SoundRobin

Mon Parcours : Autodidacte depuis l’âge de 11ans, ma première expérience musicale a débuté sur le piano de ma grand-mère. Premier challenge important de ma vie : reproduire la mélodie de « Vangelis » en l’ayant entendu une seule fois. Pari tenu : J’avais une oreille musicale !!! Plus tard, autre challenge : La guitare électrique qui correspondait à l’adolescent rebelle que j’étais. J’ai commencé à jouer sans techniques particulières, sans théorie, uniquement à l’oreille. J’ai formé quelques groupes dans lesquels j’étais chanteur, bassiste, guitariste ou percussionniste. C’est après un voyage en Inde que j’ai découvert la world musique et sa dimension spirituelle, le pouvoir du son et ses vertus thérapeutiques. A 19 ans, j’ai conçu mon premier studio d’enregistrement analogique. Dès lors, j’ai progressé dans l’apprentissage de l’espace sonore : j’étais fasciné par la différence des sons : profondeur des basses, chaleur des médiums et finesse des aigus. J’étais convaincu qu’il existe une relation entre les fréquences sonores et nos émotions : Un Do grave apporte une sensation de paix alors que cette note augmentée d’octaves peut avoir un effet irritant et j’ai poursuivi ma quête du son. En composant de la musique de film pour des longs, courts métrages et documentaires, j’ai réalisé que je pouvais raconté une histoire avec des notes. J’avais trouvé ma signature musicale : mélanger la musique ancestrale et ses sons « hypnotiques » à la musique électronique. N’ayant suivi aucunes formations théoriques, j’aborde la musique en toute liberté, avec une innocence émerveillée. Je découvre chaque jour son extraordinaire pouvoir salvateur et je plonge dans un univers ou tout est possible ! Etre à l’écoute de soi et de l’autre, c’est reconnaître son humanité!