Studio Shaiprod

STUDIO SHAIPROD est né de la collaboration entre Jérôme Aglibert, Cédric Dupire, et Pierre-Yves Perez au sein de Shai Productions, société de production audiovisuelle liée à l’industrie musicale. Naturellement, le domaine de la musique a été notre première orientation mais cette fois en s’affranchissant des contraintes liées à l’industrie musicale pour produire en totale indépendance. Trois long-métrages documentaires ont vu le jour : Musafir, L’homme qu’il faut à la place qu’il faut et We Don’t Care About Music Anyway… Notre volonté d’indépendance a ouvert le champ des possibles à des expressions cinématographiques plus radicales comme We Don’t Care About Music Anyway… qui, par la transversalité de son approche et son travail sur une narration sensitive, trouve aussi bien sa place dans les festivals internationaux de films que dans les salles de concert ou les musées. L’un des axes fondateurs de la société est aussi de garder un lien entre l’outil cinématographique et le spectacle vivant. La projection de nos films a souvent été associée à des performances musicales de ses artistes protagonistes. En témoigne la tournée de l’été 2009 de L’homme qu’il faut à la place qu’il faut accompagnée par des performances de Fadouba Oularé et la tournée We Don’t Care About Music Anyway… pour la sortie en salle du film en mars 2011. Entre 2010 et 2013, la société a produit principalement des formes courtes à caractère expérimental et a collaboré ponctuellement avec Camille Henrot, artiste plasticienne/cinéaste sur Le Songe de Polyphile sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs 2011 et Coupé Décalé en compétition pour le Prix Marcel Duchamp 2010. En 2014 sort Kings of the Wind & Electric Queens de Gaspard Kuentz et Cédric Dupire, avec qui nous développons d’autres projets documentaires ambitieux et singuliers : Prends, Seigneur, Prends de Cédric Dupire et Gaspard Kuentz, Anima de Gaspard Kuentz ou Radio Taïso Activity de Cédric Dupire. Par ailleurs, Studio Shaiprod participe au développement de projets de jeunes réalisateurs comme Malek S. Maker, Frédérique Zepter ou encore Delphine Abomigliano. Aujourd’hui, Gaspard Kuentz, l’un de nos principaux collaborateurs, rejoint la société, et STUDIO SHAIPROD continue à dessiner son identité en portant fièrement son audace artistique.