Mêlant art, social, documentaire et voyage... un séjour dans les prisons guatémaltèques à la rencontre des tatoueurs

Large_logo_guate_kiss

The project

 

 

C'est avant tout l'histoire d'un voyage, un voyage au coeur des prisons guatémaltèques que je souhaite entreprendre, à la rencontre des "maras", ces groupes armés qui font si peur en amérique latine, de leur culture et de leur art sous toutes ses formes, mais notamment une: le tatouage.  Un tatouage utilisé ici comme marque d'appartenance au groupe, une identité marquée au fer pour dire: je ne reculerai pas et j'assume qui je suis: Un membre de gang.

 

C'est aussi l'histoire d'une société malade, le Guatémala, malade de s'être déchirée tant de fois dans des guerres civiles ou de voisinage, dans des histoires de corruption, de drogue et de violence et qui ne peut plus se reconstruire toute seule, qui a besoin d'aide, d'espoirs et de projets.

 

C'est l'histoire d'un documentaire, car je compte bien filmer une partie de ce périple, même si parfois les conditions ne seront pas réunies pour que je puisse sortir la caméra, mais au moins dans l'objectif de présenter la démarche entreprise et des instants vécus, de ramener un peu de cette volonté de changement...

 

C'est enfin l'histoire d'une rencontre entre artistes, qui se cherchent, qui s'entraident et coopèrent... qui essayent d'agir sur la société et sur leurs propres vies...

 

 

 

A la base de ce projet, il y en a un autre: un projet qui existe déjà, une structure qui manque de volontaires, qui tente de lutter pour changer les choses en se proposant d'agir au coeur même du problème: dans les prisons, afin de rétablir les principes fondamentaux qui permettent le respect de chacun, le respect de la loi mais aussi des besoins primaires de chaque être humain.

 

Il y a donc déja une équipe sur place: des formateurs, des designers, des entreprises... Qui travaillent au quotidien sur ce projet, qui se chargent de le promouvoir, de le réaliser, de motiver les prisonniers, les partenaires au projet (lire le PRP), de favoriser le dialogue, de créer, entretenir le réseau... Il y a aussi une coordinatrice: Ana Belen, qui est habituee à la gestion de projets internationaux, dont j ai fait la rencontre lors d un séminaire et qui est devenue une amie... et celle ci aurait un grand besoin d aide car ses missions sont multiples et complexes.

 

De mon côté, artiste indépendant et coordonnateur de projets socio-culturels, je me dis que j'ai un rôle à jouer... Mais aussi que je peux beaucoup apprendre! C est pour ca que je me propose d y participer à titre gratuit. Un tel chantier serait bien évidemment une première! C'est un défi que je me lance, à un tournant dans ma vie, c'est le bon moment pour le faire.

 

Passionné par l'art sous toutes ses formes, j'en suis venu à m'intéresser au tatouage assez tardivement, mais je trouve désormais cet art passionnant. Très éloigné de ma passion originelle qui se trouve être la bande dessinée, il m'offre pourtant lui aussi un champ d'investigations passionnant et je m'y intéresse de plus en plus.

 

D autre part, passionné par l'amérique latine depuis un lointain voyage au chili, et toujours captivé par cette culture,  j'ai hâte de rencontrer à nouveau ces lointains voisins, de retrouver cette sensation passée...

 

Afin de mener ce projet à bien je n ai pas chômé, j ai appris l espagnol (je n en connaissais pas un mot), je vais également m entrainer à l activité artistique en centre carcéral à la maison d arrêt de Valenciennes, suis allé à la recherche de partenaires (institutionnels/ financiers/ appuis techniques/ associations...)... C est un travail de fourmi!

 

Mais d ores et déja construit, il ne manque plus que des fonds!

Aussi, je compte sur votre appui, votre soutien... Pour que ce projet, ce rêve, puisse se réaliser!

 

 

Afin de vous rendre compte de l'ensemble du projet, je vous invite à suivre ce lien:

mon blog

 

Je le mettrai à jour régulièrement durant toute la durée de ce projet afin de permettre à tous de suivre l'évolution du parcours au fil de mon périple.

 

 

Merci à toutes et à tous...  D en parler autour de vous, de m aider comme vous le pouvez ou de m apporter votre intérêt!

 

 

Alix

 

Sans_titre-2

 

 

 

Le Projet de l'association LIJG:

 

UN PROGRAMME DE REINSERTION PARTICIPATIF

 

Centre pénitentiaire « El Boqueron », Santa Rosa, Guatemala

 

 

     La croissante augmentation de la violence sous la forme d’assassinats, de séquestrations, d’extorsions, les révoltes et émeutes successives dans les différents centres pénitentiaires du pays, provoquent des situations d’insécurité généralisées, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des lieux de détention, liés au non accomplissement de la Loi du Régime pénitentiaire prévue par le système, tant par la faute des prisonniers que de celle du système carcéral lui-même (non accomplissement des droits et des obligations reconnues dans ce même document), ont provoqué une atmosphère délétère de lassitude et de méfiance entre les deux partis en présence.

 

      Cette situation n’a pas permis jusqu’à aujourd’hui la proposition de programmes et de processus effectifs de réinsertion et de réhabilitation de la population des détenus qui sont de ce fait amenés à recommencer sans possibilité de changement.     

 

      De plus, la culpabilisation systématique qui montre et accuse les membres de gangs comme principaux responsables de la situation de violence que vit le pays, est contredite par les derniers résultats des investigations entreprises par les missions de prévention, desquels on entrevoit que les gangs ne sont pas les seuls coupables signalés par la majorité de la population, et ce bien qu’il existe aussi des bandes de crime organisé et de narcotrafiquants, acteurs pour beaucoup des situations de violence et des délits commis.       

 

      Les conclusions de cette étude ont permis qu’une partie de la population civile guatémaltèque et que certaines institutions sont désormais prêts à ouvrir une petite brèche en faveur du changement, et ce en créant une commission de politique publique pour la prévention de la violence afin de donner aux membres de gangs des opportunités et alternatives de réinsertion dans la société guatémaltèque.

 

       Après de nombreuses entrevues avec les jeunes liés aux gangs et bandes armées, tant parmi les détenus qu’à l’extérieur des prisons, s’est développé une écoute, une ouverture au dialogue qui devrait permettre d’agir dans le centre pénitentiaire « El Boqueron » afin de :

 

-    Faire respecter la loi du Régime Pénitentiaire, tant dans le respect des droits des prisonniers que dans l’accomplissement de leurs obligations

 

-    Créer un programme de réinsertion participatif avec les prisonniers membres de gang du centre pénitentiaire concerné.

 

Img_0342

 

 

 

C EST POUR QUAND? COMBIEN DE TEMPS?

 

Je souhaite partir début juin et pour un retour fin Juillet... C'est une période qui me semble correcte: ni trop longue, ni trop courte... elle permettra de faire bien avancer le projet et en même temps de ne pas devenir trop lassant ni gêner le reste de mes activités.

 

 

 

 

MA MISSION

 

J'aurai à mener dans ce projet une action transversale à tous les niveaux: aide à la coordination du projet, rencontres institutionnelles et humaines, conseils en création d'entreprise, graphisme, soutien technique, soutien logistique, formations...

 

Mon soutien sera multiple (mes compétences le sont aussi) et s'adaptera au besoin du moment pour la bonne marche du programme, sa mise en place, son développement...

En clair, je me plierai aux besoins du moment, mais en ne m'oubliant pas trop non plus!

 

En plus de cette mission je réaliserai un reportage vidéo, un livret de photos et un carnet de voyage du périple. L'ensemble sera présenté lors de l'exposition "Guatemal'art", dont le lieu reste encore à préciser, mais sera sans doute la salle de la Rotonde à Hellemmes (Lille)... C'est juste une question de jours.

 

Je tiens à préciser qu'il s'agit bien d'une vidéo "du périple" dans son intégralité et non un documentaire DE L'INTERIEUR DES PRISONS, car dans sa partie carcérale je ne détiens pas les autorisations, les moyens nécessaires, ni ne m'aventurerai à filmer sans autorisation préalable pour des raisons de respect des détenus (ce qui gênerai mon rôle sur place) comme pour une question de sécurité personnelle (une petite caméra face à une foule de colosses musclés et dangereux... vous imaginez la scène? Inutile de dire que ce sont les colosses qui gagnent! ^^ ) Ils seront par contre filmés durant les temps de travail, sous réserve d'obtenir leur autorisation et celle de l'association, dans les locaux de travail prévus pour le développement du projet.

 

 

 

QUI SUIS JE?

 

 

 

Img_6525__copier_

 

 

Un graphiste indépendant, un dessinateur de bd, un intervenant artistique, un travailleur social, un formateur, un aventurier, un vieux scout, un passionné... 

Les mots pour me qualifier ne manquent pas, et ceux que celà intéresse pourrons aller voir quelques  unes de mes réalisations et me connaître un peu mieux grâce à mes sites: mon blog ou encore chezalix.

 

Mais de manière générale on peut me classer dans la case "touche à tout"... Je suis ma voie, celle que je juge juste pour moi et pour les autres, qui me fait avancer comme je l'aime, au gré du vent et des marées...

 

Je prépare un dossier d'édition pour tenter de sortir ma première bande dessinée qui se nommera "transarctica"... Et me suis imposé comme objectif de finir ce dossier avant mon départ...

 

Je travaille en réseau et avec des partenaires très divers: entreprises, particuliers, collectivités et associations qui font appel à mes services au gré de leurs envies et besoins du moment.

 

 

 

MES COMPETENCES UTILES AU PROJET

 

 

- coordinateur de projets socio-culturels (mention développement de territoires et réseau)

 

- Entrepreneur / conseil à la création d'entreprise

 

- Formateur en animation socio-culturelle

 

- Intervenant artistique (spécialités graff et BD)

 

- Graphiste, Infographiste, dessinateur de BD

 

- Compétences en montage vidéo

 

- Français natif, Anglais et Espagnol (en cours d'acquisition mais quasi courant maintenant)

 

Arm_s

 

 

LES PARTENAIRES DU PROJET:

 

- l'association HORS CADRE (développement d'actions culturelles en Nord Pas de Calais dans les prisons, centres sociaux culturels, communes...) avec laquelle je vais me forger une première expérience d'intervention artistique en milieu carcéral

 

- l'ensemble des ministères guatémaltèques touchés par le projet

 

- Le centre pénitentiaire "El Boqueron"

 

- La ville de Malaga en Espagne

 

- L'association IIJG (Iniciativa Internacional Joven Guatemala) qui est à l'origine du projet et est référente sur place

 

Pyramide

 

 

POURQUOI CHOISIR UN TEL PRINCIPE DE FINANCEMENT?

 

Tout d'abord parce qu'ayant plus de 30 ans il est difficile de trouver des aides d'état pour un tel projet... et que les seules aides qu'ils restent sont extrêmement  cloisonnantes.

 

Parceque je compte bien partir seul, et que le montage associatif commence... à deux! Or, la plupart des subventions sont allouées essentiellement à des associations...

 

L'autre raison est que je préfère être libre de mes choix, de mes mouvements, et vivre cette aventure comme je l'entends... Pleinement!

 

Et puis j'aime beaucoup ce principe coopératif qui profite à tous...

 

 

Img_0354

 

 

 

 

 

 

Why fund it?

BUDGET DE L'ACTION

 

 

Budget

 

J'ai prévu dans ce budget l'ensemble des coûts du voyage, raisonnablement, avec sincérité, mais en essayant de prendre en compte des aléas imprévisibles (augmentation du coût du billet, frais divers...). En fonction de la réalité vêcue je restituerai le surplus éventuel sous la forme d'un buffet "dégustation" lors de l'exposition finale avec des produits locaux.  

Thumb_avatar_guatemalart_2
alixarnaud

Aujourd'hui: graphiste, infographiste, dessinateur de BD, intervenant artistique, chargé de mission territoriale, formateur indépendant (en animation socio-culturelle). Mon expérience professionnelle: indépendant depuis septembre 2009, nombreuses missions: - chargé de projets / développement local et territoires, diagnostics - formateur BPJEPS... See more

Newest comments

Thumb_default
J’ai découvert ces jours derniers Alma arte, et L'Autre Guerre à Guatemala City de Chappatte, beau contexte que tu connais sûrement, pour apprendre que ton projet va se concrétiser. Bons derniers préparatifs Mishari
Thumb_default
J’ai découvert ces jours derniers Alma arte, et L'Autre Guerre à Guatemala City de Chappatte, beau contexte que tu connais sûrement, pour apprendre que ton projet va se concrétiser. Bons derniers préparatifs Mishari
Thumb_default
Alix, Bon projet intéressant et initiative courageuse. Je te souhaite la réussite et attends de magnifiques photos et informations à ton retour. Profites à fond de ce voyage.