Pedromino presents

GPS

Un GPS maléfique qui n’a qu’un but, isoler ses victimes pour les éliminer. Saurez-vous lui échapper et retrouver votre instinct animal?

Large_image_gps

The project

 

Genre : thriller

 

Durée du film : 90 min

 

Nombre de jour de tournage : 35 jours

 

Période de tournage : juillet, aout 2013

 

 

Synopsis

 

C’est la fin des examens et le début des vacances d’été, quatre jeunes étudiantes (Sarah, Ludivine, Katy et Alison) sont à la terrasse d’un bar branché. Elles décident de s’octroyer un week end thalasso dans un nouveau centre qui a ouvert récemment à la campagne. Ce sera l’occasion de tester le nouveau GPS multifonctions que vient de s’acheter Sarah.

Elles prévoient de prendre la route à 8h le lendemain matin et d’emporter avec elles le GPS de Sarah car la voiture d’Alison  une superbe fiat 500 rose n’en dispose pas. Alison, Ludivine et Sarah quittent le bar vers 23h mais Katy, sous le charme du barman, décide de rester pour prendre un dernier verre.  A 8h le lendemain matin, Katy manque à l’appel.  Alison essaie alors de la joindre plusieurs fois sur son portable mais sans succès. Katy était la dernière à quitter le bar de la nuit dernière. Sans réponse de la part de Katy, elles se disent qu’elle a peut être passé la nuit avec le barman et ne semble pas s’en inquiéter. Elles prennent la route après avoir branché le GPS de Sarah sur la voiture d’Alison.

Les vacances commencent bien, le soleil et l’insouciance sont au RDV et grâce à leur nouvelle acquisition, elles sont certaines d’arriver à bon port. Mais rien ne va se passer comme prévu, en effet, ce GPS maléfique va les emmener de plus en plus loin de toute civilisation afin d’accomplir son destin qui est de les éliminer.

S’en rendront-elles compte à temps, arriveront-elles à échapper à cette malédiction et reprendre en main leur destinée ...

 

 

 

 

Note d’intentions

 

Dans la société moderne et sous nos latitudes, on a de plus en plus tendance à se laisser guider par nos appareils. On trouve un resto en cherchant sur son Smartphone,  on cherche une définition ou une information sur internet sans réellement recouper nos sources  et dans la voiture on fait confiance à son GPS pour nous emmener dans des lieux inconnus sans même prendre la peine de consulter une bonne vieille carte routière.

Pourtant, qui n’a jamais râlé sur son GPS suite à des indications bizarres. Et si un de nos appareils si fidèle nous voulait du mal, que pourrait-il se passer, combien de temps nous faudra-t-il pour mettre au placard notre confiance aveugle envers la technologie et refaire confiance à notre instinct animal.

 

GPS, est un triller qui conserve les codes du triller mais qui tends vers la comédie.

Si il fallait le comparer à un film qui existe déjà il serait proche de « La cité de la peur » d’ Alain Chabat.

 

As-t-on vraiment besoin de toute cette technologie qui peut nous faciliter la vie, mais aussi nous la pourrir si on oublie de réfléchir ?

 

Photo_sablier

 

 

Philosophie du projet

 

Un film coute cher, mais à quoi sert l’argent. Il y a le matériel de tournage, les frais de décors, le salaire des acteurs et des techniciens et tout ça n’est que le tournage, ensuite il y a le montage et surtout la post production.

Ce film est un film « low budget ». Les acteurs et technicien en sont les premiers coproducteurs, en effet leur salaire ne sera versé qu’a la sortie du film.

 

Nous avons décidés pour pouvoir le faire de diviser les parties de la production et ainsi pouvoir se lancer dans l’aventure avant d’avoir atteint la somme totale du budget nécessaire.

 

Ce film se prête à ce genre d’exercice car il y a peu de personnage et essentiellement des décors naturels, le vrai cout du tournage hormis les salaires est donc le matériel. L’appel aux dons sur ce site est pour nous permettre de réaliser le tournage. Pour bien faire il nous faudrait plus ou moins 20000 €, alors pourquoi n’en demander que 10 me direz vous, et bien tout simplement car vu que c’est la loi du tout ou rien nous en auront peut-être 20 et si nous n’en avons que 10, ils nous permettront d’en tourner la plus grosse partie et de ce fait pouvoir montrer de jolie chose prometteuse pour pouvoir continuer. 

 

Si nous avons 10000 €, le tournage commencera mais seront supprimées du premier tournage la scène du bar ou on a besoins de pas mal d’éclairage et la scène de fin ne se fera pas de nuit, nous la recommencerons lorsque le budget sera complet.

 

Ensuite un premier montage sera réalisé ce qui permettra de trouver les budgets pour la post-production.

Les producteurs dès lors, ne devront plus se baser sur une idée couchée sur papier mais sur des images et une histoire concrète. 

 

 

Champs

Why fund it?

 

 

Si on atteint la somme de 20.000 euros, le tournage peut se faire directement en entier, mais nous seront déjà très content d’atteindre cette somme de 10.000 euros qui nous permettra déjà de faire de très belle choses.

 

Et si par hasard il y avait plus … pas d’inquiétude, tout l’argent que vous donnerez servira au bien du film.

Thumb_avatar-02
Pedromino

Pierre a fait ses études à L’Institut des Arts de Diffusions à Louvain-la-Neuve en Belgique dans la section image. Après dix ans de travail comme chef opérateur en film et reportage, des envies de réalisation sont nées, il a réalisé un premier court-métrage : Labeur infernal ainsi que diverse pub et clips. GPS sera son premier long métrage.