Réalisation d'un court-métrage sur les rêves et l'amour durant l'adolescence. Portrait singulier et éphémère d'une période incertaine.

Large_img_2417-1499256202-1499256223

Présentation détaillée du projet

Synopsis :

 

Gaspar, un jeune adolescent mal dans sa peau erre durant l’été, passionné de littérature et de peinture, il est surtout fou d’une fille. Il est perdu et n’arrive pas à l’atteindre, naissent alors ses fantasmes les plus profonds au sein d’une réalité qui l’oppresse. Sa seule issue est de rêver, de se laisser bercer par son imagination lui permettant de combler ce vide. Un voyage entremêlé de rêverie et de réalité durant l’adolescence d’un jeune homme prénommé Gaspar.

 

Note d'intention :

 

L’idée de Granuleuse Rêverie germe en moi depuis longtemps, les rêves m’ont toujours fasciné. Je trouvais que le rêve était quelque chose d’extrêmement mystique et qu’il peut nous conduire dans des endroits bien plus fascinants que nos propres vies. Les sensations et les émotions ressenties  durant ces voyages sont extrêmement fortes et très intéressantes à décrire. C’est donc à travers le cinéma que ces images irréelles pouvaient devenir visuelles.

 

Le rêve se caractérise par des phénomènes incertains, comblés de doutes permanents. J’ai donc voulu y ajouter l’adolescence, une période d’incertitude constante, d’errance perpétuelle où les sentiments prennent des ampleurs considérables car tellement de choses sont nouvelles et inconnues. Durant cette errance l’esprit travaille, imagine des choses et on peut se trouver absent de notre propre monde en planant grâce à notre imaginaire. Je trouvais donc intéressant de mélanger ces deux thématiques, qui étaient directement liées par leur état et leur forme.

 

J’ai voulu y ajouter également de l’amour, un sentiment que tout le monde a déjà éprouvé durant sa vie. L’amour durant nos jeunes âges peut être quelque chose de très compliqué, on peut y goûter, en vivre ou alors en déraisonner et passer à côté de celui-ci. J’ai décidé d’y mettre un jeune homme perturbé par son existence, mal dans sa peau, fasciné par une fille mais incapable de l’atteindre. Son imagination lui permettra de combler son manque et de se créer une relation en extravaguant cet amour pour elle. J’ai décidé de commencer le court-métrage sur une citation de Charles Baudelaire, qui est en réalité une strophe de son poème « A une passante ». Dans ce poème un homme croise le regard d’une femme, s’imagine à ses côtés mais le temps passe et elle ne se trouve plus là. Une dimension que l’on peut retrouver dans l’ouvrage de Marivaux La vie de Marianne, où l’on constate une rencontre avec un inconnu, un coup de foudre, puis un regret de ne pas avoir fait le premier pas et peut être ne plus jamais le revoir. De plus, succède à cette citation une première séquence hors narration, hors histoire du film. Il s’agissait d’exprimer sans aucun filtre, de la manière la plus neutre possible ce que peut représenter l’amour à l’adolescence, le besoin d’être avec l’autre, de le tenir comme si une peur régnait à l’idée qu’on soit séparé de l’être qu’on aime. J’ai voulu, alors filmer des jeunes couples dans les rues ou sur des terrasses de café afin d’universaliser l’amour à cet âge et de l’opposer à l’amour impossible et solitaire que Gaspar subit dans sa vie.

 

Pour parler plus de la forme du film, ce court-métrage n’aura pas d’attrait commercial et sera artistique en ayant comme seul but de communiquer un message sur l’amour et les rêves au sein de ma génération. L’esthétique sera extrêmement soignée et le film sera saturé de couleurs. J’ai décidé de contacter le Roi Angus pour la bande originale, leur musique représentera le mieux l’ambiance du film qui se veut langoureuse. J’avais envie de créer une tierce personne avec la musique, que les chansons du Roi Angus représentent le subconscient de Gaspar, qui le guide dans son errance. Les dialogues ne seront pas beaucoup présents afin d’appuyer le comportement solitaire du personnage principal. Le court-métrage se déroulera de manière langoureuse et éphémère, la durée n’est pas fixée mais il ne dépassera cependant pas les vingt minutes. Le rêve sera une scène très « kitch », les champs, les couleurs, la caméra sera un mouvement continu. Tout virevoltera, les émotions des deux protagonistes seront poussées à leurs paroxysmes. En outre, cette scène pourrait être tournée avec une caméra à pellicule, afin d’obtenir une image avec plus de grain et d’appuyer la différence avec la réalité.

 

Le tournage sera d’environ une semaine, il se déroulera à Genève durant cet été (mois d’août). Les lieux alterneront entre la campagne et la ville genevoise.

 

 

Poème à la forme hybride et aux vers libres de Gaspar inséré dans le court-métrage en VOIX OFF

 

Emmène moi au bout de tes lèvres

Découvrir les plus beaux empires du monde

À  ces chemins qui se crèvent

Les pulsions ne sont que des ondes

 

Ton corps n’est qu’imagination

Dans les abysses de mes rêves

Se trouvent les sensations

À toi mon ange des trêves

 

Douce mélancolie en moi

De ces jours d’hivers

Aux revers de toi

À ces pensées d’outre-mer

 

 

Musiques du Roi Angus utilisées durant scènes importantes du court-métrage :

 

 

 

De plus, le Roi Angus créera également une musique originale instrumentale pour le court-métrage.

Cette dernière accompagnera le récit en s'appuyant sur les images filmées.

 

 

Peinture de Gaspar de la fille qui l'obsède :

 

Fullsizerender-1498854499

 

 

Équipe du film : 

 

 

LUNE PRODUCTION

 

Réalisation, Scénario : Alexandre Schild

 

 

Comédiens :

 

Gaspar : Nathan Topow, étudiant en théâtre aux Teintureries à Lausanne.

 

Topow-1500223613  

 

Fullsizerender-1500201522

 

 

 

La fille obsédant Gaspar : Ella Pellegrini, étudiante en théâtre aux Cours Florent à Paris.

 

Ella_2-1500232452

 

Ella_1-1500232485

 

Professeur de peinture : Cyril Kaiser, comédien genevois.

 

 

Directeur Photographe : David Benito Py, étudiant à l'ECAL en photographie.

 

Lauréat Bakolli (Photographie + Étalonnage).

 

Tara Ulmann (Assistante photo et éclairage), étudiante à l'ECAL en photographie.

 

 

Costumes : Manon Deller, étudiante à Istituto Marangoni (Mode) à Paris.

 

 

Décors : Marie Schild, étudiante à la Head (design, architecture d’intérieur) à Genève.

 

 

Musique : Le Roi Angus, groupe de rock genevois.

 

 

Ingénieur Son (Mastering, mixage sonore) : Louis Del Pérugia.

 

 

Aide technique : Jeremy Gumener.

 

 

Artiste peintre, réalisation de la peinture du film : Hélène Mischol.

 

 

Monteurs : Alexandre Schild, David Benito.

À quoi servira la collecte ?

J'ai déjà bénéficié d'une aide financière de la part du Fonds Jeunesse de l'État de Genève pour le court-métrage, cependant il me manque une certaine somme pour parvenir à mener à bien mon projet.

 

 

Tout le matériel sera loué au Bureau Cultruel genevois et Visuals Switzerland durant le tournage (18 août au 27 août).

 

La collecte servira à finaliser la location du matériel nécessaire au tournage, soit : 

 

- Mattebox nécessaire à la caméra (WOODEN CAMERA UMB-1)

 

- Rails de quatre mètres pour travelling.

 

- Trépied nécessaire pour les rails de travelling.

 

La location de ces trois outils de travail sont au prix de 600 Euros.

 

 

- Matériel manquant pour l'enregistrement sonore : Enregistreur multipiste Zoom F8 + autres accessoires sonores.

 

La location de ce matériel sonore est au prix de 200 Euros.

 

 

Dans le cas où ma collecte dépasserait la somme souhaitée, je ferai le montage et l'étalonnage de mon film dans un studio professionnel à Genève.

 

 

Les fonds collectés sur cette plateforme seront reversés sur le compte de Alexandre Schild.

 

 

Mon souhait est de présenter ce court-métrage dans des festivals, les conditions étant de ne pas le diffuser au préalable, je ne pourrai envoyer les contreparties qu'après la projection de mon film dans ces concours. Soit dans le courant de l'année 2018.

 

Thumb_img_1677-1500232950
Alexandre Schild

Étudiant au collège à Genève. Réalisation de deux courts-métrages, dont un projeté aux cinémas du Grütli.

Derniers commentaires

Thumb_thierry_pillon_-_nantes_2015_003-1441003681
Heureux de pouvoir vous encourager dans vos entreprises artistiques ! Bon travail...
Thumb_default
Hop Schild Hop

Vous aimerez aussi

Widget_visuel-de-base-gds-1000-562-1506349593-1506349603
DOM présente