Aidez-nous à financer la parution du livre de photos "Graffiti Baladi" sur le street art révolutionnaire en Égypte.

Large_bandeau_clair_kkbb_copy-1410176810

Présentation détaillée du projet

SITE DU PROJET : http://www.graffiti-baladi.com/

 

 

 

En mars 2013, Lisa Klemenz et Leslie Villiaume vont au Caire pour tourner le documentaire Graffiti Baladi. Leur but était d’aller à la rencontre de personnalités  parmi toutes celles qui ont fait la révolution en Égypte. L’axe original qu’elles ont choisi est d'explorer par la voie du street art les revendications et les souffrances du peuple égyptien qui est descendu dans la rue. Leur périple a été jalonné de rencontres marquantes  qu’elles ont mis en scène dans leur film. Mais rapidement a émergé  l’idée d’un livre dont les auteurs seraient deux figures féminines de la  Révolution égyptienne, Heba  Mahfouz et Rana Hassanein, et un photographe, Beshoy Fayez, qui a su capter dès le premier instant les œuvres qui ont peu à peu occupé les murs des villes égyptiennes, manifestations du cœur et de l’esprit, art  politique et éphémère dont beaucoup ont risqué leur vie pour l’exprimer.  Heba, Rana et Beshoy font partie de la jeune génération égyptienne qui  ne veut pas qu’on leur confisque leur futur ni leur révolution. C’est ce livre, leur livre que nous vous proposons aujourd’hui et qui a besoin de tout votre soutien pour exister, afin que leur parole ne s’efface pas  comme on efface trop facilement le sang des révoltes ou les graffitis  sur un mur…

 

 

 

In March 2013, Lisa Klemenz and Leslie Villiaume went to Cairo to shoot their documentary Graffiti Baladi. Their aim was to meet some people among those who did the revolution in Egypt. The original approach they choose is exploring the demands and the pains of the Egyptian people who went to the streets through the street art. Their journey was punctuated by different striking meetings, which were staged in their movie. But very quickly, the idea of making a book arose: the authors would be two Egyptian revolution female characters, Heba Mahfouz and Rana Hassanein, and a male photographer, Beshoy Fayez, who knew since the beginning how to catch the works which have been progressively occupying the walls of the Egyptian cities: many people risked their lives to express these heart and spirit demonstrations, this political and short-lived art. Heba, Rana and Beshoy belong to this young Egyptian generation who does not want to have both their future and their revolution taken. This is this book, their book, we offer to you today. And this book needs all your support to exist, in order the words not to be erased like the revolts blood or the graffiti on the walls are too easily erased too.

 

 

     _3_-1409775713

                        

 

 

 

LE LIVRE

 

Un hommage aux graffeurs de la Révolution égyptienne.

« Les graffitis sont comme un cri muet. » (Omar Fathi, graffeur, alias Picasso)  

 

La situation instable que connaît l’Égypte depuis 2011 a engendré une prise de parole populaire : la jeunesse s'est levée pour crier son mécontentement et sa révolte contre l'injustice et la corruption. Silencieux et pacifique, le street art est ici une expression artistique et politique. Les murs se parent de fresques engagées et de portraits des martyrs d’une révolution au sourire figé.  

 

Sur les murs du Caire les graffitis sont éphémères. Contrariant les autorités égyptiennes par leur spontanéité et leur imagination, ils sont rapidement effacés. Ce livre pérennise ces temps de révolte et constitue un témoignage poignant des révolutions arabes. C’est aussi le prolongement d’un documentaire qui y est encarté sur support DVD, un film tourné en mars 2013 dans les rues du Caire, alors que les manifestations battaient leur plein.

 

 

THE BOOK

 

A tribute to the graffiti artists of the Egyptian revolution.

« The graffiti are like a mute shout. » (Omar Fathi, graffiti artist, alias Picasso)

 

 The unsteady situation known by Egypt since 2011 has produced a popular speaking: the youth raised to shout its annoyance and its revolt against injustice and corruption. Silent and peaceful, street art is here an artistic and political expression. The walls are decorated by involved frescos and by revolution martyrs portraits with frozen smiles.

 

 

On the walls of Cairo, graffiti are short-lived. Annoying the Egyptian authorities because of their spontaneity and their imagination, they are quickly erased. This book makes durable those times of revolt and it is a poignant account of the Arabic revolutions too. It is also the prolongation and the extension of a documentary, with an inserted DVD with the book; this film was shot in mars 2013 in the streets of Cairo, while the marches were in full swing.

 

 

 

    Webimg_5738-1410950454

 

 

Sommaire

Introduction et mise en contexte historique. 

Portfolio en trois parties (photos de Beshoy Fayez sur des textes de Heba Mahfouz et Rana Hassanein) : la révolution de 2011 ; le Conseil des forces armées ; les Islamistes. 

Épilogue et DVD. 

 

 

Fiche technique du livre  

Broché, couleur

Environ 150 photographies

128 pages

Format à l'italienne (24 × 16 cm)

ISBN 978-2-916097-60-2

 

 

Table of contents

 

Introduction and historical summary.

Portfolio into three parts (photos by Beshoy Fayez with texts by Heba Mahfouz and Rana Hassanein): The 2011 Revolution ; the Supreme Council or the Army Forces ; the Islamists.

Epilog and DVD.

 

 

Technical form of the book

Softback, colour

About 150 pictures

128 pages

Size : 24 x 16 cm

ISBN 978-2-916097-60-2

 

 

Présentation des auteurs

 

Beshoy Fayez est un jeune photographe égyptien. Depuis 2010, il immortalise les mouvements de protestation qui traversent le pays. Manifestations, performances artistiques, graffitis… Il a dédié son art à chaque action menée et veille à cristalliser l'engagement actuel, qu'il soit artistique ou non, de la population égyptienne. Ses photos ont été exposées de nombreuses fois en Égypte et à l'étranger et il est à l'initiative du groupe "Infinity Photography" où il enseigne la photographie bénévolement. Il travaille également au Goethe Institute au Caire où il organise des évènements culturels tels que des ateliers, des expositions, des projections-débats... Autant de moments d'échanges.

 

Heba Farouk Mahfouz est une jeune journaliste égyptienne et activiste. Elle a participé à la révolution du 25 janvier et a été témoin des différentes périodes de transition qu'a subi le pays depuis ces trois dernières années. Aujourd'hui, quelque peu désillusionnée, elle écrit sa peine, elle écrit son indignation, réclamant encore et toujours les droits clamés lors du 25 janvier : "Pain, Liberté et Justice sociale".

http://hebafaroukmahfouz.blogspot.fr

 

 

Rana Al-Hassanein est une jeune révolutionnaire à la plume acerbe. Fille d'un écrivain égyptien, elle prend à coeur de rendre hommage à son père et continue dans ses traces. Rana est une personne engagée, sur de nombreux plans, autant politique que personnel. Elle n'hésite pas à s'exprimer et se moque souvent du politiquement correct. Elle casse les clichés qu'on peut entendre sur la femme égyptienne et sur la religion dans des pays majoritairement musulmans. Dernièrement, elle a remporté un concours d'écriture lancé par une ONG américaine. Son regard et son style sont complémentaires de celui d'Heba,ce qui permet à la fois un parallèle et un contraste entre deux points de vue.

 http://rchaotic.wordpress.com/

 

 

Authors’ introduction

 

Beshoy Fayez is a young Egyptian photographer. Since 2010, he immortalized the protest movements gone through the country. Demonstrations, artistic performances, graffiti… He dedicates his art to each led action and takes care of hatching the current commitment, artistic or not, of the Egyptian people. His pictures were exhibited many times in Egypt and abroad, and he is the founder of the “Infinity Photography” group, where he voluntarily teaches photography. He also work at the Goethe Institute in Cairo, where he organizes cultural events such as workshops, exhibitions, screenings and debates… All are great exchanging moments.

 

 

Heba Farouk Mahfouz is a young Egyptian journalist and activist. She takes part in the revolution of the January 25th, and she was a witness of the different transition periods suffered by the country during these last three years. Today, somewhat disenchanting, she writes her pains, her anger, keeping on demanding the protested rights during the 25th of January : “Bread, Freedom and Social Justice”.

http://hebafaroukmahfouz.blogspot.fr

 

 

Rana Al-Hassanein is a young revolutionary with a cutting gift for writing. Daughter of an Egyptian writer, she takes to heart paying tribute to her father and she keeps on the way traced by him. Rana is a crusaded person, on many fronts, as well as politically than personally. She does not hesitate to express herself and she often does not care about politically correct. She breaks the clichés about the Egyptian woman or about religion in countries, mostly Muslim. Lately, she won a writing competition, started up by an American NGO. Both her look and her style are complementary with Heba’s, so we can make both a parallel and a contrast between two points of view.

 http://rchaotic.wordpress.com/

 

 

     Web_6348_-1410950498

 

 

LE FILM (DVD offert avec le livre)

 

 

     Affiche_graffiti_baladi-1409775975

 

 

    

 

 

Synopsis

Graffiti Baladi offre un regard sur le street art révolutionnaire en Egypte. Depuis la "Révolution du Nil" de janvier 2011, le graffiti s'est très fortement développé, devenant l'expression même du mécontentement, de la revendication et de la colère. Il offre une vraie narration sur fond politique. Il retrace les différents événements qui ont marqué la révolution et se dresse contre les mensonges des médias. De retour en France, les deux jeunes réalisatrices sont heureuses de pouvoir porter la voix de ceux qui ont choisi l'engagement et non la passivité, et de rendre hommage aux personnes qui ont laissé leur vie au nom de la liberté, ceux dont le visage apparaît maintenant en martyr sur les murs du Caire.

 

 

Fiche Technique

 

Réalisation : Lisa Klemenz & Leslie Villiaume

Image & Son : Leslie Villiaume

Montage :  Aurélie Cotard

Durée : 52 min + bonus DVD

 

 

Les réalisatrices du film et coordinatrices du livre

 

Lisa Klemenz est une jeune plasticienne et réalisatrice. Passionnée par le septième art, elle est diplômée des métiers d'art Cinéma d'animation, formation durant laquelle elle a réalisé son court-métrage en pâte à modeler sur verre, Les Etrangers de ta vie. Ce dernier est un projet personnel qui traite de la maladie d'Alzheimer. Il a été sélectionné dans plusieurs festivals et gagné deux prix. Il est aussi projeté lors d'événements apparentés à la maladie d'Alzheimer comme le congrès Gérotonpôle à Nantes et utilisé par des psychologues afin d'aider les familles concernées. En 2012, Lisa part en Egypte, pays qu'elle affectionne particulièrement et avec lequel elle entretient un lien depuis cinq ans. De façon tout à fait spontanée, elle réalise, lors des 18 jours de révolution en janvier 2011, quelques animations pour ses amis révolutionnaires et leur montrer son soutien. Lors de deux séjours (novembre 2011 et février-avril 2012), elle réalise des ateliers d'initiation à l'animation stop-motion à Alexandrie, à l'occasion de la Journée mondiale du cinéma d'animation, et plus tard, à Louxor, lors du Festival international du film africain.

 

 

Leslie Villiaume est une jeune réalisatrice membre de la Société des réalisateurs de films, de la Commission supérieure technique de l'image et du son) et d'UniFrance. Après des études scientifiques et un passage par l'Ecole du Louvre, Leslie est actuellement en quatrième année de thèse d'histoire des sciences à La Sorbonne. Son sujet porte sur l'histoire de la magie, ce qui n'est pas étonnant puisque Leslie est aussi magicienne : petite anecdote, ses qualités de prestidigitatrice peuvent parfois servir puisqu'il peut être très utile de savoir échanger discrètement une carte mémoire pleine contre une carte mémoire vide en cas de confiscation de rushes, notamment dans un pays où il est devenu interdit de filmer lors de manifestations publiques. Son premier court-métrage de fiction, Dixit, réalisé en 2012, a été sélectionné dans plus d'une quinzaine de festivals, en France et à l'étranger. C'est d'ailleurs lors d'un festival en novembre 2012 qu'elle fait la rencontre de Lisa, qui lui fait immédiatement part de sa passion pour l'Egypte. Très intéressée par le documentaire et toujours prête à voyager et faire de nouvelles découvertes, Leslie n'hésite pas une seule seconde et décide de partir avec Lisa en Egypte...

 

Web18-11-2011-1410950394

 

 

THE FILM (DVD included with the book)

 

Synopsis

Graffiti Baladi offers a look at the revolutionary street art in Egypt. Since the “Nile Revolution” in January 2011, graffiti has been strongly developing, becoming the expression of discontentment, of demand, of rage. It offers a true narration with a political content. It redraws the different events which had affected the revolution and raises against the lies of the media. Back in France, the two young filmmakers are happy to be able to be the voice of the people who chose commitment instead of apathy. They also want to pay tribute to the people who lost their lives in the name of freedom, to these persons who are now drawn as martyrs on the walls of Cairo.

 

Technical Form

Film making: Lisa Klemenz & Leslie Villiaume

Cinematography & Sound: Leslie Villiaume

Editing: Aurélie Cotard

Duration: 52 min + DVD bonus

 

 

The filmmakers and the book coordinators

Lisa Klemenz is a young visual artist and film director. Passionate by the 7th Art, she is graduated in animation movies. During her studies, she made her first short film with glass modeling clay, Les Etrangers de ta vie (The Strangers of your life). This film is a personal project about Alzheimer disease. It was selected in several festivals and won two prices. It is also screened during events related to the Alzheimer disease, such as the Gérotonpôle Congress in Nantes. It is used by psychologists in order to help the affected families. In 2012, Lisa went to Egypt, this country she has been loving and forging a bond for five years. Spontaneously, during the 18 days of the revolution in January 2011, she made some animations for her revolutionary friends, in order to show them her support. During two stays (November 2011 and February-April 2012), she made some introduction workshops to stop-motion technics in Alexandria and for the Animation Cinema Global Day, and later during the International African Film Festival in Louqsor.

 

 

Leslie Villiaume is a young film director, member of the French Directors Guild, of the CST (Cinematograpphy and Sound Technical Commission) and of UniFrance. After scientific studies and a pass through at the School of the Louvre (Art History), Leslie is now writing a thesis in History of Sciences at the University of La Sorbonne. Her subject is about History of Magic, which is not so surprising because Leslie is a magician too; tiny anecdote, her magician skills are sometimes useful: indeed, swap a full memory card for an empty one can be very useful in case of rushes seizing, in particular in a country where shooting during public marches became forbidden. His first fictional short film, Dixit, shot in 2012, was had several selections in more than about fifteen festivals, in France and abroad. By the way, it is during a film festival in November 2012 that Lisa and Leslie met. Lisa immediately explained to Leslie her passion for Egypt. Very interested in documentaries and always ready to travel and make new discoveries, Leslie did not hesitate a single split second and decided to leave with Lisa for Egypt…

 

 

     Kkbb_photo_3

 

 

Revue de Presse

 

« Le film donne la parole aux principaux acteurs de la révolution égyptienne : journalistes, activistes, photographes, graffeurs ou encore cinéastes, tous témoignent des événements de ces dernières années. Amateurs ou professionnels, de nombreuses personnes ont décidé de raconter la Révolution sur les murs… le graffiti, comme moyen d’expression et d’évolution. Chronique urbaine d’une société égyptienne déterminée qui s’épanche sur les murs du pays par le graffiti, emblème et témoignage de son soutien aux mouvements de résistance de son pays. »

Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient

 

 

TV

 

TV5Monde, émission Maghreb Orient-Express du 16/03/2014 : «Calligraffitis» (direct) Présentée par Mohamed KACI.

 

TéléSud, émission La culture est dans la rue du 24/04/2014

Présentée par Guy REGISTE.

 

 

Festivals

 

Festival REVOLUSONR : Révoltes et cultures urbaines arabes, Lyon (69), 31 janvier 2014

 

Festival CinéMA35, Guichen (35) , 15–16 mars 2014

 

Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient, Saint-Denis (93) et Paris (75), 29 avril–11 mai 2014

 

Festival International du Film de Vébron,Vébron (48), 22–26 juillet 2014 : PRIX DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE

 

Festival International du Documentaire de Création Les Escales Documentaires, La Rochelle (17), 4–9 novembre 2014, EN COMPETITION 

 

Festival FESTAFILM, Montpellier (34), 18–21 décembre 2014, COMPETITION "Panorama Fenêtre Ouverte" 

 

 

Press Review

« The film gives the main players of the Egyptian revolution a chance to speak: journalists, activists, photographers, graffiti artists or film directors… all show the events of these last years. Amateurs or professionals, many people decided to tell the Revolution on the walls… the graffiti, as a means of expression and a means of evolution. An urban chronicle from a defined Egyptian society which pours out on the country walls thanks to the graffiti, emblem and gesture of the support toward the opposition movements in the country.”

Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (Panorama of Maghreb and Middle-East Cinemas Film Festival)

 

TV

 

TV5Monde, émission Maghreb Orient-Express du 16/03/2014 : «Calligraffitis» (direct) Présentée par Mohamed KACI.

 

TéléSud, émission La culture est dans la rue du 24/04/2014

Présentée par Guy REGISTE.

 

TV

TV5Monde, Maghreb Orient-Express program, 16/03/2014 : « Calligraffitis » (direct)

Presented by Mohamed KACI.

 

TéléSud, La culture est dans la rue program, 24/04/2014

Presented by Guy REGISTRE.

 

 

 

    Webpanorama-6-1410950332

À quoi servira la collecte ?

 

 

 

 

    Kkbb_photo_5

 

 

Le budget global de l'ouvrage (pour publier 1.500 exemplaires) est fixé à 10.450 €. Les éditions Omniscience financent 5450€.

 

Les 5000€ du  Kiss Kiss Bank Bank nous servirons à imprimer les livres et à graver les DVD.

 

Budget prévisionnel :

- Impression des livres + encartage des DVD  : 5.000 € TTC => Financé par le crowfunding

- Gravure des DVD et mise sous pochette : 1.250 € TTC.=> Financé par Omniscience

- Maquette + composition + mise en page de l'ouvrage + mise en page visuel galette DVD : 2.200 € TTC. =>Financé par Omniscience

- Frais internes de suivi éditorial, coordination et traitement du manuscrit jusqu'à l'impression du livre et diffusion : 2.000 € TTC. =>Financé par Omniscience

 

The global budget for the book (to publish 1500 copies) is set at 10.450 €.

The publisher Editions Omniscience pay for 5450€.

 

The 5000€ of the Kiss Kiss Bank Bank will be used for printing the books and inserting the DVDs.

The estimated budget:

- Books printing + DVDs inserting: 5.000 € TTC => Payed by the crowdfunding

- DVDs burning + putting them into sleeves: 1.250 € TTC.=> Payed by Omniscience

- Mock-up + composition + page layout of the book + page layout for the DVD : 2.200 € TTC. => Payed by Omniscience

- Internal fees for editorial monitoring + coordination and processing from manuscript to printing the book + broadcasting: 2.000 € TTC. => Payed by Omniscience

 

 

    _8542__bis_copy-1409784873

Derniers commentaires

Thumb_default
Super beau projet !
Thumb_qvdqq_02
SUPER PROJET! J'ai hâte que le livre sorte! Les photos sont magnifiques :) Et l'affiche du film est vraiment très belle !! Bonne chance à vous pour cette collecte!
Thumb_default
C'est un très beau projet ! En plus mené par des Egyptiens qui sont au coeur de la révolution ! On aimerait tant être avec vous les amis ! Solidaire des événements qui se passent dans votre pays, j'ai hâte de recevoir votre livre ! Merci encore pour votre démarche et pour nous faire partager votre engagement, vos émotions...