Un éco festival international de métal sur les terrils du 11/19 à Loos-en-Gohelle (se prononce aussi Los Angeles). AAAAARRRRRGGGGGHHHH !!!

Large_capture_d_e_cran_2013-11-07_a__23.06.21

Présentation détaillée du projet

La plastique particulière des lieux, leur forme pyramidale pure, l’univers minéral et noir des terrils, leur origine industrielle ou le classement à l’Unesco nous font partager la conviction que le lieu incarne une dimension émotionnelle singulière.

 

Nous pensons que les terrils contiennent une part de l’âme de l’humanité. Ils sont les résidus de l’exploitation charbonnière, qui fit la grandeur et l’honneur des mineurs. Ils témoignent aussi d’un passé de douleurs et de peurs, que par fierté il faillait taire.

 

Aujourd’hui classés à l’Unesco, ils font à nouveau la grandeur et l’honneur d’un territoire et de ses habitants. Demeure cependant la marque de cette faille entre la fierté, reconnaissance au yeux du monde d’une « histoire qui vaut celle des rois », et la terreur, la peur, littéralement la trouille, que chaque mineur et chaque épouse, cache jalousement au plus profond de la mémoire et de l’inconscient, aussi profond que les câbles d'extraction qui, mus par la machinerie et plongeant au droit du puits, le permet. Les molettes se sont arrêtées, les chevalements, les « beffrois », ont disparu », mais l’effroi persiste.Terrils_brouillard

 

Pyramides sans mémoire d’une Égypte noire sans pharaons, selon Aragon, produit du labeur des hommes autant que de l’inconscient, les terrils sont devenus, avec l’UNESCO une véritable « cathédrale ». Ils partagent la même hauteur de la flèche que celle de Strasbourg. Ils peuvent tout autant être reliés au Sanctuaire des Grands Dieux de Samothrace de la Grèce antique, célèbre pour son culte à mystères, un culte chthonien, terrien, minéral et minier, qui plonge dans les profondeurs de la terre. Un culte antique voué à La Déesse Mère, qui  elle-même se dédoublera, en mère et en fille, un peu à l’image de Déméter, épouse de Zeus, et Perséphone, sa fille, Reine des morts. Un dédoublement magnifique en deux terrils jumeaux, gigantesque poitrine féminine qui pointe vers le ciel. Vient alors à l’esprit la Victoire de Samothrace, œuvre majeure de référence du Musée du Louvre.

 

Les jumeaux, sont un mythe universel partagé par l’ensemble des peuples du monde. Les cosmogonies Dogons, bantous, incas dévoilent des relations complexes entre UN et Deux, unité et altérité, la rencontre de l’autre, comme fondement de la vie. Je est un autre avait dit Rimbaud.

 

Temple antique, pyramides ou cathédrale, les terrils irradient les lieux d’une forme intense de spiritualité.

 

Nous pensons que le Métal, et plus généralement le Rock, est l’expression d’une part de l’âme de l’humanité, une énergie qui l’habite significativement aux âges de l’adolescence, de l’être en devenir. C’est un peu l’empreinte de la faille qui existe entre deux positions antagonistes : le désir et la peur de grandir. Le désir et la peur de l’inconnu. Le désir et la peur de l’Autre. Le désir et la peur de l’Amour. Un propre de l’homme. De cette faille jaillit une musique, le Rock, qui invite à la danse et à l’amour, au propre comme au figuré, au mouvement, à la chaleur, à l’intensité, au cri, mémoire du cri primal. Le Métal est l’amplification de ce jaillissement.

 

Le Métal, comme les terrils, sont une porte d’entrée de l’âme de l’humanité. Le Gohelle Fest, quasi archétype d’une divinité éolienne, aérienne, reliée aux mondes souterrains, en est la clef.

 

-----------------------------------------

Vue_pnoramique_du_lone_tree_sur_les_terrils

 

Cette Année, nous souhaitons proposer l'affiche suivante (sous réserve à l'heure où nous écrivons)

SEPULTURA - GOJIRA - NAPALM DEATH - POWERWOLF - TURISAS - LOUDBLAST - KADAVAR

 

la date : le 6 septembre 2014

 

le lieu : Loos-en-Gohelle

À quoi servira la collecte ?

Cette somme doit servir à payer les acomptes pour réserver les groupes en attendant les subventions et le mécénat.

Thumb_1524902_10200782335995795_1399948687_n
Gohellefest

Thibault GHEYSENS, clavier du groupe de Métal OUT. Aujourd’hui Directeur général des services de la Mairie de Loos-en-Gohelle. David HEUNET Directeur technique de la Scène Nationale, Culture Commune, à Loos-en-Gohelle. Lionel DELECROIX Directeur du théâtre de Bully-les-Mines, ancien directeur du Colysée à Lens. Organisateur du festival un...

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ c'est quoi la programmation

Pour le moment, on essaye d'avoir Napalm Death, Gojira, Power Wolf et Sepultura.

Derniers commentaires

Thumb_default
Que ce projet se réalise ! Une belle affiche métal se dessine Tous à Loos en Gohelle !!!!!!!
Thumb_mine-de-culture-1428511888
Ce soir émission spéciale sur le GoHELLe Fest dans Mine de culture(s) sur http://www.iltv.fr/ ou sur la châine câblée 96 du bouquet Numéricable !! Retrouvez-y les derniers noms de la programmation...
Thumb_default
J'espère que la collecte va aboutir. Je vous souhaite bon courage