Ce projet a pour but la réalisation d'un reportage sur la façon dont le peuple Haïtien a pu se relever, 6 ans après ce terrible séisme.

Large_haitipp2-1446562122-1446562143

Présentation détaillée du projet

Le 12 janvier 2010, un séisme ravageait Haïti, émouvant une grande partie de la communauté internationale et provoquant un élan de générosité de la part du monde entier. Ce tremblement de terre faisait plus de 230 000 morts et dévasta une grande partie du pays, notamment sa capitale « Port-au-Prince ». Ce séisme aurait détruit plus de 300 000 édifices et mis à la rue plus de 1,5 million de personnes. Le coût des dégâts est estimé à 7,8 milliards de dollars. Mais aujourd’hui, presque 6 ans plus tard, qu’en est-il de la situation et de la reconstruction d’Haïti ?

 

Malgré la mobilisation mondiale et les nombreuses aides financières données à Haïti, la situation et la reconstruction du pays semblent être ralenties. L’état aurait reçu plus de 10 milliards de dollars, mais ces fonds n’auraient pas été suffisants ou du moins, utilisés à mauvais escient. En effet, peu d’infrastructures ont été reconstruites : ni le palais présidentiel, ni la cathédrale, ni aucun autre bâtiment emblématique de la capitale.

 

 

 

La situation des Haïtiens ne semble pas s’améliorer. De plus, ils sont vulnérables aux différents aléas climatiques, sociaux ou encore politiques. Actuellement, l’intérêt de la communauté internationale pour Haïti est retombé, alors que ce pays souffre encore des conséquences de ce séisme. En effet, des dizaines de milliers de personnes sont toujours sans abri et vivent dans la misère la plus totale. Plus de 70 000 personnes vivraient toujours dans des camps de fortunes, où les conditions de vie y sont de plus en plus difficiles.

 

 

 

Notre objectif, en partant à Haïti pour ce crédit projet est de constater la situation actuelle du pays, 6 ans après ce tremblement de terre. Qu’est ce qui a été fait, mais surtout que reste-il à faire ? 

 

Sur place, nous aurons plusieurs contacts qui nous seront d'une grande aide pour nos recherches, notamment Mr Content, directeur général de l'UNDH (Université Notre Dame d'Haïti) qui nous expliquera ses démarches de reconstruction d’une école à Jacmel. Nous rencontrerons également Mme. Witucka, d’origine haïtienne, et fondatrice de l'association PolskHaïtiqui, grâce à ses nombreuses relations, nous permettra de rencontrer bon nombre d'habitants qui nous donneront l'opportunité de recueillir les informations nécessaires à notre reportage. 

 

 

 

Outre la réalisation de notre reportage vidéo, nous participerons à la reconstruction de cette école à Jacmel. En contrepartie, nous aurons la chance d’aller dans des associations sur place et de parler à des personnes très impliquées dans la reconstruction d’Haïti.

 

Un autre aspect qui nous intéresse particulièrement est l'aspect culturel. Nous tenterons d'aller à la rencontre de plusieurs musiciens. Haïti est reconnu pour sa culture voodoo, à travers laquelle bon nombre d'artistes tentent de véhiculer un message, de transmettre les mémoires de ce pays de génération en génération. 

 

 

 

L’éducation des enfants à Haïti a été très endommagée et semble fortement délaissée, c’est pourquoi nous voulons rendre compte de la situation. Notre but est de rappeler aux personnes que même 6 ans plus tard, Haïti a toujours besoin d’aide. 

 

 

En 3 semaines, nous ne pouvons malheureusement pas englober tous les aspects de cette problématique, c’est pourquoi nous apporterons une attention particulière à l’éducation et à la culture. 

 

Ce reportage vidéo s'articulera donc autour des différents portraits que nous réaliserons, à quoi s'ajouteront des photos que nous prendrons tout au long du voyage. 

Notre reportage figurera sur le site de l’association Polska Haïti, et nous partagerons au maximum notre travail.

Enfin, l'aboutissement de notre projet consistera en une soirée projection-débat qui se déroulera dans le courant du mois d'avril.

Notre voyage, quant à lui, se déroulera durant les 3 premières semaines de décembre.

 

Nous vous remercions d’avance pour votre soutien et l’intérêt que vous portez à notre projet. Votre contribution, quelle qu’elle soit, nous ravira grandement.

Nous tenons à rappeler que notre école ne nous offre aucune subvention, c'est pourquoi nous devons obtenir des financements par nous-mêmes. 

 

Pour votre information, sachez que nous tenterons de vous tenir au courant de l’avancée de notre projet sur place via cette page mais aussi via notre page Facebook : 

 

Haïti, la reconstruction d'un peuple

 

N'hésitez pas à partager sans modération ! 

 

 

 

Qui sommes-nous ?

 

 

Jacques : Je suis étudiant en bac3 à l’IHECS en option presse-infos avec une attirance particulière pour le photo-reportage. Ayant entamé auparavant des études en sociologie et anthropologie, j’ai toujours été attiré par la découverte de nouvelles cultures, de nouvelles personnes qui pourront m’apporter une ouverture d’esprit plus grande. Cela fait également quelques années que je suis un féru de photographie et de tout ce qui touche à l’image. Je vois ce projet comme une opportunité de réaliser un reportage sur un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur et qui, je suis certain, me fera gagner en expérience.

 

Claudia : Je suis étudiante en relations publiques a l'IHECS. J'ai 21 ans, mais je voyage depuis toute petite et ces voyages m'ont énormément apporté que ce soit en savoir ou en expérience. J'ai reçu mon premier appareil photo a 12 ans. A 16 ans, j'ai acheté ma première caméra. Je suis donc très intéressée par l'audiovisuel et réaliser un reportage a l'autre bout du monde serait pour moi une expérience et une opportunité en or. Je suis très touchée par tout ce qui se passe dans le monde et j'aimerais apporter ne serait-ce qu'un tout petit peu d'aide, d'ou ce projet.

 

Quentin : Je suis également en 3ème BAC à l'IHECS dans la section presse-information. Ayant un grand intérêt pour l'audiovisuel, j'ai l'intention de m'orienter vers le documentaire/reportage. Un tel projet pourrait donc m'apporter une expérience professionnelle enrichissante. Outre cet aspect, et le fait de voyager, l'action humanitaire m'est également très importante. L'idée d'aller à la rencontre d'une nouvelle culture, d'être en contact direct avec des gens qui ont besoin de notre aide, et de pouvoir y contribuer concrètement m'intéresse grandement. Ce projet, je l'espère, nous permettra d'informer de manière précise un maximum de personnes à propos de la situation en Haïti, tout en gardant cette approche sociale et culturelle qui nous est chère.

À quoi servira la collecte ?

 

L'argent que nous récolterons contribuera à :

 

- Billet d'avion : 800 € x 3 = 2400 €

 

- Nourriture : 5 € par jour = 100 pour 20 jours x 3 = 300 €

 

- Vaccins : 100 € x 3 = 300 €

 

- Hébergement : nous serons logés  sur place grâce à nos contacts. 

 

- Micro cravate : 50 €

 

- Crosse à épaule : 100 €

 

- Matériel prise de son : 100 €

 

- Déplacements sur place : 300 €

 

- Imprévus : 200 € 

 

Budget total : 3750 € 

 

 

 

 

 

Thumb_img_8112-1446821648
cyndeckac

Nous sommes trois étudiants en journalisme et en relations publiques et nous adorons voyager. La communication nous passionne et nous avons tous un faible pour l'audiovisuel. Haïti est une opportunité en or pour nous d'acquérir de l'expérience et de la maturité. Ce projet nous apportera énormément et nous y tenons beaucoup! Nous sommes jeunes mais... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Très heureuse pour toi mon amour, que ce projet te rende encore plus belle de l'intérieur et encore plus grandissante ! Plein d'amour et de paix
Thumb_default
Joyeux Noël en avance :) Jess et Nico :)
Thumb_default
Joyeux Noël en avance :) Jess et Nico :)