Participez au financement de mon projet humanitaire international pour aider des enfants à la rue !

Large_chillen_014__620x427___2_titre_-1443663215-1443663227

Présentation détaillée du projet

Bonjour,

je m'appelle Hélène, je suis une Française de 22 ans et bénévole aux Philippines dans un orphelinat géré par l'association allemande Mariphil. 

 

Chillen_018__540x400_-1443606502

 

Au début, je voulais financer mon projet seule. Mais je me suis rendue compte que cela était plus difficile que je ne le pensais (situation financière critique de l'association, difficulté de trouver de l'argent lorsque l'on fait des études...). Les autres bénévoles m'ont convaincue que si mes amis et d'autres gens savaient que j'étais allée dans une des régions les plus dangereuses au monde pour aider des enfants sauvés des rues, ils seraient fiers et heureux de participer. 

 

 

Pour commencer, je vais me présenter de manière plus détaillée. J'ai une licence d'économie et de management et j'ai fait des études d'allemand au niveau master. J'adore l'escalade, la musique, la lecture, l'écriture et les nouvelles expériences (c'est pour cela que je vais organiser dès la semaine prochaine un club de chant, de photos, de course avec les autres bénévoles). 

 

Vendredi_f_ri__et_mes_chanteuses_019__2_-1443606697

 

L'année dernière j'ai rencontré des gens venant du monde entier, et j'ai réalisé que je n'avais justement rien vu du monde. 

 

J'ai entendu parler de Mariphil alors que j'étais étudiante Erasmus en Allemagne, et faire partie de l'association m'a semblé être une évidence. C'est une très petite association qui aide les enfants à aller à l'école aux Philippines, qui leur donne un toit et une "maman"  qui cuisine pour eux et veille sur eux. Mariphil a été créée il y a environ 10 ans et mise avant tout sur l'éducation des enfants pour leur donner un avenir.

Ces enfants ont des origines diverses : certains ont été abandonnés ou négligés, d'autres ont été victimes d'abus (sexuels) ; d'autres encore sont issus de familles en-dessous du salaire minimum de survie.

 

Kids_and_monkey_kids_017__540x405_-1443606941

 

J'ai aussi décidé de m'engager pour une association non-Française pour pouvoir lui apporter quelque chose de spécial - une autre langue, d'autres connaissances (et aussi parce que je voulais me sentir Européenne et pas seulement Française).

À quoi servira la collecte ?

Je suis arrivée au village mardi dernier dans la nuit, je peux donc vous donner mes premières impressions du lieu : les gens sont vraiment adorables et très serviables, alors qu'ils n'ont pas d'argent. Parfois c'est un peu dur de communiquer parce que tous ne parlent pas anglais, mais ils sont toujours heureux de faire connaître leur culture aux étrangers. 

 

Si vous avez regardé mes photos, vous pensez peut-être que ces enfants ont l'air très heureux et n'ont pas tant besoin d'aide que ça. Mais ce serait mal comprendre d'où ces enfants proviennent.  Ils ont été sauvés des rues, certains sont connus de la police parce qu'ils ont dû voler pour survivre (il y en a un qui porte un bracelet électronique). Certains n'existent même pas pour la société, parce qu'ils n'ont pas d'acte de naissance... L'Etat ne prend pas en charge les orphelins et les laisse où ils sont nés : à la rue. L'association pour laquelle je veux travailler a déjà réalisé quelque chose d'incroyable, et je suis très fière de pouvoir les aider. 

 

 

(l'image suivante montre la ville... on n'y voit rien d'autre que ces maisons de misère et des mendiants sur les petits marchés).

 

Nourriture__breakfast_028__540x405_-1443611836

 

 

 

 

 

 

15_stra_enkinder_4___498x540___2_-1443615998

 

Field_work__1___540x405_-1443615773

 

 

Stra_enkind_panabo_4_10_bild_4__540x405_-1443616056

 

 

Mais dans ce village des enfants et avec l'aide des bénévoles, nous sommes comme une grande famille, vivant, cuisinant, apprenant ensemble. 

 

 

Kids_and_monkey_kids_035__540x405_-1443609110

 

Je partage ma chambre avec une bénévole allemande. Nous n'avons pas d'eau chaude et nous n'avons même pas de douche. Nous n'avons pas d'électricité ni la wifi dans nos chambres et on doit aussi partager les lieux avec des cafards, des araignées, des lézards, des moustiques... Mais c'est aussi une expérience extraordinaire, qui me permet de me poser des questions telles que "Comment avons-nous pu en Europe atteindre un tel niveau de prospérité ?" , et "pourquoi cela n'est-il pas le cas aux Philippines (ou partout ailleurs dans le monde) ?".

 

Kids_and_monkey_kids_049__540x448_-1443609249

 

Le village des enfants se situe à Panabo sur l'île de Mindanao. Le jour même de notre arrivée, des étrangers ont été kidnappés à Samal, à quelques kilomètres de là. Nous avons d'abord dû rester au village en attendant les consignes (en fait c'était une vengeance personnelle, la victime était une personnalité économique).

Malgré les risques, j'ai décidé de rester (tout comme les autres bénévoles) pour aider les enfants et faire quelque chose d'utile pour eux. 

 

Cette saison, le bébé de l'associée allemande responsable du marketing est gravement malade, alors la maman ne sera pas au bureau. C'est pour cela que l'association a vraiment besoin de mon aide. Je suis rattachée au département de marketing. 

 

D_part_pour_davao_039__540x405_-1443611404

 

Certains d'entre vous seront sûrement surpris que j'accepte de travailler sans être payer : mais un orphelinat n'est pas une industrie. En plus, l'orphelinat ne touchera pas de subvention de la part de la municipalité en raison de tensions politiques (un membre de l'association a candidaté aux élections municipales de mai alors le concurrent a coupé les aides).

 

Je suis convaincue que ma présence ici peut changer la vie des enfants. 

 

Dscn0720__405x540_-1443610490

 

Cependant, être bénévole a des coûts : 

 

1) Coûts:

Logement et l'alimentation (pension complète) coûtent 300 euros par mois. Il faut compter 60 euros par mois pour les dépenses personnelles. Mon assurance me coûte un peu plus de 100 euros par mois. J'ai dû payer 942 euros pour l'avion (+ 170 euros à prévoir pour réserver le retour). Il faut aussi compter 30 euros par mois pour le visa. En plus, il y a eu les vaccins qui m'ont coûté 300 euros environ, ce qui donne au total 4082 euros. 

 

Chillen_042__540x405_-1443610346

 

2) Mes ressources :

J'ai travaillé un mois cet été ce qui m'a apporté 800 euros. J'ai traduit des textes pour une entreprise de tourisme allemande et ai ainsi gagné 700 euros. J'ai donné des cours particuliers et ai pu économiser 400 euros. Total des ressources : 1900 euros. 

 

Il me manque donc 2182 euros pour réaliser mon projet, ce qui est une somme. Maintenant que je suis aux Philippines, je sais que je veux y rester et qu'il y a beaucoup de choses à faire : emmener les enfants à l'école, les filmer, leur donner des cours d'anglais, d'allemand et de français, les aider à développer leurs talents. Ils sont merveilleux, pleins d'amour et de potentiel (même si nous avons aussi des cas difficiles). Ils ont aussi droit à une chance d'accéder à l'éducation et d'avoir une famille. 

 

C'est pour cela que je fais appel à vous, parce que j'ai besoin de vous, comme nous tous ici ! 

 

Chillen_007__540x405_-1443609895

 

MERCI ! 

 

Thumb_avatar-1434281497
Hélène

Je suis née en France, originaire de la Vienne. J'ai obtenu en 2011 mon Bac scientifique et ai étudié 3 ans en classe préparatoire BL avant de décider de me consacrer à des projets internationaux. Après mon année de bénévolat aux Philippines, je souhaite terminer mes études dans un master "Droits de l'homme" ou business langues et cultures de...