Cinq tueurs, des gages, des personnages hauts en couleurs, des armes, des mafieux et de la bonne humeur. We need you to make it !

Large_gun_groove_visuel

The project

 

Un bref résumé :

 

Le Midi, de nos jours. Cinq jeunes tueurs à gages Rufus, Edwige, Nicolas, Eléonore et Alexander, débarquent à Toulouse pour faire ce pour quoi ils sont formés depuis leur enfance: tuer. Des mafieux sinistres et véreux et des gens un peu gênants. Ce pour le comte de la FNEA, Fondation Nationale des Exterminateurs Assermentés, organisation puissante ayant la facheuse tendance de rendre le crime légal et légitime. Mais entre missions hasardeuses et cibles loufoques, nos tueurs hauts en couleurs mènent la danse à un train effréné, tentant d'arrondir les angles quand tout ne se passe pas comme prévu. Vengeance personnelle, secret professionnel: quand on a vingt ans, ça fait quoi de tuer des gens?

 

Gun_groove

 

Le projet : 

 

Vengeance personnelle, secret professionnel ?

20 ans

Profession : tueur.

Quand le crime flirte avec la morale.

 

Rufus, Edwige, Nicolas, Eléonore et Alexander sont nos cinq jeunes et talentueux éléments formés depuis leur enfance par la FNEA : la Fondation Nationale des Exterminateurs Assermentés. Mais entre missions hasardeuses et cibles loufoques, nos tueurs hauts en couleurs mènent la danse à un train effréné, tentant d'arrondir les angles quand tout ne se passe pas comme prévu.

 

Ils sont délocalisés sur Toulouse, ville de moyenne envergure, abordable pour leur niveau, et vont y faire leurs preuves tout en tentant de mener une vie à peu près normale : celle de cinq jeunes colocataires, parfois en galère d’argent, souvent en quête de bons moments.

 

Sous forme de thriller humoristique, avec une touche de drame social Gun Groove apporte une réelle réflexion sur la marchandisation de la mort et les magouilles dans le milieu reclu qu'est la mafia. La série mélange humour noir et situations loufoques, le tout rythmé par des missions effectuées par nos cinq tueurs à caractères bien particuliers, propres à leurs genres et leurs convictions. Jongler entre les missions professionnelles délivrées par la FNEA et leur vie dans la maison sera le concept novateur et principal de la série.

 

1014747_444781198950734_759824070_o_-_copie

Nicolas Burnage, dans le rôle de Nicolas Canteret, un de nos cinq personnages.

 

Pourquoi ce projet ?

 

Ce projet est une opportunité pour découvrir le terrain du monde de l'audiovisuel. En réalisant ce projet nous nous engageons à mettre tout en place pour que la série soit de bonne qualité, qu'elle soit cohérente, agréable et drôle. Savoir gérer ce projet est un énorme travail en amont qui nécessite la recherche de contacts, de lieux, de financements. On se confronte à la réalité du métier. Au delà de créer le buzz, il y a une volonté de mettre en avant nos compétences cinématographiques, un désir d'apprendre et de se confronter à de vraies conditions de préparation et de réalisation d'un projet, travailler en équipe, savoir organiser. Il est évident que c'est une expérience qui va nous forger, nous apprendre à éviter et contourner les erreurs, à voir concrètement ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, de la préparation à la post production. C'est aussi le défi de transcrire nos idées en scénario et en image.

 

Jc132437

Ingrid CHABERT, dans le rôle d'Edwige SOCRAZi (photo Jacob Chetrit - tous droits réservés)

 

"Si pour de l’argent on peut décider de la mort d’un peuple, alors on peut décider de celle d’un homme. C’est ce message qui doit passer."

 

L'équipe technique

 

 

Sn207050

 

Ce projet est notamment suivi par les membres de l'équipe de Prodigima Collectif, qui nous donne leur expertise et savoir-faire, afin de nous guider dans la bonne direction et mener à bien ce projet. 

 

Leur site http://collectif.prodigima.com/

 

 

 

 

 

 

Why fund it?

La collecte servira à financer :

 

- la matériel son

  200 €

 

- 2 disques durs de stockage de 2 Tera-octets

  250 €

 

- les frais de transports

  150 €

 

- les costumes

  200 €

 

- la restauration de l'équipe

  100 €

 

- les imprévus

  100 €

Thumb_dsc08825_-_copie
Edwige ~

Complémentaires en matière de création cinématographique, car oui je ne suis pas seule sur ce projet, Léa SEDDIK-KHODJA et moi-même Ingrid CHABERT sommes rencontrées aux BTS des Arènes de Toulouse. En faisant ce projet, on s'élance dans le métier de l'audiovisuel tels des oiseaux à la découverte d'univers inconnus, qui nous réserve pas mal de... See more