traverseebleue

Florent LEGENDRE initiateur du projet: “La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées.” Le dalaï lama Cela fait maintenant 15 ans que mon objectif est, non seulement de comprendre au mieux ce que certains appelait la « forteresse vide », mais surtout de faire comprendre aux gens que malgré l’apparence, nous pouvons inscrire les individus atteints de troubles du spectre autistique dans un réel et bel avenir. Fasciné par le film Rain man qui met au grand jour un fonctionnement différent de certaines personnes, je voue ma vie à mieux comprendre et faire accepter ces personnes si extraordinaires. Psychomotricien depuis 2005, je multiplie les recherches, les formations et les prises en charges dans le but de les amener à intégrer et être intégrées par et dans la société. En France, la prise en charge de l’Autisme est encore extrêmement précaire et la prise en compte de ces personnes en tant qu’individus différents ainsi qu'intelligents et capables du meilleur est quasi inexistante. Comment transmettre ce que l’on sait/ perçoit de ces personnes au plus grand nombre ? Comment faire évoluer les mentalités et les à prioris ? Comment faire changer le regard que l’on porte encore sur leurs familles ? Par la formation. C’est pourquoi je suis formateur depuis 2013 sur les spécificités sensorielles des individus atteints d’autisme. Mais ce n’est pas suffisant. Par les médias. Montrer une belle histoire, battre un record, se faire de la place au devant de la scène pour être entendus. C’est ce qui m'a amené à contacter Katie et Vincent, respectivement tante et papa d’enfants dont je m’occupe ainsi que Rémy, bénévole d’une association de soutien aux familles d’enfants autistes pour réaliser ce pari fou. Nous voulons montrer que nous ne sommes pas que dans la revendication et que nous dépasserons nos limites pour les accompagner le plus loin possible. A 10 ans on m’annonçait que je ne ferai plus de sport de ma vie à cause d’une maladie aux genoux et que je serai très probablement en fauteuil roulant après ma majorité. A 35 ans, à force de volonté et de combats, je suis debout et prêt à traverser la manche en bateau à pédales pour montrer que les limites fixées par la société peuvent être dépassées par la volonté. S’unir, ne jamais abandonner, croire en soi et en l’autre et avancer quoiqu’il arrive… Voilà ce pourquoi nous nous battons. Permettre aux personnes atteintes d’autisme de continuer à avancer.