Aidez-nous à financer 寓喩 Gûyu - Allegory, le premier livre de photographies de Maki !

Large_kisskiss-1-1474319987-1474319996

Présentation détaillée du projet

寓喩 Gûyu - Allegory, un livre de photographies de Maki, édité par Timeshow Press

 

Photographe discret mais éminence grise du monde de la photographie (notamment comme éditeur de mini-livres de Morten Andersen, Koji Onaka, Ed Templeton…), voilà plus de 15 ans que Maki parcourt le Japon pour son « work in progress photographique infini » : Japan Somewhere. De ces centaines de planches-contacts conservées jalousement, Maki a tiré 寓喩 Gûyu - Allegory, un livre dense où chaque page se déploie comme une carte psychologique des métropoles japonaises. Au fil des interconnexions que provoquent les doubles pages se frictionnent la jeunesse et la tradition, le post-modernisme acharné et le désœuvrement le plus total.

 

Shazou-1624-p14-1474317655

 

La parution de 寓喩 Gûyu - Allegory est prévue pour novembre 2016, le livre comportera 112 pages, au format 16 x 24 cm. Le tirage sera limité à 300 exemplaires, dont 30 seront réservés à un tirage de tête spécial.

Le lancement de l’ouvrage aura lieu au Grand Palais lors de Paris Photo entre le 10 et le 13 novembre 2016, puis nous organiserons des signatures et présentations à Marseille et à Tokyo dans l’année qui vient !

Nous avons besoin de vous pour que le livre sorte dans les meilleures conditions possibles, avec un design original et les meilleurs papiers afin de mettre justement en valeur ce travail photo d'envergure !

 

Jaquette-02-all09gu-lo2-1474309800

 

寓喩 Gûyu - Allegory

 

寓喩 « Gûyu » en japonais, signifie « allégorie ». Pour Maki, la figure de style est une catégorie photographique. Dans sa pratique, il est question de re-présentation, d’espace, de relation... D’associer des éléments connus dans des ensembles nouveaux – ou l’inverse. Durant ses voyages au Japon depuis plus de 15 ans, Maki est infatigable, il circule de métropoles en métropoles, d’îles en îles, avec pour base arrière le quartier de Shinjuku à Tokyo, point d’« éternel retour » des photographes japonais.

On peut l’y croiser dès le printemps, déjeunant rapidement dans l’une des innombrables izakaya du quartier, un petit appareil photo toujours à portée de main – un compact argentique la plupart du temps, parfois même un appareil jouet, qu’importe : ce qui compte, c’est la manière dont il va s’immerger dans la métropole japonaise ensuite. Dans les rues, Maki se fait récepteur, captant les climats, s’insérant dans les flux de passants, déambulant au rythme de la vie locale. Le déclic discret de ses appareils, dans ce tumulte, est à peine perceptible – parfaitement en phase avec le monde environnant. Et ainsi la vie et une certaine mémoire japonaise s’inscrivent-elles sur la pellicule, et le sillon que trace le photographe au fur et à mesure de ces pérégrinations trouve sa correspondance dans les planches-contacts qui s’entassent au fil des voyages – la photographie de Maki compose des figures, sortes de socio-romans des territoires nippons. Ici la photographie n’a rien d’un langage transparent : le travail du photographe lui donne toute son épaisseur, qui n’est pas celle d’une icône mais celle du « démon de l’analogie », un habile tissage allégorique entre le monde mental et le monde objectif qui nous entoure.

 

Shazou-1624-p145-1474317693

 

Et puis, certains soirs, quand tout vole en éclat, le tissage prend une autre tournure : les longues continuités tracées au fil des pellicules se brisent, Maki découpe, arrange, repense ses planches-contacts… Car le photographe est aussi un « tireur argentique» et un « éditeur » hors pair. Les photographies se retrouvent alors prises en charge dans de nouveaux espaces, ceux du tirage, ceux du livre, des figures qui se répondent et où les déambulations photographiques prennent un sens nouveau. Des réseaux invisibles sont tracées entre les signes les plus forts perçus dans les rues japonaises : une nouvelle carte se dessine, et avec elle, une nouvelle allégorie, un corps autonome, dans un irrésistible mouvement vers l’image.

 

Shazou-1624-p125-1474317676

 

C’est bien tout cela qui se déploie au fil des doubles pages de 寓喩 Gûyu, cette atmosphère dense des métropoles japonaises où parfois le monde semble se courber autour de l’individu dans un mouvement dont la fin ne peut être que la photographie. La démarche de Maki commence par la non-résistance à cette expérience. Il la restitue dans 寓喩 Gûyu, page après page, et ainsi l’énergie du grain photographique parfaitement maîtrisée finit par se dévoiler comme la matière noire de la galaxie des villes japonaises. En négatif, le grain devenu blanc révèle un autre Japon, radioactif, en tension : un mal invisible est à l’œuvre, que la photographie tente de sentir. Dans cette mise en relation de l’espace transformé, infiniment grand, et de l’individu infiniment petit, la photographie se dépasse elle-même. Les pages du livre forment un réseau, celui des figures qui traversent nos vies, un réseau allégorique qui touche à l’imaginaire comme à la vie la plus prosaïque, dans une réelle écriture photographique.

 

À quoi servira la collecte ?

Parce que ce travail en vaut la peine, nous collectons la somme de 1800 € pour financer les coûts de production. Nous avons besoin de vous pour que le livre sorte dans les meilleures conditions possibles, avec un design original et les meilleurs papiers, afin de mettre justement en valeur ce travail photo d'envergure !

 

Si la collecte dépasse la somme demandée, nous pourrons-même améliorer le livre par des finitions particulières (sérigraphie, marquages à chaud, etc.) et en faciliter la diffusion en librairie ! Merci !

 

 

Le budget détaillé :

 

Fabrication/Impression = 6500 € 

Maquette = 1 000 €

Éditorial = 1 500€

Rédaction et communication = 500 €

Total = 9500 €

 

 

Le calendrier provisoire :

 

Juillet - août 2016 : finalisation de la maquette

Septembre - octobre : crowdfunding & communication

A partir de mi-octobre : impression

10-13 novembre 2016 : lancement à Paris photo, signature au Grand Palais

16-21 mai 2017 : lancement à Tokyo

Thumb_1656207_946695782025336_5710237070349914139_n-1474319546
Timeshow Press

Timeshow Press, maison d'édition indépendante de livres de photographies et de livres d'artiste !

Derniers commentaires

Thumb_default
Omedetooo!
Thumb_default
Bravo pour l'objectif atteint! On se languit de recevoir ton dernier opus, encore toutes nos félicitations
Thumb_default
Vivement Novembre ! Super projet.