Shantalla

Mon Histoire Je suis une maman de 2 garçons, le 2ème de mes enfants (alors âgé de 18 mois et en période de sevrage au niveau de l’allaitement) était partis se promener avec son papa. Le papa de mon 2ème garçon ne me l’a pas ramené, le soir ; il a pris l’avion pour repartir en France. J’ai eu une traverser difficile, moralement et physiquement ( avec les montées de lait, qui ont duré 15 jours ). J’avais mon 1er enfant avec moi, il a revu son frère 14 mois plus tard, et moi, 1 an plus tard ; durant cette période je n’ai eu aucun contact avec mon 2 ème enfant. Durant ce parcours, j’ai essayé de garder le fil droit de la paix, j’ai eu des colères, le déchirement, la détresse, et en même temps, il me fallait être présente avec mon 1er enfant, l’accompagné au mieux dans ses colères et sa tristesse. Je crois en la Vie, et j’ai essayé au mieux d’accueillir ce qu’elle me faisait rencontrer, toucher par mes colères et ma tristesse, le sentiment d’injustice, de révoltes et de trahison que je vivais. Soit je partais dans tous les sens et je me perdais dans les tiraillements de la colère et de la tristesse, et par cela gardait un fil tendu et restait dans le non pardon ; soit, j’accueillais ce qu’elle me montrait pour relâcher, et traverser les colères, et la tristesse et allait au fond de mes cellules pour libérer ses blessures et ainsi retrouver la paix en moi. Ce qui a toujours été dans ma démarche, je parle et j’accompagne dans ce que j’ai pu traverser et comprendre de la Vie. Je ne pensais pas vivre cela, j’ai rencontré un autre aspect d’un monde et qu’il fallait arriver à en pacifié avec, aussi, cet aspect de ce monde-là, pour être et oser être Soi. Au bout d’un an, j’ai eu peur que mon enfant ne me reconnaissait pas, quand on s’est retrouvé, il m’a couru dans les bras, cela a été le plus beau cadeau de ma vie, retrouver et prendre mon enfant dans les bras et la joie de voir mes 2 enfants ensemble se retrouver. De tout cela, je voulais garder un lien avec mon autre enfant, nourrir un lien qui ne soit pas dans la tristesse, ni dans la colère ; dès fois, j’y arrivais et dès fois, non ; alors j’ai appelé le Chant, ( je recevais des chants depuis quelques années avant), pour aider l’âme, l’esprit à rester connecter dans la paix avec la matière physique. Et, là j’arrivais à me retrouver, à faire le bilan en moi, et d’entendre les messages de mon fort intérieur de ma reliance avec la Vie, qu’est ce qui était le plus essentiel, aujourd’hui, à nourrir ? Un lien dans la division , ou nourrir un lien de reconnexion ; que chaque moment, où j’étais avec mon 2ème enfant et mon autre enfant soit un moment de plein, de nos retrouvailles et de passer de bon moments ensemble. Ces Chants j’en ai eu différents et j’ai pu les faire enregistrés, il m’ont redonné la force quand je n’en avais plus et la foi. Au fil de ces traversées, j’ai créé Hom’Terre, la relation de l’Humain avec la Terre et dans ce projet, il y a ma manière d’accompagner par les soins, les ateliers et les Chants avec le Son ( les concerts Chants Christallins ), toute mon approche d’écoute de la cellule et sa résonnance avec le Son.dans la matière. Et c’est ce que je vous présente, aujourd’hui, et où j’aimerais arriver à la création de ces 4 CD. Merci pour votre écoute et attention. Chantal Boisson