J'ai conçu un fauteuil roulant permettant à des personnes à mobilité réduite de passer de la position allongée à la position debout.

Large_capture_d_e_cran_2013-11-10_a__15.41.15

Présentation détaillée du projet

Qui suis-je ?

 

Créateur d'une soixantaine d'année, ayant travaillé dans le domaine de l'Art, et du design.

Avant de lancer H.E.L.P., j'avais fondé ma propre entreprise, Transarte, spécialisée dans la création de mobilier de confort et de loisir.

Une visite d'une personne à mobilité réduite lors d'un salon m'a fait prendre conscience du besoin urgent d'apporter des solutions alternatives et efficaces permettant un meilleur confort de vie aux personnes en fauteuil roulant.

 

Le projet : H.E.L.P (Handicap Elevation Locomotion Process) :

 

 

Quoi ?

Un Fauteuil roulant dont la particularité est de permettre à des personnes à mobilité réduite de passer de la position assise à la position debout, grâce à un système d'assise souple, qui mise sous tension permet le relevé automatique de la personne.

 

Il allie le confort d'un fauteuil stressless à un système ingénieux simplifiant l'accès à la position debout, et accompagne ainsi les personnes dans leur vie quotidienne (mise au lit, toilette, cuisine, promenade...), leur permettant une plus grande autonomie.

 

Les personnes peuvent ainsi se dispenser de l'aide d'un tiers, le fauteuil étant en outre équipé d'un système de déplacement électrique et de sécurité (pour maintenir la personne dans le fauteuil).

 

Pour qui ?

Pour des personnes à mobilité réduite recherchant une plus grande autonomie et du confort dans leur vie quotidienne.

Suite à une attaque, d'un AVC, d'un accident ou d'une infirmité, les personnes se retrouvent en effet dans l'incapacité de bouger, et donc de mener à bien les routines de la vie. Elles doivent souvent avoir recours à un tiers pour chaque action, qui les relève et les porte. Cette assistance, si elle apparaît nécessaire, est en réalité astreignante pour les personnes se sentant alors dépendantes du tiers en question. Le fauteuil que je propose a pour but d'améliorer le service à la personne, en plus de donner aux personnes le sentiment de maîtrise et de liberté dans leurs déplacements.

 

Photos du prototype :

 

NB : Pour des raisons de propriété intellectuelle, le système de verticalisation a été masqué.

 

Position allongée :

 

Imag2e_-_copie

 

Position assise :

 

Img_7396_-_copie

 

 

Position relevée :

 

2img_7397

 

 

Prix de vente et développement futurs :

 

Le prix sera adossé au prix du remboursement SECU (5 100 euros).

Il sera de plus possible de louer le fauteuil sur une longue durée, évitant aux personnes d'acheter un fauteuil quand leur situation est temporaire.

 

La fabrication aura lieu en France, dans mon atelier en Bretagne.

 

Historique du projet.

 

Il y a 6 ans, alors que j'exposais lors d'un salon un de mes fauteuils design, une personne à mobilité réduite m'a fait la demande de lui construire un fauteuil roulant avec le même type d'assise. J'ai donc conçu le fauteuil H.E.L.P. et ai construit 8 prototypes fonctionnels.

 

Je me suis rendu dans des salons professionnels du Fauteuil roulant, à Düsseldorf, Paris pour étudier le marché, et la concurrence. Aucun fauteuil de ma conception n'a été à ce jour mis sur le marché. Je suis également allé à Taiwan pour évaluer les coûts et la qualité des fabricants des pièces détachées (moteur, roues, joystick avec unité de commande, vérins.

 

J'ai de plus rédigé le Brevet avec l'aide d'agents de la propriété industrielle, avec l'intention de le déposer prochainement.

 

J'ai montré mon fauteuil à plusieurs professionnels : ergothérapeutes, maison départementale du Handicap, directeurs de cliniques et d'hôpitaux pour personnes âgées, pharmaciens, médecins. Tous ont souligné la pertinence de ce système de relevé, et le confort en position allongée, et m'ont encouragé à poursuivre dans cette voie.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte a pour but de finaliser l'industrialisation et la commercialisation du fauteuil roulant releveur. Celles-ci se déclinent en plusieurs étapes :

 

- Certification auprès du CERAH, nécessaire au remboursement SECU. Elle vise à éprouver la solidité, la sécurité du fauteuil = 2 000 euros.

 

- Dépôt du Brevet : afin de protéger le concept du fauteuil = 2 000 euros

 

- Industrialisation : achat de pièces pour la fabrication d'une première série de fauteuils = 9 000 euros

 

- Commercialisation : salon d'ouverture, communication, publicité pour le lancement du produit = 2 000 euros

 

Contreparties proposées dans le cas de la réalisation du projet :

 

Outre les invitations aux salonsl, je propose une série d'objets construits dans le cadre de mon ancienne entreprise, Transarte, ou de mon parcours dans le négoce d'art. J'ai aussi une très jolie maison en Bretagne que je propose à la location l'été en bord de mer (photos disponibles sur ce site : http://www.amivac.com/location-de-vacances-71291).

 

Voici une série de visuels des objets en question :

 

Pour les dons supérieurs à 200 euros : un fauteuil de loisir en bois Transarte :

Image  Image1Image2

 

 

 

Pour les dons supérieurs à 500 euros : un fauteuil de loisir en inox

Image3

Thumb_img_7397
Yann Guehria

Bonjour à tous, Je m'appelle Yann et j'ai 60 ans. Je vis entre la Bretagne, où j'ai mon atelier et la région parisienne où j'ai construit ma maison à partir d'une grange il y a 30 ans. Je suis passionné par l'art, la création, le design, les innovations techniques et le renouvellement permanent. J'ai fait de nombreux séjours à l'étranger, aux... Voir la suite