Participez à un film sur Giscard, l'artiste contemporain total. Nous le croyons contre toute évidence : notre film fera date ! Aidez-nous !

Large_affiche_kiss_kiss-1450169337-1450169349

Présentation détaillée du projet

Synopsis du documentaire.

 

Giscard en maillot et serviette

 

Giscard est un artiste contemporain malgré lui.

 

Son œuvre artistique (romans, performances, installations…) excite un public paradoxal qui la dénonce et s’en délecte.

Avec elle, depuis des années, Giscard semble tout faire pour détruire son image politique qu’il a durablement construite. Il est une énigme qui peut faire rire et qui peut émouvoir, qui suscite le dédain ou la méditation infinie sur l’homme, sur l’art, sur la nature de l’intelligence.

 

A travers une enquête de terrain et des expérimentations ce film posera de manière sensible des questions subversives. Il fera apparaître la béance sidérante d’une œuvre et d’un homme.  

 

Bande Annonce.

 

 

 

 

Lien page facebook pour suivre nos activités, expo, articles sur Giscard.

 

facebook "Giscard, le grand art?"

 

Le sujet du film:

 

Notre projet est de réaliser un film autour du dernier Giscard, qui commence, pour l’essentiel, après la défaite de 1981. Nous ne voulons pas présenter son action politique, son sens, ses tentatives pour reconquérir, en partie au moins, le pouvoir. Ce qui nous intéresse, c’est l’artiste. Notre hypothèse, c’est que Giscard est devenu, en partie sans le savoir, un artiste contemporain et, peut-être, l’artiste contemporain par excellence. 

    

                                                                                 Peu après son éviction de la Présidence de la République, Valéry Giscard d’Estaing a publié un roman – Le Passage – unanimement condamné par la critique. Il n’a pourtant pas hésité, quelques années plus tard, à publier La Princesse et le Président, ce qui lui a valu des salves considérables d’ironie. Mathilda provoqua ensuite un article vengeur d’Eric Chevillard. Quand à La Victoire de la Grande Armée, cette ucrhonie tolstoïenne fut un échec complet.

 

Il est remarquable qu’un ancien Président de la République publie quatre romans aussi universellement décriés. La question est de tenter de savoir pourquoi, cet homme si intelligent a persévéré dans ce désastre. Notre hypothèse est que ces quatre romans forment un tout, destiné à l’échec.

 

 

Le_passage-1452776641

 

 

 

 

   Cette œuvre n’est pas seulement littéraire.

 

Elle commence, en mai 1981, devant des millions de français avec une mise en scène télévisuelle que des milliers d’internautes ne cessent de visionner chaque semaine. Giscard, ce jour-là,  a dit « Au Revoir », puis a disparu vers le fond de la scène, laissant contempler assez longuement sa chaise vide tandis que résonnait une Marseillaise ralentie. Cette présentation de l‘absence, qui semble renouveler la chaise de Vincent Van Gogh, et comme la radicaliser, laisse presque sans voix, tant elle se prête à interprétations.  

 

Interpréter l’ostension de la chaise, la rejouer, l’interroger, est une des activités des chercheurs giscardologues. Ils n’ont pu que mettre cette performance et cette vidéo en relation avec la forme apparemment plus classique du Passage.

 

 

 

La_chaise-1452776774

                                                                                  

 

 Avec ce roman et la scène de la chaise, on est amené à réévaluer des épisodes anciens, étranges, comme l’exhibition d’accordéon avec Danielle Gilbert, la réception d’éboueurs à l’Elysée, le commentaire de Maupassant lors de l’émission Apostrophes, ou la cérémonie des vœux avec Anne-Aymone. Grâce aux vidéos en ligne, que fréquentent de nombreux internautes,  on prend  la mesure d’une œuvre qui insiste sur le ratage. Elle en fait série.

 

 

Vulcania1-1452776927

 

 

 

                                                                                 Tout spécialiste s’intéresse à Vulcania, ce parc des volcans d’Auvergne, que Giscard dit être « l’œuvre de sa vie ».

 

Il évalue son projet récent d’écrire un Dictionnaire amoureux de l’infamie. Il prend en considération l’édification à Authon d’un rectangle grillagé qui paraît indiquer la possibilité d’une tombe. Il se délecte du combat entre Giscard et un Panda, que l’ancien président raconte devant des publics ravis. Il ne néglige pas la lutte qu’il mène à l’Académie française contre l’expression «riz cantonnais ».   

 

Giscard_chasse-1450168296    

                                                                                   

 

But du film:

 

Le film a pour principal objet d’interroger la cohérence de ces ratages, leur nature, et du coup, de rendre sensible tout un ensemble de questions concernant l’entreprise artistique. Il ne vise pas la caricature, mais la réflexion. S’il espère donner occasion de rire ou de s’étonner, il veut conduire à méditer sur ce qu’il en est de l’intelligence, sur le désir d’être artiste, et sur l’étonnant spectacle d’un homme,  qui se voudrait artiste selon la tradition du dix-neuvième siècle, mais qui est un artiste contemporain malgré lui.

 

Ce documentaire complétera par ailleurs les divers portraits politiques et moraux que divers réalisateurs ont fait ou sont en train de faire sur le personnage de Giscard d’Estaing. Il viendra en particulier répondre à celui de Raymond Depardon qui était consacré à la première campagne présidentielle « couronnée de succès » de Valéry Giscard d‘Estaing.  Il montrera le personnage dans l’entièreté de sa vie, à la lumière de sa mort et dans des chemins qui ne sont pas ceux de l’ascension politique mais d’une aventure créative, d’une frappante sincérité.

 

Le film visera des publics très divers. La renommée de l’homme politique,  la diversité des réactions qu’il suscite, le  caractère paradoxal du propos pourront intriguer et attirer. La forme du film, qui sera celle d’une enquête, permettra un accès facile.

 

L’ensemble du projet devrait susciter de vifs débats quant à ce qu’on peut appeler art contemporain. Il devrait interpeller en profondeur sur ce que peut être une œuvre. 

 

 

Les intervenants du film:

 

Yves Le Pestipon: Ecrivain et intervenant multi-modal. 

Denis Favennec: Historien d'art. 

Sébastien Lespinasse: Poète d'actions expérimentales.

Jean-Pierre Nizet: Pasteur église réformée de France.

Stéphane Beaumont: professeur de droit, collaborateur de Giscard à l'Elysée.

Benoit Sicre: graphiste et galeriste d'art contemporain. 

Patrick Dandrey: professeur de littérature à la Sorbonne.

 

 

Notre documentaire précédent:

 

Ce documentaire, dans notre esprit, fera diptyque avec celui que nous avons réalisé autour du grand mathématicien Alexandre Grothendieck : Alexandre Grothendieck, sur les routes d’un génie.

Dans ce travail nous avons tenté de donner à sentir comment un génie scientifique avait pu rompre avec l’univers de son succès et s’engager puissamment dans des chemins que la plupart des gens trouvent malheureux, ridicules et presque fous. Il y a un parfum de ratage et de puissante mélancolie dans l’œuvre entière de Grothendieck, qui est artistique et philosophique après avoir été mathématique. Nous la  rapprochons cette performance vitale de celle de Giscard, personnage très différent mais du même âge et comme Grothendieck étonnamment incompréhensible.

 

Bande Annonce Alexander Grothendieck, sur les routes d'un génie.

 

 

 

 

L'équipe du film

 

Yves_et_moi_presentation-1452778307

 

Yves Le Pestipon et Catherine Aira:

 

nous réalisons ensemble des films et des emissions depuis une dizaine d'années. A notre actif le film " Alexandre Grothendieck, sur les routes d'un génie" ( voir plus bas), la série de programmes courts "Le bestiaire des Pyrénées" , une émissions sur les méglithes dans les Albères, une émissions autour de la place Marius Pinel... Nopus travaillons au sein de la société AZOTHFILMS sur plusieurs documentaires à venir dont "Poubelle au cimetière", "Les aventures universelles de la place Pinel" ou encore "La véritable histoire de Winnie l'ourson". 

 

 

 

 

 

 

Lepestipon_aventurier-1452073030

 

Yves Le Pestipon détecteur d'étrangetés et auteur du fIlm.

Il enseigne la litterature à des étudiants. Il a publié "Oubliez la littérature." samuel Becket à Fougax et Barineuf", "Je plie et ne rompt pas" ( étude sur jean de la Fontaine), La suite anagrammatique de Letel..  Il intervient en beaucoup de lieux  par exemple cette conférence. 

 

Conférence sur le réel.

 

Il est chercheur d'or, archéologue de l'imaginaire, bricoleur de textes, inventeur perpétuel de la place Pinel...

 

 

 

 

Moi_1-1452073100

 

Catherine Aira réalisatrice du film. 

 

Elle réalise des films sur le sexe et l'amour au Japon et à l'Escala. Elle multiplie les films expérimentaux dont Parker projeté au festival du cinéma Grolangais FIFIGROT. Elle a crée le spectacle disco magique des "Soeurs Fuego", elle a transformé Axel Bauer en magicien dans son moyen métrage " La petite fille aux os brisés", elle a assuré la communication délirante du festival de la Novela 2014, Elle se métamorphose en personnages historiques dans des émissions comme " les stars de l'histoire" et elle produit maintenant toutes sortes de films.   

 

 

 

           

À quoi servira la collecte ?

La collecte que nous lançons sur KissKiss Bank Bank a pour but de nous aider à payer les archives INA que nous avons insérées dans le montage du film. Ces archives sont pour nous absolument nécessaires puisqu'elles sont les objets même de cette étude audiovisuelle. 

 

Exemple: Archive INA Apostrophes. 

 

Capture_d_e_cran_2015-08-18_a__11.02.51-1450168911

 

 

La collecte de 2450 euros permettra de payer la totalité des droits dont nous devons nous acquitter auprès de l'INA pour pouvoir diffuser notre film en festival et autre projection culturelle et le temps nous est compté puisque le film est déjà sélectionné pour être diffusé au festival F.A.M.E. à la Gaité Lyrique en mars 2016 ainsi qu'au Festival du film grolandais FIFIGROT lors d'une séance spéciale au printemps. 

 

 

Merci à tous pour votre soutien !

 

 

 

 

Thumb_moi_1-1450170807
catherine.aira

Sortie de l’Ecole Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse, Catherine Aïra a commencé sa carrière de réalisatrice par une fiction historique avec Axel Bauer « La petite fille aux os brisés » qui lui a ouvert les portes de la télévision pour laquelle elle a travaillé 12 ans en tant que réalisatrice. Spécialiste du docu fiction et des programmes courts... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Salut Yves J'ai habité Chamalières (Clermont Ferrand) dans mon enfance et je me souviens de 3 choses : J'habitais à côté de la Banque de France où on fabrique les billets de banque français, on avait l'eau de Volvic au robinet et le maire c'était VGE !... J'espère que vous allez pouvoir faire le film ! Amitiés. Christophe Granade (Pasteur Epudf à Calvisson-Gard) PS : J'ai dans mes archives les images de la Pinélisation de la Sorbonne par Jean Pierre Nizet lorsque nous y avons fait le Synode National de L'Epudf mais je n'ai jamais osé les mettre sur le web pour ne pas causer de soucis à JPN !..
Thumb_default
Je déteste la politique!
Thumb_default
Ayons tous le monopole du coeur !