Aidez-nous à soutenir @FranceEcoSocial, un ouvrage collaboratif de décryptage économique réalisé par des étudiants de Sciences Po Lille !

Large_29550143_1671963766221890_868736052_n-1522246460

Présentation détaillée du projet

Qu'est-ce que c'est ? 

@FranceÉcoSocial est un livre d'actualité économique et sociale. Un premier tome a déjà été édité l’an dernier, et suite à son succès, nous renouvelons l’expérience !

Dans ce tome II, vous découvrirez de nouveaux thèmes. Vous saurez enfin si l’éolien est une énergie économiquement viable, si le modèle économique du football est fou, si le modèle social allemand est mieux que le nôtre, si l’économie collaborative collabore, si votre banque en ligne risque la faillite, si la crise du logement est durable et si les GAFA sont les seuls à se jouer des règles fiscales.

Les auteurs de ce livre sont tous des étudiants en master à Sciences Po Lille. Nous souhaitons que ce travail se concrétise en récoltant grâce à vous 1000 euros pour soutenir financièrement Lemieux Éditeur qui nous accorde sa confiance pour la deuxième année consécutive.

Nous soutenir, c’est soutenir des jeunes qui veulent participer intelligemment au débat politique et informer sur l’actualité sociale et économique.

Nous soutenir, c’est soutenir l’édition d’un livre qui vous apportera les clefs de compréhension des grands enjeux économiques et sociaux contemporains.

 

Les thèmes abordés dans le livre :

« Potentiel économique de la transition énergétique : le cas de l’éolien »

Les quinquennats se suivent et se ressemblent sur les questions environnementales : affichage d’un volontarisme sans faille pour la protection de l’environnement et ajournement des projets qui devraient aller dans ce sens. L’excuse courante est l’irréalisme des objectifs fixés par les gouvernements précédents. Et pendant ce temps, l’urgence climatique est de plus en plus réelle. Cet article prend très concrètement l’exemple de l’énergie éolienne et analyse la faisabilité de la transition énergétique d’un point de vue économique.

 

« Quel avenir économique pour le monde du football ? »

Le monde du football est fou ? Les salaires sont indécents ? Les montants des transferts entre les clubs relèvent d’une bulle spéculative ? Peut-être… Mais cette situation est le résultat d’une dérégulation des marchés construits autour de ce sport où les joueurs – y compris mineurs – prennent le statut d’actifs financiers auxquels sont adossés les audiences de télévision, des produits dérivés et parfois même la fierté d’une ville ou l’unité nationale. Les auteurs de l’article vous expliquent ce que chacun observe sans jamais y mettre de l’ordre. Et cela pourrait bien inspirer quelques solutions.

 

« Marché du travail et protection sociale : l’Allemagne exemplaire ? »

On nous présente le modèle social allemand comme celui de l’avenir. Effectivement, leur taux de chômage est faible, leurs entreprises exportent, leur formation est adaptée au marché du travail… Les dernières évolutions du code du travail en France depuis quelques années vont plutôt dans le sens du modèle allemand. Est-ce une bonne chose ? Qu’en disent les Allemands eux-mêmes ?

 

« Economie collaborative, collaboration économique »

De l’économie collaborative à la collaboration entre les agents économiques, il y a un fossé. Et l’émergence d’une nouvelle forme d’échanges via Internet et les applications mobiles en quelques années a tellement bouleversé nos vies et nos institutions que la science économique doit être actualisée rapidement. Qu’est-ce qui différencie fondamentalement Uber, BlaBlaCar, Le Bon Coin et Wikipedia ? Au-delà de leurs applications évidemment différentes, tous ne relèvent pas de la collaboration, et tous ne peuvent être classés dans l’économie collaborative. Nos auteurs vous aideront à y voir plus clair.

 

« Les banques ubérisées ? Qui est David, qui est Goliath ? »

Dans un mouvement qui semble à présent la norme, le marché bancaire français fait face, après les taxis ou l’hôtellerie, à sa petite révolution. Les banques traditionnelles se trouvent désormais confrontées à l’émergence de nouveaux acteurs : les FinTechs. Contraction de Finance et Technology, ces « néobanques » font régulièrement la une dans les journaux spécialisés en économie et séduisent de plus en plus de clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Mais est-ce un véritable bouleversement ou plutôt une révolution fantasmée ? La réponse en lisant l’article.

 

« Le choc de l’offre :  une réponse à la crise du logement »

La crise du logement a des effets divers : hausse du prix des loyers, difficulté de l’accession à la propriété, fracture générationnelle… Mais elle a aussi des conséquences dramatiques observées chaque hiver quand le froid réveille les consciences à propos de ceux qui vivent et meurent toute l’année dans la rue. Face à cette situation, les gouvernements successifs ont presque tout essayé. Mais jamais une politique de l’offre digne de ce nom n’a été tentée. Serait-ce pourtant une réponse efficace ?

 

« Les GAFA, superpuissances antifiscales »

L’évasion fiscale semble être une tentation séculaire. Et la révolution numérique a donné naissance à des acteurs qui accompagnent notre quotidien au point de devenir des puissances plus riches et plus influentes que de nombreux États. Les GAFA, en prenant conscience de leur puissance, ont commencé à s’attaquer à l’un des derniers bastions de la souveraineté étatique dans la mondialisation : l’impôt. Nos auteurs, baignés dans les sciences politiques et économiques depuis quatre ans analysent l’enjeu de ce nouveau phénomène qui nous concernent tous, contribuables sur qui la charge fiscale continue de peser.

 

Qui sommes-nous ?

Nous sommes étudiants en master à Sciences Po Lille. D’horizons très différents, nos centres d’intérêts et notre curiosité reflètent notre diversité : économie, environnement, football, logement, finance, fiscalité, société… Autant de thèmes que vous pourrez retrouver dans le livre.

 

À quoi ça sert ?

Cette année les « fake news » ont fleuri sur les réseaux sociaux, dans certains médias et parfois dans la bouche de nos politiques.

Grâce à ce livre, nous vous proposons de remettre à plat plusieurs idées essentielles sur les 7 thèmes retenus afin de prendre du recul sur ces sujets et de vous faire une idée précise et justifiée des enjeux.

Le livre est divisé par chapitres qui peuvent être lus séparément et dans l’ordre de votre choix.

 

Notre projet !

 

Le tome I ayant été un succès, nous espérons renouveler l’expérience avec ce tome II et pérenniser cette belle aventure aussi bien pour nous, étudiants, pour notre professeur, pour notre éditeur et pour tous nos premiers lecteurs. Nous espérons aussi vous convaincre de rejoindre l’aventure avec tous nos nouveaux lecteurs à l’occasion de cette collecte et de la sortie du Tome II.

Notre projet est un livre d’actualité, construit de manière efficace, claire et aussi objective que possible par des étudiants qui relaient les derniers enjeux contemporains auxquels notre société est confrontée. Nous souhaitons ainsi engager un débat sain et productif au sein de la classe politique et dans notre société.

L’information objective et transparente n’a jamais été un enjeu aussi important cette année, alors soutenez nous !

 

Le mot du prof :

Le projet dont il est question ici est né de la prise de conscience de la nécessité de penser l’économie dans la perspective de la présidentielle de 2017, et plus généralement dans la dynamique des mouvements sociaux du quinquennat précédent. Il est apparu très clairement que le débat démocratique avait besoin d’être nourri, à la fois par des analyses de fond et par l’opinion des nouvelles générations qui veulent jouer un rôle dans la construction de la France, de l’Europe et du monde.

J’ai souhaité partir du constat que les étudiants en Master ont des connaissances – parfois oubliées mais mobilisables dans leurs cours des années précédentes – qu’ils souhaitent pouvoir exploiter. Le succès du tome I a démontré que je n’avais pas tout à fait tort… Alors nous avons lancé l’aventure du tome II avec une nouvelle promotion.

J’ai donc eu l’idée de leur donner la parole en leur faisant étudier les enjeux actuels de l’économie pour qu’ils portent dessus un regard que j’estime assez informé par leur parcours académique. Je leur ai proposé le projet ambitieux d’entrer dans le débat démocratique en essayant de faire porter leur voix dans un ouvrage publié. À nouveau cette année, nous visions la rédaction d’un livre relativement court, de cent quatre-vingts pages environ, pour nous concentrer sur la qualité du fond et sur l’aisance de sa lecture pour un public large.

 

Et les droits d’auteurs ? 

Lors d’une réunion plénière, tous les étudiants ont décidé de reverser l’intégralité des droits d’auteurs à l’association « Wintegreat »

Chaque année, plus de 80 000 personnes réfugiées arrivent en France. Une fois dans la société d’accueil, elles subissent un déclassement systématique. Or, le fossé entre leur potentiel et la réalité de leur situation est injustifiable. C’est pourquoi Sciences Po Lille s’est associé au programme « Wintegreat » et a accueilli cette année une promotion de 19 réfugiés qui suivent douze semaines de cours intensifs encadrés par des enseignants et des étudiants de Sciences Po Lille. L’objectif est de leur fournir un tremplin vers la reprise d’études ou vers le monde professionnel.

Site de WinteGreat

Retrouvez-les aussi sur la page Facebook de Wintegreat Sciences Po Lille

 

N’hésitez pas à nous contacter par mail si vous voulez partager avec nous ! Vous pouvez le faire sur FranceEcoSocial@sciencespo-lille.eu.

Nous sommes également présents sur Facebook et Twitter, venez participer à la conversation !

 

Nos contreparties sont listées sur la droite, nous espérons vous faire plaisir !

Merci d’avance !

À quoi servira la collecte ?

À quoi servira la collecte ?

Notre éditeur 

Les éditions Lemieux nous font l’honneur de nous soutenir une nouvelle fois et d’éditer notre tome II. Emmanuel Lemieux a vu dans le tome I d’@FranceEcoSocial un véritable « laboratoire d’idées » permettant aux jeunes d’exprimer leurs avis sur des enjeux économiques d’avenir. Il a décidé de nous faire confiance pour un deuxième tome cette année, et nous l’en remercions. Mais l’édition coûte cher, et nous souhaitons l’aider pour qu’il « rentre dans ses frais ».

 Notre calendrier : Nous prévoyons une publication en septembre 2018. D’où :

-       une collecte nécessaire aujourd’hui pour l’édition et la promotion

-       Printemps-été 2018 : un travail éditorial en lien avec Lemieux Éditeur

-       Septembre 2018 : la publication et la mise-à-disposition des préventes  

 

À quoi servira exactement l’argent ? 

Notre éditeur soutient notre projet pour une deuxième année. Lors du précédent tome, Emmanuel Lemieux avait décidé de s’engager pour notre projet, non sans risque. En effet, le monde de l’édition est aujourd’hui en difficulté mais les Éditions Lemieux souhaitaient faire confiance à des auteurs engagés et de nouveaux projets tel que le notre.

Nous voulons donc participer pour montrer notre détermination et pour rendre le projet pérenne d’année en année. Après la réussite du premier tome de @FranceÉcoSocial, nous nous lançons pour un @FranceEcoSocial 2 ! L’objectif de 1000€ servira donc à financer l’édition du livre et sa promotion.

 

Détails financiers :

- Les fonds seront utilisés pour financer la publicité du livre par l'action des étudiants (impression des marque-pages = 45€ ; affranchissement des préventes envoyées par La Poste tarif éco. = 75€).

- Nous prévoyons qu'il reste 1000€ - 45€ - 75€ = 880€ intégralement reversés à l'éditeur. L'éditeur (Emmanuel Lemieux + 1 salariée) s'occupe du travail éditorial, de la création de la couverture et du matériel promotionnel, impression des exemplaires, prise en charge des exemplaires envoyés aux médias à titre de promotion.

- Cas d'un don de 500€ : la contrepartie est une conférence assurée par M. Liger-Belair dans l'entreprise / établissement donateur, en France métropolitaine uniquement. Cette prestation aurait un coût de 150 € en moyenne (prix du billet de train en 2nde classe pour 1 personne). Le résultat net de ce don serait donc de 350€.

- Je, Adèle Bigot, percevrai la totalité du montant de la collecte. Les fonds collectés sur cette plateforme seront reversés sur le compte d’Adèle Bigot, élève en master à Sciences Po Lille et contributrice du livre, sous contrôle de Monsieur Liger-Belair, notre professeur. Adèle Bigot préparera des comptes simples (entrée-sortie) pour contrôle par M. Liger-Belair. Toute dépense promotionnelle sera déduite du montant remis à l'éditeur sur facture présentée par Adèle Bigot à M. Liger-Belair uniquement. Les comptes seront accessibles en ligne sur l'actu. de notre projet sur KissKissBankBank. Ainsi, vous pourrez vérifier exactement à quoi votre don à servi !

 

Et si nous dépassons l'objectif de 1000€ ? Le projet pourra se pérenniser ! Et l’aventure pédagogique, intellectuelle mais aussi humaine de @FranceEcoSocial ne s’arrêtera plus (on l’espère fortement… !) et vous pourrez compter dans votre bibliothèque les tomes 1, 2, 3, 4 … de @FranceEcoSocial.

Thumb_18191427_10209168140184022_458738043_n-1493457224
@FranceEcoSocial

Etudiants à Sciences Po Lille, auteurs du livre d'économie @FranceÉcoSocial

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Qui sommes-nous ?

Nous sommes des étudiants de Master "Affaires publiques et gestion de biens communs" à Sciences Po Lille !

+ @FranceEcoSocial, c'est quoi ?

C'est notre projet de livre collaboratif : chaque année, nous voulons proposer une analyse de l'actualité économique. Nous avons travaillé un an à décortiquer, décrypter et analyser de nombreux thèmes économiques et souhaiterions publier notre analyse dans un ouvrage, grâce à votre aide !

+ Pourquoi une collecte ?

Éditer ce livre et en faire la promotion demande du temps, et de l'argent ! Tous les bénéfices liés à cet ouvrage sont cependant destinés à être donnés à l'association Wintegreat, le programme repris à Sciences Po Lille pour dispenser des cours à des réfugiés et les aider dans leur insertion !

Derniers commentaires

Thumb_default
c'est un beau projet,un beau travail collectif,je vous soutiens avec enthousiasme...
Thumb_default
Persuadé que beaucoup comptent et compteraient sur vous , votre projet
Thumb_default
Je souhaite un grand succès au projet des étudiants