horsjeu présente

Hors-Jeu

Documentaire vidéo sur les conditions de vie de jeunes footballeurs africains tombés dans la clandestinité en Belgique.

Large_couverture_kisskiss-1431623943-1431623956

Présentation détaillée du projet

Titre_leprojet-1431449291

 

Chaque année, de nombreux jeunes footballeurs africains immigrent en Europe dans l’espoir de devenir les futures stars du ballon rond. Persuadés que l’Europe est synonyme d’une vie meilleure et qu’ils réussiront à décrocher un contrat dans un grand club européen, ils sont prêts à prendre tous les risques pour y arriver. La grande majorité d’entre eux se retrouvent alors dans une situation de clandestinité et doivent vivre de débrouille et de solidarité.

 

Pris au piège entre un sentiment de honte absolue de rentrer au pays  pour faire face à des proches qui avaient tout misé sur leur réussite dans le football, et un système qui ne leur ouvre aucune porte, ils n’ont souvent pas d’autre choix que de rester dans cette situation de précarité et "d’illégalité".

 

Cette collecte nous donnera la possibilité d'effectuer le voyage jusque Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, afin de pourvoir mieux comprendre et expliquer ,à travers un documentaire vidéo, les véritables raisons qui poussent ces jeunes à quitter leur pays dans l'espoir de trouver de meilleures conditions de vie ailleurs.

 

Une fois notre documentaire prêt, nous organiserons une projection de celui-ci au Cinéma Galeries, afin de partager l'outil fini.

 

Titre_objectifs-1431449443

 

Nous allons réaliser un documentaire vidéo de 26 minutes dont l’objectif sera d’informer et sensibiliser les jeunes belges à la réalité de l’immigration, telle qu’elle est vécue par ces jeunes footballeurs africains tombés dans la clandestinité. Nous voulons dépasser le stade des jugements et rendre compte de la complexité de la situation tout en montrant les conditions précaires et difficiles, physiquement et moralement, dans lesquelles vivent ces "sans-papiers".

 

Il y a une part de la réalité de ces jeunes footballeurs africains qui leur est très spécifique et qu’il est important de cerner et comprendre – la priorité donnée a l’entrainement de football quotidien plutôt que le travail rémunéré en est un exemple - et il y a une autre part de leur réalité qui est plus généralisable à l’ensemble des immigrés clandestins. Nous essayerons, à travers ce documentaire, de donner une image plus humaine à ces "étrangers" considérés comme "illégaux", voire même "criminels" par certains, sans pour autant les victimiser.

 

Photo_kisskiss-1431451232

 

Notre but n’est pas de nous attarder sur les voies utilisées par ces jeunes footballeurs africains pour arriver en Europe (voies illégales, voies légales, invitation d’un club belge pour passer des tests, recruteurs véreux,…). Nous n’allons donc pas dénoncer les dérives du football en tant que telles ou confirmer l’existence de faux recruteurs immoraux qui exploitent le rêve et la vulnérabilité de jeunes footballeurs africains en leur vendant un faux avenir de star du football. Ces réalités et pratiques scandaleuses vont certainement être évoquées dans les témoignages de certains intervenants, mais elles ne seront pas notre sujet principal.

 

L’immigration et les problématiques qui lui sont liées sont des sujets très actuels. Cependant, ils restent mal médiatisés et il nous semble important que les jeunes (et les citoyens en général) soient mieux informés et instruits sur des problématiques comme celle-ci afin qu’ils puissent former leur propre opinion et agir de manière optimale en toute connaissance de cause.

 

Afin de réaliser ce documentaire, nous allons partir en Côte d’Ivoire durant 3 semaines (du 1 au 21 septembre), où nous allons filmer 1/3 du projet. Côte d’Ivoire, pays francophone dans lequel la culture footballistique est très présente grâce aux nombreuses stars africaines du ballon rond qui y sont nées (Drogba, Yaya Toure, Gervinho, Aruna Dindane,…). De plus, l’équipe nationale Ivoirienne, les «éléphants», viennent tout juste de remporter la Coupe d’Afrique des Nations.

 

Notre documentaire sera donc un outil de réflexion et de sensibilisation pour les jeunes belges âgés de 12 à 15 ans. C’est en principe une période de transition durant laquelle les opinions se développent et les jeunes s’intéressent de plus en plus au monde «extérieur». Ils sont véritablement les acteurs de demain!

 

Via le réseau local de notre partenaire Samilia Foundation, nous souhaiterions à plus long terme essayer d’informer et sensibiliser les jeunes footballeurs africains aux difficultés auxquelles ils seront sans doute confrontés en Europe, même si les décourager de venir en Belgique est totalement illusoire.

 

La Fondation Samilia lutte contre tout type de traite d'êtres humains et a récemment lancé le projet Foot Against Trafficking qui tourne autour du thème que nous voulons aborder dans notre documentaire. Leur expérience en Côte d'Ivoire et leur aide nous sont très précieuses car la Fondation Samilia nous donne accès à de nombreux contacts indispensables si nous voulons bien cerner tous les enjeux de la problématique et mener à bien notre projet. Pour plus d'informations sur leur mission, cliquez ici pour visiter leur site.

 

 

 

Titre_quisommesnous-1431449455

 

4 jeunes étudiants en Master 1 dans la section Animations socio-culturelles & Education permanente à l’IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales) située à Bruxelles.

 

Photo_groupe-1431496233

 

(de droite à gauche:)

 

- Paul Soares: Notre footballeur immigré

 

Né en Inde d’un père indien et d’une mère belge, j’ai moi-même quitté famille et amis à l'âge de 14 ans pour venir en Belgique dans l’espoir de devenir une star du football. J’avais déjà trouvé un club de Division 2 (R.E.Virton) grâce à un test effectué lors d’un bref passage en Belgique quelques mois auparavant. Aujourd’hui, huit ans plus tard et après de nombreuses déceptions footballistiques, ce rêve de réussir dans le football reste pour moi une page qui n’est qu’à moitié tournée. Mais en parallèle à ce rêve, et grâce à l’aide de ma famille maternelle, mon hébergement et ma scolarité ont toujours été assurés, ce qui m’a permis d’entreprendre des études supérieures et de continuer à espérer avoir un bel avenir devant moi.

 

Je me sens donc profondément touché par la condition de ces jeunes africains qui ont partagé mon rêve, ont fait les mêmes sacrifices pour le réaliser, mais sont aujourd’hui malheureux, dans des situations difficiles, et contraints d’y rester. Souvent seuls et abandonnés de la société car «illégaux», ils ne trouvent d’autres solutions que de rester accrochés à leurs illusions. Ces individus n’atteindront sans doute jamais l’épanouissement personnel. Malgré mon rêve initial brisé, j’ai appris progressivement à accepter l’échec car j’avais d’autres possibilités devant moi que le football… Eux pas!

 

 

- Géraldine Desmecht:

 

Toute petite déjà, je détestais les injustices, et je rêvais de "sauver le monde". Cela faisait souvent sourire mes proches, mais tout le monde a maintenant bien compris que j'étais (presque) sérieuse. Je n'ai plus cette prétention aujourd'hui, mais j'aime à croire que nous pouvons tout changer, améliorer de petites choses à notre échelle. J'essaie de faire ma part en tentant de sensibiliser tout un chacun à des causes qui me tiennent à coeur. Je pense qu'à travers la vidéo, nous pouvons plus facilement faire passer des idées et des émotions. C'est un grand défi, mais nous sommes motivés à bloc, prêt à le relever!

 

 

Pauline Agache:

 

Cette problématique me touche beaucoup, comme tous les sujets qui tournent autour de l’humain, sa condition, sa complexité et ses inégalités sous toutes ses formes. Après mes études à l’IHECS, je compte continuer sur cette voie et me former d’avantage dans le secteur de la vidéo, plus particulièrement dans le film documentaire. Afin de pouvoir faire de ma passion mon métier. Je crois fermement que pour agir en citoyen responsable, il faut d’abord être au courant de se qu’il se passe dans le monde et son propre pays et cela de manière nuancée. Voilà pourquoi, je suis convaincue par notre projet et son utilité dans notre  société actuelle. Avec notre équipe de choc, je ne doute pas une seule seconde de sa réussite!

 

Benjamin Decker:

 

Jouant au football depuis mes 5 ans, je reste un grand passionné par ce sport et n'hésite pas aller regarder un match avec mes potes autour d'une, deux ou trois bières! Je me sens également très concerné par le thème de l'immigration car il représente actuellement un des enjeux les plus importants de notre société. Il me semble indispensable de pouvoir permettre aux jeunes de prendre conscience de la réalité de l'immigration et cela à partir d'un point de vue autre que celui généralement présenté dans les médias. Notre génération a la responsabilité de changer les choses et de contribuer à un avenir plus équitable pour tous. Je suis également passionné par tout ce qui touche à l'univers du documentaire et suis impatient à l'idée de tourner à l'étranger. Voilà toutes les raisons pour lesquelles je suis motivé à mener à bien ce projet jusqu'au bout!

 

À quoi servira la collecte ?

 

Nous sommes tout à fait conscients que mener à bien ce projet et parvenir à réaliser notre documentaire représente un coût non négligeable. Malgré le fait que nous possédons tous un job étudiant nous permettant de financer une partie de ce projet, nous comptons sur votre contribution dans le but d’alléger les nombreuses dépenses auxquelles nous seront confrontées.

 

Nous devrons assurer plusieurs frais liés au voyage mais aussi au tournage en Côte d'Ivoire: l'achat des billets d'avions, le logement sur place pendant 3 semaines, la location du matériel de tournage, les visas ainsi que les 8% de la collecte reversés à KissKissBankBank.

 

Budget_icones-1431449802

 

TOTAL = 4.475 €

 

Nous comptons sur vous pour nous soutenir tout au long de ce projet!

 

 

Thumb_logo_horsjeu_noir-1431376476
horsjeu

Nous sommes 4 jeunes étudiants en Master 1 dans la section Animations socio-culturelles & Education permanente à l’IHECS (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales) située à Bruxelles. Visitez notre page Facebook!

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitations, vous y êtes ! A vous de jouer maintenant !
Thumb_default
courage a vous beau projet :) et bon courage pour la suite :)
Thumb_default
Bonne chance pour ton beau projet, toute la famille Lavoye est "derrière toi" et on se réjouit d'avance de voir le résultat!