Soutenez François Moureaux et faîtes partie de l'aventure !!!

Large_photo_fm_kiss_kiss-1441352482-1441352495

Présentation détaillée du projet

François Moureaux, seul Franc-Comtois au Bocuse d’or 2015 !

 

François Moureaux, chef étoilé, Jurassien, fait partie des huit chefs français sélectionnés au Bocuse d’Or France 2015, la plus grande compétition mondiale de cuisine.

Il est coaché par le chef étoilé et MOF jurassien, Romuald Fassenet (Château du Mont Joly à Sampans).

 

Ce sont les Chefs français les plus prometteurs du moment et un Franc-Comtois en fait partie. François Moureaux, chef de l’hôtel-restaurant gastronomique L’Auberge de La Poutre à Bonlieu (Jura), sera l’un des huit cuisiniers français de talent à concourir pour le Bocuse d’Or France 2015, les 21 et 22 septembre au Palais de la Mutualité à Paris. Mathieu Durget, jeune stagiaire de 19 ans, actuellement en 1ère année de BTS à l’école Hôtelière de Poligny, l’accompagnera durant toute la préparation du concours et le jour de l’épreuve.

Le grand gagnant de cette sélection nationale se frottera ensuite à 19 chefs européens au Bocuse d’Or Europe en mai 2016 à Budapest, avant l’étape cruciale de la finale du Bocuse d’Or Monde à Lyon les 24 et 25 janvier 2017.

 

 

Travail_au_team-1_noir-1441353009

François et Mathieu, une équipe solidaire ...

 

 

 

« Quelle chance d’avoir un chef jurassien étoilé au Bocuse d’or,

pour moi ce sont les Jeux olympiques de la cuisine ! »

Romuald Fassenet, chef étoilé du Château du Mont Joly à Sampans (Jura),

Meilleur Ouvrier de France et fin connaisseur du Bocuse

puisqu’il coache avec succès l’équipe du Japon depuis 2009.

 

 

Romuald Fassenet, son coach, ne tarit pas d’éloges sur François Moureaux : « C’est un vrai compétiteur. Il a la ténacité de vouloir faire toujours mieux. Je connais l’énergie et l’envie qui l’animent et je ne peux qu’être fier de l’accompagner dans cette aventure ».

 

Francois_moureau_et_le_team_02-2mo-1441354186

 

 

Durant une épreuve de 5 heures où créativité, performance du geste et excellence technique seront au menu, François Moureaux devra concocter deux plats : une entrée chaude ou froide à base de maquereaux et sa garniture ainsi qu’un plat à base de pigeon et ses trois garnitures. Le jury, composé de chefs 3 étoiles, de Meilleurs ouvriers de France et de Bocuse d’or, notera les mets sur différents critères : le goût et la cuisson, la présentation, le respect du produit, l’originalité, l’hygiène, la méthode et enfin le non gaspillage.

 

 

 

Un beau défi à relever pour François Moureaux, Chef étoilé de deux grands restaurants, l’Azimut à Courchevel en Savoie (1 étoile au Guide Michelin) et L’Auberge de La Poutre à Bonlieu dans le Jura (1 bib gourmand Michelin, 2 toques Gault & Millau).

 

 

 

 

Pour le Chef de 44 ans, ce concours est avant tout « un challenge à relever et un moyen de continuer à innover, à avancer dans notre propre métier », au sein d’une compétition exigeante « qui offre une grande liberté créative ». François Moureaux promet un plat principal « inspiré du Jura et de la Savoie, pêchu, gourmand et rustique… »

 

François Moureaux, un chef exigeant et puriste

 

Francois_moureau_dans_l_herbe_02_polapan_blue-3-1441353997

 

 

Lui aussi est tombé dans la marmite quand il était petit : son père, chef étoilé pendant 18 ans a ouvert L’Auberge de La Poutre à Bonlieu en 1971, l’année de sa naissance. C’est dire si François a grandi dans les cuisines familiales !

A 12 ans, il aide déjà les stagiaires à confectionner les mignardises et poursuit logiquement son cursus à l’école hôtelière de Poligny, en même temps qu’un certain… Romuald Fassenet. Les deux chefs, amis dans la vie, ont eu des parcours croisés et ont monté les échelons ensemble.

 

Des maisons prestigieuses

François Moureaux a effectué plusieurs stages au Bellevue à Malbuisson, au  Château de Divonne et à Lameloise de Chagny en Bourgogne, avant de « monter à Paris ». Là, il travaille à la Tour d’Argent, à l’Hôtel Scribe, chez Marius et Janette, etc. Durant son service militaire, il intègre le ministère aux Affaires sociales et cuisine pour les hôtes de Simone Veil et Philippe Douste-Blazy.

 

Le restaurant paternel

En 1998, il fait un retour éclair à Bonlieu, mais repart aussi sec en Savoie… et découvre la mission de pompier volontaire !

En 2001, tout en poursuivant son activité de sapeur-pompier, il reprend le restaurant paternel de Bonlieu avec son épouse, Sandrine, qui officie en salle.

 

 

 

Entre lacs et montagnes…

 

Cascade_baumes_les_messieurs-1noir-1441353143

 

Depuis 2007, François et Sandrine Moureaux se partagent entre l’Auberge de La Poutre à Bonlieu l’été et l’Azimut à Courchevel l’hiver (1 étoile).

Le trio qu’ils forment avec Elsa, la fidèle perle du service, concocte un subtil mélange d’accueil convivial, chaleureux et de cuisine exquise.

 

www.francoismoureaux.fr

www.bocusedor.com

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer l'achat de :

matériel (accessoires de cuisines pour l'entrainement 300 euros),

de fournitures ( accessoires, échelle de cuisine, casseroles et ustensiles pour le jour du concours 700 euros)

de vêtements pour le jour de l'événement (200 euros)

... afin de mettre encore plus de chances de notre côté pour le concours ... 

 

Vous serez ainsi tous acteurs de notre quête vers la victoire !

 

Si nous dépassons les 1500 euros, la collecte servira également à financer d'autres projets : 

Si nous arrivons à 3000 euros , nous pourrons envisager de faire éditer notre livre de recettes ...

Si nous arrivons à 5000 euros, nous pourrons en plus effectuer des vidéos de recettes ...

 

Toute l'équipe vous remercie par avance et espère pouvoir vous rencontrer très vite !!!

 

Chaque participant sera cité et remercié sur notre page Facebook ...

 

Nous avons hâte de partager avec vous ces moments intenses, remplis de chaleur et d'émotions ...

 

 

 

 

Thumb_kiss_kiss_-1441272003
La Poutre

François Moureaux, un chef exigeant et puriste Tombé dans la marmite quand il était petit : son père, chef étoilé pendant 18 ans a ouvert L’Auberge de La Poutre à Bonlieu en 1971, l’année de sa naissance. C’est dire si François a grandi dans les cuisines familiales ! A 12 ans, il aide déjà les stagiaires à confectionner les mignardises et poursuit... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
De tout cœur avec toi pour cette incroyable semaine... Merci pour le fabuleux repas avec Georges et Raphaël! Jérôme Bixel
Thumb_default
the cat : bravo a nous tous mais il faut continuer pour donner le max de chance a françois et lui permettre d'éditer son livre de recette pour le récompenser de tous les efforts qu'il fait : qu'elle que soit l'issue de la préselection sachant qu'a aujourd'hui c'est (je pense) le favori !!!!!!!!
Thumb_default
Et yes ! Objectif atteint !!!!