Aidez-nous à réaliser un dispositif documentaire et interactif sur la problématique du braconnage du rhinocéros en Afrique du Sud.

Large_hornmade

Présentation détaillée du projet

100% !!! Grâce à nos 21 KissBankers, "Hornmade." atteint son objectif initial de 1500€! Un grand merci à vous pour le soutien que vous nous témoignez et la confiance que vous placez dans notre projet!

 

Ce n'est pourtant pas fini, loin de là! Il vous reste jusqu'au 28 mars pour nous soutenir dans ce projet très ambitieux.

 

Toute contribution supplémentaire peut nous aider : que ce soit pour allonger la durée de notre séjour en Afrique du Sud, élargir notre champ d'action sur le terrain ou améliorer la qualité globale de notre reportage. 

 

D'avance merci à tous!

 

-

 

En 2013, 1004 rhinocéros ont été victimes du braconnage en Afrique du Sud. Une augmentation de plus de 3000% en 6 ans et un (triste) record mondial!

 

La cause : une demande des marchés asiatiques en constante augmentation pour les produits dérivés de la corne de rhinocéros, à laquelle les médecines traditionnelles prêtent des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques.

 

Les conséquences : aujourd'hui sur le marché noir, le cours de cette corne est supérieur à celui de l'or et du diamant (environ 65.000$/kilo). Des sommes considérables qui attisent la convoitise d'organisations criminelles et qui mettent en péril la survie même de l'espèce. A cette cadence, dans quelques années le rhinocéros aura définitivement disparu de notre planète.

 

Copterok

(Credit to Green Renaissance/WWF)

 

Notre projet

 

Malgré les moyens considérables mis en place par les politiques, pourquoi la lutte ne parvient-elle pas à endiguer le problème ? Comment les parcs nationaux sud africains s'organisent-ils pour contrer ce braconnage ? Quelles sont les limites de ces espaces de préservation face au trafic international qu'engendre le braconnage du rhinocéros en Afrique du Sud? 

 

Toutes ces questions retiennent notre attention et nous avons décidé d'y répondre via un dispositif de documentaire interactif. Concrètement, à l'inverse d'un reportage vidéo plus classique où vous vous contentez d'être spectateur, ici c'est vous qui serez acteur! En tant qu'internaute muni de votre souris, vous allez vous mettre dans la peau du journaliste qui part sur le terrain. Vous serez amenés à naviguer dans le web-documentaire avec un scénario interactif où c'est vous qui prenez les décisions et qui menez à bien votre investigation. 

 

A travers notre projet de documentaire interactif, nous voulons vous emmener à la rencontre des différents acteurs de la lutte anti-braconnage, depuis les quartiers d'affaires de Johannesburg où se négocient les politiques de sauvegarde de l'espèce jusqu'aux sentiers des plaines du Kruger National Park où se joue au quotidien la survie du rhinocéros en Afrique du Sud. 

 

C'est un concept relativement nouveau donc il nous est actuellement impossible de vous définir précisément comment sera structuré le dispositif interactif et comment sera distillée l'information.

 

Dans un premier temps, il est important de retenir que le maitre mot de notre projet est l'interactivité!

 

Nous avons d'ailleurs créé une page Facebook où nous posterons régulièrement des informations/des documents qui vous permettront de mieux saisir les enjeux de cette lutte contre le braconnage. N'hésitez pas à réagir, à nous poser des questions et à diffuser l'information!

 

Notre page Facebook : https://www.facebook.com/hornmadeproject

 

 

Okokok

                                         (Credit to Kruger National Park)

 

Nous avons déjà rassemblé une documentation conséquente mais nous avons besoin de votre aide pour pouvoir élargir le champ de nos recherches, nous rendre compte sur place de la réalité de cette lutte et en traduire les enjeux à travers un dispositif interactif mêlant informations, conversations et interactions avec les internautes. Notre but est de sensibiliser le grand public au problème du braconnage de rhinocéros et plus particulièrement en Afrique du Sud.

 

Ce projet intervient dans le cadre de notre mémoire de fin d'études à l'IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales). C'est surtout l'occasion de réaliser un premier projet de grande envergure qui nous mobilisera sur le long terme et qui pourra nous servir de carte de visite dans notre future carrière professionnelle. La motivation de placer la barre très haut n'a donc jamais été aussi grande! 

 

Qui sommes-nous ?

 

Ok

 

En plus d'être tous les deux étudiants en journalisme à l'IHECS à Bruxelles, nous sommes surtout deux amis de longue date partageant la même passion pour l'investigation et la cause animale. Mais c'est surtout l'envie de partager cet engouement qui constitue le véritable moteur de notre équipe. Habitués à travailler en binôme, nous avons développé un esprit d'équipe et d'initiative que nous mettrons à contribution tout au long de la réalisation de ce projet.

À quoi servira la collecte ?

 Nous sommes conscients que ce projet est ambitieux et qu’il s’annonce extrêmement onéreux. Le challenge est de taille, malheureusement inversement proportionnelle à celle de notre portefeuille. C’est pourquoi nous avons besoin de votre aide !

 

La première étape de notre périple passe par une douzaine d’heures de vol et presque 9000 kilomètres à parcourir pour rallier Johannesburg. Quoiqu’il arrive nous nous rendrons en Afrique du Sud, à l’autre bout du monde, pour mener à bien ce projet. Cela reflète notre volonté inébranlable de créer un dispositif documentaire et interactif autour de cette problématique.

 

Votre contribution est essentielle ! Elle participera à l’optimisation de notre logistique une fois sur place. Sitôt après avoir quitté le tarmac de l’aéroport, il nous faudra nous rendre jusqu’au Kruger National Park (location de voiture + essence), vivre en pleine brousse pendant deux semaines (logement + nourriture) et faire face aux frais inhérents à ce genre de reportage.

 

Un budget devra également être débloqué à notre retour pour la post-production et la réalisation proprement dite du dispositif documentaire Mais à l’heure qu’il est il nous est impossible de chiffrer précisément ces futures dépenses.

 

Les 1500 euros que nous voulons récolter nous permettront de payer (cette liste est non-exhaustive et ne représente qu’une partie des frais que nous aurons) : 

 

- La location d’une voiture : 500€ 

- Le logement dans le Kruger National Park pour deux personnes : 600€

- Un disque dur externe résistant aux chocs pour stocker nos données : 110€

- La nourriture sur place (relativement onéreuse en pleine cambrousse) : 170€

- Frais bancaires + commission de KissKissBankBank : 120€

 

Si d’aventure votre générosité venait à dépasser nos attentes et les 1500 euros espérés, les fonds supplémentaires nous permettront de prolonger notre séjour en Afrique du Sud et d’approfondir notre investigation.

 

Nous contacter : hornmadeproject@gmail.com

Thumb_21022014-hornmade
Hornmade.

Robin Smit et Samuel Vandenberg sont deux étudiants en journalisme à Bruxelles. Passionnés par le monde qui les entoure et débordant d'énergie, ils espèrent que leur projet deviendra également le vôtre !

Derniers commentaires

Thumb_bild2260
GENIAAAL!!! faites sauter le bouchon(du champagne,"parce que ça le vaut bien" ;-D),vous avez explosé les 2000,c'est TOP!!!! de tout cœur avec vous...et les rhinos! Lesanju
Thumb_default
Bravo! Beau projet ... dommage que les meurtriers aient des peines juridiques moins élevées que des dealers ... Bonnes suites à vous 2!
Thumb_default
Voilà Robin, le budget est atteint ! La balle est dans ton camp et les rhinos t'attendent ! A+F