Après "Lo Rat Jucat" et "Arak", Lo Radzouka prépare son troisième album "Heimatlos". Aidez nous à le concrétiser !

Large_affiche_album1-1507193788-1507194101

Présentation détaillée du projet

Photo1-1508939435

 

Heimatlos est un mot d’origine allemande signifiant apatride. La musique de Lo Radzouka l'est résolument, car elle ne connait pas de frontière et ne se revendique d'aucune nationalité. Elle est nourrie d'influences musicales du monde entier et se veut fraternelle et internationaliste. L'origine même des instruments utilisés est multi-culturelle : le bouzouki, le banjo, l'accordéon, la contrebasse ou encore la guitare,tous outils et témoins de métissages des cultures arabes, africaines, amérindiennes, européennes, ...

 

Pour l'enregistrement de"Heimatlos", Lo Radzouka explore d'autres couleurs musicales en élargissant son instrumentarium : piano, vielle à roue, trompette, violoncelle et percussions seront de la partie.

 

S'abreuvant aux sources des musiques traditionnelles, Lo Radzouka écrit une musique vivante, créative et résolument contemporaine, empreinte d'une personnalité foisonnante et singulière.

 

L'album sera composé d'une part de morceaux instrumentaux visitant et mélangeant les musiques d'Europe de l'Est, orientales, latino-américaines, etc..., et d'autre part de chansons ; parmi celles-ci, un texte de Peire Cardenal, troubadour occitan du XIIe siècle, qui aurait pu être écrit aujourd'hui tant il est critique envers une société où l'argent est roi et les inégalités profondes. Une autre chanson, "Le reste du monde" est une réflexion d'un père parlant à sa fille de l'inhumanité de la guerre et de l'exil, des désastres environnementaux et écologiques. "Trou de mémoire", raconte la dernière journée de la vie d'une personne sans domicile fixe, la solitude et l'injustice sociale qui l'ont amenée là. Il y a aussi : "Tainted Love" -une reprise que nous aimons appeler "dérangée"- chanson de nothern soul américaine déjà reprise par le groupe de new wave britannique Soft Cell, entre autres, que nous avons "transformée" en un jazz manouche bluegrass. Nous avons aussi mis en musique un poème de Jacques Prévert, intitulé ''La complainte du fusillé ''.

 

 

Planning :

septembre - octobre 2017 : enregistrement.

novembre - décembre 2017 : mixage, mastering, création pochette.

janvier 2018 : pressage CD

févier - mars 2018 : concerts sortie d'album

 

Dsc_9338-1508939480

 

Les musiciens :

 

- Rémi Peyrache

Guitariste, bouzoukiste, banjoïste, chanteur

et compositeur de Lo Radzouka, il peut même parfois jouer du triangle et aussi casser jusqu'à trois cordes de guitare par concert.

Il est également musicien des groupes Dédale, Yvan Marc, De Bach à Hendrix

et de la compagnie de théâtre L'Envolante.

Dsc_9056-1508940037

 

- Mathieu Pignol

Accordéoniste, banjoïste, guitariste, chanteur et compositeur de Lo Radzouka, il est aussi violoniste à ses heures bien perdues et peut aussi produire des sons plus ou moins stridents avec plein d'autres instruments.

Il est également  musicien des compagnies

de théâtre Latituds et L'Envolante

et d' Yvan Marc.

 

Mathieu-1508939886

 

- David Fauroux

Contrebassiste et inventeur de jeux de mots d'une grande finesse pour les titres de Lo Radzouka, il est aussi bassiste, et on l'a même vu jouer du pipeau.

Il est également un ingénieur du son de renom, alias Jean-Louis Fine, et bassiste du groupe James Van Deek.

 

Dav-1508939737

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte nous aidera à couvrir une partie des frais liés à l'enregistrement de ce nouvel album. D'autres financements sont envisagés ( subventions, ventes de disque...).

Si la collecte dépasse 2500€ cela nous permettra de travailler avec un attaché de presse professionnel afin de promouvoir notre nouvel album; et si la somme collectée est très supérieure nous envisagerons de réaliser un clip.

 

Budget prévisionnel :

Studio : 6000€

Duplication CD : 1800€

Graphisme, affiches, flyers, stickers, ... : 2000€

CD promotionnel : 500€

 

Les fonds seront collectés par notre association "Musical Project".

 

Thumb__mg_carre-1507295858
Loradzouka

Par "lo radzouka" - lo rat jucat en occitan littéraire -, il faut entendre "le rat juché", qui aurait pu être le nom d'un bistrot imaginaire de la campagne altiligérienne, servant une musique d'ailleurs, et qui nous évoque la rencontre et le partage. Ce trio de musiciens fondé en 2008, interprète un registre fait de multiples facettes et diverses... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
nous vous souhaitons un beau succès. Elis
Thumb_default
nous vous souhaitons un beau succès. Elis
Thumb_default
Bravo pour ce projet de 3 eme album! Vous avez ts mes encouragements ! Votre superbe musique mérite d’etre diffusée ! Bise Victor