sylvain dufour

Sylvain Dufour : Metteur en scène-chorégraphe-scénographe de la Lust Compagnie , il mène un travail de création danse-théâtre avec l’option théâtre du lycée jean Giraudoux (textes de Eugène Durif, Xavier Durringer, Denise Bonal…) au sein de la Scène nationale de Châteauroux. Par cette même compagnie il met en scène Promenade de Noelle Renaude, et L(s) un texte inédit d'Elodie Bretaud. Il scénographie et interprète les créations de la Compagnie Un Soir Ailleurs depuis 2009 (dispositif de 48° qui mêle paysage, photos, danse à l’espace d’art contemporain Camille Lambert, puis la scénographie Le jardin oublié à Chilly-Mazarin, Indices terrestres, un parcours scénographié dans les jardins du Château de la Roche Guyon. la scénographie Géographie d'un monde en commun à Chilly-mazarin,la scénographie de Sur le fil (création 2014) la scénographie et l'écriture chorégraphique Le temps de la métamorphose au Centre Culturel de Beaulieu à Poitiers. Il est comédien et est dirigé au théâtre par Léo Guillaume, Giovanni Ortega, Françoise Bennetot, François Dunand, au cinéma dirigé par Volker Schlöndorf (dans La mer à l'aube), Laurent Heynemann... Il joue actuellement dans Cabaret Berlin mis en scène par Jérôme Marin, pour lequel il est assistant à la mise en scène, il scénographie et crée les lumières de sa nouvelle création intitulée L'Ame au diable (avec Daniel Larrieu, Marianne Baillot) et continuera sa collaboration sur sa prochaine création... Pour nourrir la corporalité de son travail théâtral, il suit des stages de danse contemporaine avec Toméo Vergès, Fabienne Mentjuck, Mié Coquempot ou même Alban Richard. Il danse pour Pierre Cottreau et Geisha Fontaine, pour Lyse Seguin... Il travaille à un cycle de performances axées sur le quotidien données dans l’espace public. Il est invité par Aurélien Richard pour la performance Limen donnée à la Ménagerie de Verre. En 2013, il rejoint en tant que danseur et maquilleur la Compagnie Mille plateaux associés et les chorégraphes Pierre Cottreau et Geisha Fontaine pour leur création Les yeux dans les yeux (première à Buenos aires, puis premières françaises au CND en février) et la reprise du spectacle Moi. Depuis 2007, il travaille avec le maquillage et sur la métamorphose du visage considérant cet outil comme de la peinture. Il mène actuellement un travail sur la notion de démaquillage-remaquillage qui peut âtre assimilé à un travail "pictural". Ce travail est présent dans la création Noces/Quatuor, chorégraphie d'Aurélien Richard au Quartz de Brest et au CND. Il poursuivra cette collaboration sur deux créations à venir de Aurélien Richard : Revue Macabre, puis In-cise.