Tryptik Projekt

Paris, France

Tryptik Projekt est l’espace de convergence musical de trois frères. Ce projet a vu le jour en 2012, deux d’entre eux jouant déjà  ensemble depuis plus de dix ans au sein d’un groupe de funk progressif. Issus d’une formation classique en conservatoire, ils s’orientent en parallèle vers les musiques actuelles. L’univers de chacun contribue à la création d’une musique Electro-groove originale ; le mélange instruments-machines signe l’identité de Tryptik Projekt. Des couleurs jazz apparaissent souvent sous forme de plages d’improvisations favorisées par la composition du trio : la base rythmique est assurée par le basse-batterie, le plan harmonique par le vibraphone et les thèmes et chorus joués par le trombone. Des musiciens venant du jazz sont régulièrement invités à rejoindre le voyage Tryptik Projekt L’originalité du trio instrumental vient du traitement du son de chaque source en temps réel. Un dialogue musical supplémentaire prend forme. Tom Couineau (batterie) étudiant à l’école Agostini de Lyon et  jouant actuellement dans plusieurs ensembles jazz, jazz-rock, funk et salsa apporte une ouverture dans le jeu rythmique et impulse cette énergie qui est propre Tryptik Projekt. Clément Couineau (vibraphoniste, percussionniste-batteur) évolue quant à lui dans différents groupes de jazz et dans un projet contemporain regroupant musiciens et comédiens. Ses influences variées et sa formation polyvalente créent le lien entre la rythmique du batteur et l’aspect mélodique du trombone.  Le côté électro est apporté par Valentin Couineau (bassiste-tromboniste-machines) qui façonne en direct l’univers sonore de Tryptik ; ses multiples projets professionnels en musiques actuelles en France et à l’international ainsi que sa formation d’ingénieur du son au CNSM de Paris font de lui un véritable sculpteur de sons». Après avoir réalisé son mémoire du CNSMDP à Radiofrance sur la spatialisation 3D au casque et composé et désigné plusieurs génériques sur France Inter, il souhaite s’attaquer concrètement à la spatialisation de projets de musiques actuels en studio. Un des objectifs d’enregistrement de cet E.P : pouvoir spatialiser des sources dans un espace de composition bien plus étendu