Aidez-nous à briser le tabou autour de l’excision et à donner enfin la parole à ces femmes qui ont eu le courage de la fuir et de la dénoncer !

Large_bouton_kkbb_2-1455806337-1455806357

Présentation détaillée du projet

 

 Gros_titre-1455454300

 

 

 

Last_pp-1454956174

 

                                                                                         

                         Image1-1454968606

 

C’est l’ablation totale ou partielle des organes sexuels externes de la femme. On parle aussi de mutilations sexuelles féminines.

 

L’excision - violation grave des droits humains - entraîne :

 

§  Une douleur aiguë, des saignements voire une hémorragie et la mort au moment de l’acte.

 

§  Des problèmes de santé tout au long de la vie : infections urinaires, stérilité, complications obstétricales lourdes.

 

§  Un traumatisme grave avec des conséquences psychologiques et sur la vie sexuelle.

 

 

                                       Image2-1454968661                                                          

Dans le monde, des femmes (et des hommes également), conscientes des conséquences désastreuses sur la santé physique et psychologique des mutilations sexuelles féminines, s’opposent à la pratique.

 

En cherchant à s’y soustraire ou à protéger leurs filles, certaines sont contraintes de s’exiler. La pression sociale est en effet parfois trop forte pour qu’elles puissent continuer à vivre dans leur communauté sans qu’elles-mêmes ou leurs filles ne soient excisées.

 

Selon l’étude menée en 2013 par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), la France est le premier pays d’asile pour les femmes et les filles victimes de mutilations sexuelles féminines [1].

 

Entre 2008 et 2011, plus de 20% des demandeuses d’asile en France étaient originaires de pays où se pratique l’excision.          

 

A1-1454956355      

 

Témoignage issu du rapport UNHCR, « Trop de souffrance. Mutilations génitales féminines et asile dans l’Union européenne : une analyse statistique », 2013.

 

Qui sont ces femmes qui fuient l’excision les menaçant ou menaçant leur petite fille?

Comment vivent-elles ?

A quel quotidien font-elles face lorsqu’elles quittent leur terre natale et arrivent dans un pays d’accueil comme la France ?

 

Afin d’apporter des réponses à ces questions et de donner la parole à ces femmes dont le combat et le courage sont trop souvent ignorés, Excision parlons-en! propose un photoreportage « Fuir l'excision : parcours de femmes réfugiées »

 

                       Image3-1454968720

 

Pour mettre en lumière le combat des femmes qui fuient l’excision, notre photographe professionnelle Anaïs Pachabezian suivra dans leur quotidien trois femmes réfugiées en France et ayant quitté leur pays d’origine afin de se préserver elles, ainsi que leurs filles, de l’excision.

 

Ces photographies et les textes les accompagnant témoigneront d’un parcours, d’une lutte pour la protection de l’intégrité physique face aux nombreux obstacles que constitue l’asile : nostalgie de sa terre d’émigration, confrontation au regard des autres, solitude, complexité des démarches administratives … avec toujours cette brûlante envie de se battre jusqu’au bout.

 

Briser le tabou de l’excision en mettant en lumière la réalité de ces femmes n’est pas le seul objectif de notre photoreportage, votre soutien permettra de :

 

§  Sensibiliser le plus grand nombre à la réalité de l’excision en France et dans les pays d’origine, à travers une exposition itinérante, et aussi d’informer et de rendre visible le combat des demandeurs et demandeuses d’asile

 

§  Renforcer nos activités de plaidoyer auprès des pouvoirs publics en France pour permettre d’accueillir au mieux ces femmes.

 

 

Apachabezian_entransit2_ok-1456494307

 

Cliché de notre photographe, Anais Pachabezian, tiré de sa précédente exposition [En transit]

 

L’exposition sera d’abord inaugurée en région parisienne à l’occasion d’un vernissage-débat de lancement : des femmes et des experts viendront témoigner afin d’apporter un éclairage supplémentaire sur la réalité de l’excision.

 

Puis, nos clichés voyageront dans au moins deux villes supplémentaires lors de festivals.

Excision, parlons-en ! est en train d’établir des contacts pour présenter l’exposition en mai 2016 au Festival Cinéma et Migration de Saint-Lô et en septembre 2016  au Festival International du Photojournalisme de Perpignan.

 

A2-1454956819

 

Témoignage issu du rapport UNHCR, « Trop de souffrance. Mutilations génitales féminines et asile dans l’Union européenne : une analyse statistique », 2013.

 

 

                          Image4-1454968787

 

Autoportrait_web-1454956952

 

Anaïs Pachabezian est notre photographe sur ce projet.

Elle construit depuis plus de dix ans un travail photographique autour de parcours de vie où se mêlent histoires individuelles et collectives. La migration et l’exil sont au cœur de ses projets (A Monea, ils comptent sur moi, En transit,…).

En parallèle de son activité de photographe, Anaïs s’illustre également sur la scène documentaire, avec la réalisation de son premier court métrage engagé en 2014.  Elle réalise enfin des commandes pour la presse française et pour les services de communication d’ONG françaises et internationales.

 

Explorer son travail sur sur son site internet

 

                       

 

Apachabezian_entransit1_ok-1456494346

Cliché de notre photographe, Anaïs Pachabezian

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

  Image5-1454968892

A ce stade, les rencontres entre notre photoreporter et ses modèles ont débuté et il ne nous manque plus qu’un coup de pouce de votre part pour mettre le projet officiellement sur les rails : prises de vue, rémunération de notre photographe, conception du matériel de l’exposition (textes et photographies), frais d'exposition et déplacement de l’exposition en France.

 

Si nous atteignons le seuil des 5000 euros, le photoreportage aura lieu et l’exposition pourra être présentée en région parisienne.

 

Si nous parvenons à atteindre notre objectif des 7000 euros, nous pourrons réaliser notre souhait de voir l’exposition voyager à travers la France afin de donner plus de visibilité à notre message de sensibilisation.

 

Chaque geste compte! Merci !

 

A3-1454957535

 

 

Image6-1454968969

 

Ce serait fantastique !

 

Excision, parlons-en ! en 2016 c’est également un projet de création d’outils d’information et de formation à destination des professionnel-le-s à l’échelle européenne, l’organisation de colloques de sensibilisation, une campagne de prévention à destination des adolescentes françaises à risque d’être excisées lors de vacances dans le pays d’origine de leurs parents l’été…

 

Votre participation financera directement les autres projets de l’association.

 

                                Image7-1455093786

 

En soutenant notre projet, vous donnez un sens au travail fourni par les femmes et les hommes qui font vivre Excision Parlons-en! depuis 3 ans.

 

        Organigrame-1455456219

 

 

 

             Pour en savoir plus: http://excisionparlonsen.org

 

               MERCI À TOUS !

 

 

Thumb_rond_large-1455016375
ExcisionParlons-en

Excision, parlons-en ! association plateforme créée en 2013, a pour mission de contribuer à mettre fin à l’excision selon une démarche originale de mise en réseau. Nous fédérons des experts, des militants et des associations d’horizons divers autour des enjeux liés à l’excision et servons 3 objectifs : - La mutualisation d’expertise par... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_image-1429407944
Bravo !!!
Thumb_103430147-1413297899
J'ai regardé par hasard la sélection du site et voilà... Beau projet. J'ai partagé sur deux groupes facebook ciblés en espérant que les posts ne tombent pas à l'eau... Bon courage :D
Thumb_default
On est à fond et hâte de voir l'expo!