Olkan a 12 ans lorsqu'il découvre dans la presse, le destin incroyable de la célèbre éthologue américaine Dian Fossey, tout juste assassinée dans les montagnes Virunga, alors qu'elle consacrait sa vie à l'étude et à la protection des derniers Gorilles du Rwanda. Ce jour là, il décide de s'engager à son petit niveau et devient "enquêteur" pour une association locale de protection animale! Son jeune âge lui confère l'anonymat nécessaire pour photographier des cas flagrants de maltraitance dans les affaires les plus sensibles. Quelques semaines plus tard, il édite un petit journal de sensibilisation qu'il distribue dans la rue... Sur-efficient, il s'ennuie dans ses études. C'est alors en forêt, caméra au poing, qu'il trouve la source de sa créativité arborescente. Il commence à "tourner-monter" de petits courts-métrages avec deux ou trois amis avant de se livrer à l'exercice de l'écriture. Attiré par le théâtre, Olkan intègre, à 16 ans, la compagnie Volodia sous la direction du metteur-en-scène André Fornier, mais c'est la musique qui lui permet finalement de gagner sa vie, il interprète sur scène ses propres compositions et assure alors les premières parties de concerts. Ses albums, toujours disponibles sur les plateformes de téléchargement légal, reflètent une personnalité intègre et passionnée. En quête de cohérence et avide de connaissances sur la condition animale, il remet très tôt en question, ses habitudes de consommation et renonce à se nourrir de produits d'origine animale avant de s’intéresser à l'antispécisme et d'entreprendre des voyages à la rencontre d'autres cultures afin d'étudier leur rapport à l'animal. Riche de nombreux voyages et rencontres en Amazonie où il passe 5 ans, au Maroc ou en Europe de l'est, il s'entoure de personnes engagées pour la protection animale et réalise le potentiel éparpillé des militants. C'est dans une perspective d'unir les efforts qu'il fonde, en 2010, l'ONG FUDA (Forces Unies pour les Droits des Animaux) En 2015 naît l'envie de partager ses rencontres à travers un livre: "L'armée des innocents", témoin d'une société qui ouvre les yeux doucement sur la souffrance animale et qui commence à remettre en question la façon dont les animaux sont traités. Ce livre (toujours à l'écriture) est l'occasion d'ajouter l'image aux voyages, c'est ainsi que ce projet de film documentaire voit le jour...