Le court-métrage GRAND-MÈRES c’est un rendez-vous singulier entre un contrebassiste et une vieille dame. Un Haïku musical sans garde fou.

Large_visuel_kiss_kiss

Présentation détaillée du projet

Grand_meres

 

Grand-mère : Définition

 nf  

1: mère d'un des parents  / 2: familier, vieille femme / 3: argot, contrebasse     

 

 

Note d’intentions :

 

Grand-Mères c’est un film d’un « instant », un rendez-vous anonyme entre deux personnages (un contrebassiste et une vieille dame malade) qui fait du bien. Le film prendra les traits d’un « Haiku »; court, pas de grande morale, pas de jugement, pas de leçon. Juste un concentré de sensations visuelles et auditives.

 

Parce que je crois à ce moment magique que peut être « l’instant », parce que je veux croire aux petites intentions qui ne changent pas le cours du monde mais qui enrichissent une vie de sensations positives. Parce que je crois encore à la « générosité d’âme » de l’être humain. Parce que je pense que la musique est un véhicule sensoriel qui n’a pas de frontières, ni d’âge.

Parce que je crois au partage entre les générations.

 

Pour toutes ces raisons j’ai voulu montrer comment ce musicien et cette vieille dame partagent de façon intense et anonyme ces quelques mesures dans un instant « simple » et « intime ». Comment ces quelques notes de musique remplissent le néant inhérent à leur solitude. La musique est leur seul langage.

 

Lui : Un contrebassiste. Il joue pour elle. Il laisse s’échapper des notes.

 

Elle : Une vieille dame malade. Elle se le laisse envahir par les notes qui traversent le mur comme si c’était à chaque fois la dernière.

 

J’ai choisi la contrebasse (la grand-mère dans le jargon des musiciens) car c’est un instrument très photogénique, à la fois massif, noble et fragile. Mais aussi parce que le son qui s’en échappe est grave, chaleureux, rassurant et gracieux. En somme c’est un instrument généreux.

 

Le film est écrit comme une partition avec des changements de rythme, des poses, un crescendo.

  

 

Le film se découpe en deux temps :

 

Le temps du rituel. Comme une pensée magique d’enfant, il force le destin. Si le rituel de préparation est scrupuleusement exécuté la magie opèrera. Viendra alors le temps du partage. Le temps où l’on profite. Où on se laisse envahir par les sensations et les émotions. L’homme joue avec passion et la vieille dame écoute avec délectation.   

 

Temps 1 : Les plans seront précis, rigoureux dans le cadre, la lumière, la décoration. Je composerai les scènes comme de véritables « tableaux », un moment de vie suspendu (Cf : Le photographe Gregory Crewdson). Les plans seront pour la plupart fixes mais shootés à l’épaule. Le montage mettra en parallèle la correspondance des gestes de chacun des personnages.

 

Temps 2 : Les plans seront plus aériens. Lorsque le musicien commence à jouer un « plan séquence » démarre. Dans ce deuxième temps les plans se feront à la steadycam pour être légers et volatiles à l’image des notes de musiques qui flottent entre les deux appartements.  

La caméra passera d’un univers à un autre en traversant le mur mitoyen (comme un trait d’union) entre les deux appartements. En épousant le chemin parcouru par les notes la caméra sera alors le témoin privilégié des émotions des personnages. Il est important de ne pas rompre le lien qui les unit à ce moment. Le partage est total.

 

 

 

Conclusion :

 

Le film est une expérience sensorielle, la caméra sera parfois intrusive, elle ira chercher dans des GP un regard, un geste, une respiration, une texture, et sera parfois spectatrice privilégiée d’un instant. Leur histoire personnelle n’est pas racontée, elle est palpable grâce à leurs univers. Il s’agit ici de vivre ce que les personnages vivent au plus près. Leur solitude, leurs doutes mais aussi leur soulagement et leur joie lorsqu’ils parviennent à échanger.

 

      

L'univers du film  :

 

Gregory-crewdson-photograph

(Ref visuels Gregory Crewdson)

 

Crewdson-chambre-20x25

(Ref visuels Gregory Crewdson)

 

Ce qui m'interresse dans le travail de GREGORY CREWDSON c'est ce rapport à l'instant. Chaque cliché est un concentré narratif. Le souci du détail dans les décors, la lumière et la mise en scène sont très proches de l'atmosphère de GRAND-MERES.

 

Les décors (repérages) :

 

Piece_grandmere_01

(La pièce de notre Grand-Mère)

 

Piece_grandmere_03

(La pièce de notre Grand-Mère)

 

Piece_contrebassiste_01

(La pièce de notre contrebassiste)

 

Piece_contrebassiste_02

(La pièce de notre contrebassiste)

 

 

Le casting :

 

Lui (le contrebassiste)

 

L

 

JEAN-PIERRE FOURMENT

Contrebassiste compositeur de Jazz. Il interprétera le musicien. La musique du film sera diégétique (qui fait partie de l’action). Nous enregistrerons la musique dans les décors par souci de réalisme.

 

Elle (la grand-mère)

Le rôle de la vieille dame est actuellement en casting. Nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons trouvé la comédienne.

 

VOUS POUVEZ ECOUTER LE THEME MUSICAL DU FILM SUR LA PAGE FACEBOOK DE GRAND-MERES Ici

 

Comment rester informé sur l'avancée du projet?

 

c'est très simple: en allant sur la page Facebook Grand-mères qui sera mise à jour régulièrement.

 

Pour aller au bout de cette aventure il y a un gros travail de décoration, une installation de lumière conséquente et beaucoup d'énergie. C'est pourquoi NOUS AVONS BESOIN DE VOUS, VOS CONTRIBUTIONS SONT CAPITALES A LA CONCRETISATION DE CE FILM.

 

J'ESPERE QUE CE PROJET SUSCITERA VOTRE INTERET ET ATTISERA VOTRE CURIOSITE.

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à la production et à la post-production du film.

Ces 3200€ seront répartis entre technique (caméra / étalonnage / SFX), lumière, décoration et régie.

 

Nous tournerons le film en RED-EPIC.

 

Matériel (cam/lum/steadicam/Déco/matériel élèctrique et machinerie)  = 1800€

Location de décors = 300€

Frais de Régie = 600€

Post-production (montage/étalonnage/SFX) = 500€

Thumb_sv3vikxktcznvxhj-resizedavatar
Xavier ELIE

Après avoir suivi des études de cinéma à l'université de Caen, je m'oriente vers le montage puis le graphisme au sein d'une agence de publicité. Durant 4 ans je réalise des publicités et des films institutionnels avant de revenir à mes premières amours, les films de fiction. Ces deux dernières années j'ai réalisé 2 clips (https://vimeo.com/51207851),... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je crois en toi !! affectueusement :)
Thumb_default
Bravo Xavier ! pari réussi, bon courage pour la suite, Kiss, Amélie
Thumb_default
Projet très interessant, espérons le voir aboutir