Participez au film FUKUSHIMA L'ILE ATOMIQUE, un documentaire indépendant sur les liquidateurs de la centrale.

Large_fuku-ileatom

Présentation détaillée du projet

Fukushima, L'île atomique

un film de Keiko Courdy

Durée : 90 min, HD, Couleur

Une production KI

avec le partenariat de la Maison de la Culture du Japon

 

SYNOPSIS

Depuis que les hommes ont déserté les lieux, les herbes folles ont envahi les maisons et les chemins, les gares et les plaines. La nature a repris ses droits. Le mythe du nucléaire propre et sans dangervient d'éclater. Hideo Kanno, un ancien de la centrale revient y travailler contre l'avis de sa femme. Il se sent investi d'une mission. Il veut préserver le nom de sa région et sauver ce qui peut encore l'être.  Les accidents surviennent sans arrêt. Les moyens mis en oeuvre paraissent dérisoires devant l'ampleur du désastre. Le travail est infini. Le démantèlement ne fait que commencer. Le gouvernement dit que tout est sous contrôle. Dans le pays, tout le monde voudrait oublier et aller de l'avant, mais les traces ne peuvent être effacées. Des enfants découvrent leur histoire oubliée. Le mystère de l'avenir incertain pèse silencieusement derrière les rires et les sourires. Fukushima, comme Hiroshima, est marqué à vie par l'atome.

 

 

I-no-buta

Kanno1

 

 

Ce film est une suite d'AU-DELA DU NUAGE, à l'écoute des ouvriers de la centrale. Bouleversée par le tremblement de terre et tsunami du 11 mars 2011, je suis partie tout de suite au Japon pour aider et témoigner. Les informations étaient opaques autour de la centrale. On ne savait pas très bien comment départager le vrai du faux. Dans les deux années qui ont suivi, j'ai interviewé beaucoup d'habitants, mais aussi des personnalités japonaises engagées : écrivains, artistes, architectes, politiciens, afin d'essayer de comprendre. J'en ai fait un webdoc, et un film "AU-DELA DU NUAGE°Yonaoshi 3.11".  Aujourd'hui, mon travail n'est pas fini. Il manque des voix que je n'ai pas explorées dans le film précédent. C'est la partie la plus trouble, la plus fermée, la plus difficile à atteindre : la voix de la centrale elle-même, et avec elle celle des ouvriers qui y travaillent, ceux qui sont tenus au silence : « les liquidateurs ».

 

Fukushima-sakura-2

Capture_d_e_cran_2013-10-05_a__16.38.51

 

A la centrale, la situation tient à « peu de choses » : la chance, le hasard, un rat, le rafistolage d'un tuyau par un ouvrier non qualifié...  Un nouvel accident nucléaire comme une fuite d'eau contaminée massive sont possibles à chaque instant. La centrale est un monstre incontrôlable que l'on essaie tant bien que mal de maîtriser avec les moyens du bord.

Lors des repérages, j'ai pu rencontrer certains de ces hommes qui ont accepté de se confier et de parler de leur expérience "pour que les gens sachent", "parce que les médias racontent souvent n'importe quoi", et aussi parce qu'ils se sentent un peu trahi : "On leur avait assuré qu'ils ne risquaient rien, que rien ne pouvait arriver"...

La vision de Fukushima que je propose ici se construit autour de ces histoires particulières, quotidiennes, habituellement effacées derrière l'histoire officielle de TEPCO ou celle des médias, toujours spectaculaire.

 

 

20131029_151337

 

Ce film est aussi l'histoire d'une civilisation qui fait face à ses propres choix technologiques, une civilisation ici dépassée, qui ne maîtrise plus le monstre qu'elle a elle-même engendré.

Ce qui arrive aujourd'hui s'inscrit dans une histoire, celle d'un pays, celle de choix faits à Tokyo, pour qui toute l'électricité est destinée. Les habitants subissent ici les conséquences d'une politique que leur nation a engagée avec l'atome. Ils subissent aussi la destinée d'un pays marqué plusieurs fois par des catastrophes nucléaires. La culture populaire nous le rappelle, partagée en frayeur et glorification des technologies nucléaires. Godzilla aurait-il de nouveau surgi sur l'île...?

 

 

486

 

 

 

 

 

Une île atomique flotte dans notre jardin. Fiction ou réel?  Seuls ceux touchés directement par la catastrophe le savent. Tant qu'on ne vit pas les événements soi-même, tout reste fiction. Le cinéma va tenter de faire coïncider fiction et réalité dans notre imaginaire, nos émotions, notre chair. Fukushima est notre jardin.

 

Astro_boy_image

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

DEVENEZ CO-PRODUCTEURS!  Aidez-nous à préparer le tournage!

La collecte servira à financer la préparation et les repérages à Fukushima en août-septembre prochain.

Le film nécessite plusieurs voyages au Japon. Le sujet est délicat, et la confiance avec les ouvriers s'installe dans le temps. J'y étais en octobre-novembre dernier, et je dois encore y retourner deux fois cette année afin de mener à bien le travail d'investigation et bâtir les liens avec les liquidateurs.

Je voudrais approfondir les liens avec mon héro, un ancien de la centrale. En même temps, je rechercherai de nouveaux contacts dans les milieux des ouvriers de la centrale. Je rencontrerai aussi des responsables de Tepco afin d'obtenir l'autorisation de filmer dans la centrale et sur le site autour.

Les 5000 euros serviront à financer ce premier voyage de l'été  2014 :  les transports, la nourriture, les logements, et le matériel. L'équipe pour cette phase sera légère, composée seulement d'un cameraman et moi-même. Je resterai un mois sur place dont 10 jours à Fukushima principalement à Iwaki et Minami-Soma.

DETAILS:

Avion A-R 1000 euros

Location voiture Fukushima/10 jours  420 euros

Transports (trains +metro)  Tokyo, Fukushima  210 euros

Hotels Fukushima (2personnes/10jours) 920 euros

Défraiements Fukushima +Tokyo 1050 euros

Matériel 1000 euros

-->  TOTAL  = 4600 euros

+ 8% comission kiss kiss bank bank + tax = 368 euros

-->  TOTAL = 4968 euros

 

Nous serons enchantés si la collecte dépassait les 5000 euros pour aider à financer ce film indépendant dont les coûts sont très importants.

 

Pour participer, il suffit de s'inscrire sur Kiss Kiss Bank Bank avec nom et un mot de passe, puis de choisir le montant et la contrepartie désirée.

 

A vous de jouer ! Un grand merci à tous.

Faîtes passer l'information pour que ce projet circule et que le film voit le jour !l

 

 

Thumb_img_1043
keiko

Keiko Courdy est une réalisatrice, et artiste/metteur en scène numérique française. Elle a passé une grande partie de sa vie au Japon dont elle parle couramment la langue. Après des études de cinéma et de théâtre à Paris III, elle a fait un Doctorat à l'Université de Tokyo. Plus tard en parallèle de ses créations (installations et spectacles... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Congratulations for the courage to start this project!
Thumb_default
Keiko, je suis fier de participer au financement de ton projet. On a de la chance de t'avoir. Reçois mes encouragements ! Ne lâche rien !
Thumb_default
J'ai beaucoup aimé "Au delà du nuage" et j'espère de tout cœur que ce nouveau projet pourra prendre vie ! Bravo à Keiko pour son magnifique travail qui nous permet de découvrir la face cachée des évènements.