Au mois d’août a lieu à Cuba, le pèlerinage d’Ochun. Objectif : réaliser un webdocumentaire sur ces pèlerins pas comme les autres.

Large_large_8477379729_a09a938973_o

Présentation détaillée du projet

Dans la région de Santiago de Cuba, des milliers de cubains célèbrent chaque année la vierge de la charité, divinité de la santéria cubaine et sainte patronne de l’île : Ochun. Un long pèlerinage pour lequel de nombreux cubains économisent toute l’année durant.

 

 

3477031111_81969784aa_b

(Image Flickr - (JC))

 

Cette aventure, nous allons la vivre avec eux, dans les mêmes conditions qu’un pèlerin. Joies, fêtes mais aussi douleurs et sacrifices, nous allons tout partager, pour comprendre ce qui les anime. Nous les suivrons durant leurs préparations avant le départ et nous voyagerons avec eux depuis le village de Guatemala (dans la région d'Holguin) jusqu’à la basilique d'El Cobre. Un trajet qui se fait le plus souvent à pied ou en bétaillère pour les plus chanceux.

 

Equipés de stylos, de micros et de caméras, nous allons vous faire vivre ce temps fort de la vie cubaine : un pèlerinage religieux dans un des derniers bastions du communisme. Afin de le faire ressentir au mieux à nos spectateurs, nous nous attacherons à plusieurs personnes que nous suivrons du début à la fin. Le chemin vers El Cobre sera l’occasion de réaliser des focus sur la société cubaine en pleine évolution économique, politique et sociale….

 

8030806642_7f736a1b51_b

(Image Flickr - lezumbalaberenjena)

 

Ce projet est réalisé en partenariat avec le grand reporter François Missen, seul journaliste français récipiendaire du prix Pullitzer et du prix Albert Londres. Notre webdocumentaire viendra en complément de son reportage vidéo de 52 minutes qui permettra d’aller « plus loin ». Nous nous attarderons notamment sur des points importants que le format linéaire de la vidéo ne permet pas.

 

L’internaute pourra accéder gratuitement à notre reportage, le voir et revoir. Et refaire avec nous le voyage cubain du pèlerinage d’Ochun. 

 

2438759784_47decb35c9_o

(Image Flickr - Charles Pieters)

 

Qui sommes nous ?

Tof

 

 

Charlotte Cosset : Journaliste-pigiste pour Le Bondy Blog,  Le Gymnaste Magazine, L’Actualité Poitou-Charente… Passée par les rédactions de RFI, Jeune Afrique, France Culture, Marsactu… Je suis passionnée par l’actualité internationale et relit inlassablement les voyages de Jean Rolin. J’ai traîné mes guêtres jusqu’à Goma en RDC où j’ai pu me confronter à la réalité du terrain en zone de guerre. Cet été, c’est une autre aventure qui se prépare, toute aussi palpitante !

 

Michaël Ducousso : Passé par les rédactions de Sud Ouest, GQ et Libération, je me suis éveillé au journalisme en lisant les reportages d’Hunter S.Thompson. Au-delà de ses frasques, le célèbre journaliste est avant tout le père du Gonzo journalism, une approche qui se résume à une formule : être au cœur des événements. Une leçon que j’ai déjà mis en pratique pendant deux mois en Tunisie, à la recherche des origines d’une révolution qui peine à aboutir. Aujourd’hui je me prépare à découvrir une nouvelle facette d’une autre révolution. Hasta el Gonzo siempre !

 

Daisy Lorenzi : Élevée dans le plein air gardois, Montpelliéraine puis Marseillaise d’adoption, je me balade de radios en rédactions web : des locales de Radio France à Nîmes et Aix-en-Provence au Parisien, Rue 89 et Huffington Post. J’aime Internet et les chats. Je choie mon micro zoom, mais suis à l’aise avec une caméra et inlassablement collée à mon clavier d’ordinateur. L’âme vagabonde, j’ai trimbalé mon sac à dos aux quatre coins de Beijing, aux Etats-Unis et dans tout le sud de l’Europe.

 

Jonathan Guérin : Journaliste bordelais multi-casquette (JRI, rédacteur, monteur, graphiste, et même assistant pied), je suis passé par plusieurs rédactions (TF1, france 3, M6, Sud Ouest). Mon goût prononcé pour l’actualité internationale m’a conduit à faire un master en géopolitique, et à partir deux mois en Tunisie pour explorer l’état d’esprit du pays après la révolution. Toujours collé à mon iphone pour twitter, facebooker, et lolcater. Mais ne pouvant pas me passer du contact avec le terrain et les gens, c’est avec entrain que je m’apprête à découvrir Cuba.

 

À quoi servira la collecte ?

Nous sommes quatre étudiants en fin d'étude à l’Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille (EJCAM). Nous autofinançons ce projet qui marquera notre entrée dans la vie active. Après un master de journalisme, il nous semblait que rien ne pourrait mieux parachever notre formation que partir sur le terrain aux côtés du grand reporter François Missen.

 

Afin de réaliser ce projet nous avons besoin de votre aide. Les fonds nous servirons avant tout à financer la logistique du voyage. Le matériel professionnel nous étant prêté par l’université. Nos frais sont donc concentrés autour des billets d'avion ainsi que la vie sur place, plus chère qu'il n'y parait. Les prix sont extrêmement contrôlés par le pouvoir central qui ne laisse pas de place à la libre concurrence, et surtout, la limitation des importations crée une augmentation du prix de toutes les matières premières.

 

En détail

 

Quatre billets d’avions aller-retour pour La Havane : environ 2 400 euros

Trajet en train La Havane - Santiago de Cuba aller-retour : environ 300 euros

Nuits chez l'habitant et repas : environ 1 800 euros

 

414701217_1d46e3e775_b

(Image Flickr - amycgx)

 

 

Thumb_avatar
L'équipe Cuba 2013

Nous sommes quatre jeunes journalistes fraîchement diplômés de l'Ecole de journalisme de Marseille. Nous aimons les grands voyages et les grands reportages. Nous partons à Cuba pour vous faire découvrir le pèlerinage des fêtes d'Ochun.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon vent à tous les quatre ! Votre projet a l'air chouette !
Thumb_default
Courage pour le rush final, pour faire en sorte que la véritable aventure commence ;)
Thumb_default
Je vous souhaite un bon séjour à Cuba !