Human After All court métrage fait par des étudiants en deuxième année au sein de l'Esra.

Large_haa_affiche

Présentation détaillée du projet

Synopsis :

Marion, une jeune femme d'une vingtaine d'années qui voit sa vie basculer suite à un grave accident qui a coûté la vie à quelques uns de ses amis ainsi qu'à l'homme qu'elle aimait. Avec la technologie de son époque, elle survit grâce à de nombreux implants cybernétiques : 80% à 90%  de son corps est désormais artificiel. Comment Marion va s'adapter à son nouveaux corps, à cette nouvelle vie? Mais surtout comment la société, qui se méfie des avancées technologiques, va-t-elle l'accepter?

 

Note d’intention du Réalisateur :

Ce projet de science fiction parle avant tout de deuil, de rédemption et d'acceptation de soi.

Human after all aborde également les thèmes de l'exclusion, de la dépression et d'un certain point de vue du rapport à l'autre. Le corps est un élément important, il est ce qui nous différencie. Il est unique. Il définit en partie notre identité. Comment se définir, continuer à aller de l'avant si l'on ne se reconnait plus, si on ne peut répondre à la question « qui suis-je ? ». On arrive tous à un moment donné de notre vie où l'on se sent perdu, où l’on ne sait plus qui on est ni ce que l'on veut. C'est ce que je veux montrer dans ce court-métrage.

 

C'est l'état dans lequel se trouve Marion. Ce personnage a perdu les personnes qui lui étaient le plus cher, mais surtout elle a perdu son identité. Marion est un personnage qui, à cause de son accident et des opérations qu'elle a subies, peine à se définir encore comme « humaine ». Quand on parle d'elle, on parle plus d'une grande avancée technologique - d'un "objet"- que d'une miraculée. C’est ce qui la trouble au plus haut point. Tout son monde se trouve changé. Mais l'histoire de Marion va bien au-delà : ce monde peut être notre futur. Un monde où la technologie est présente dans chaque aspect de la vie humaine. Un monde contre lequel certains s'insurgent. 

 

Les influences :

Les films qui m'ont inspirés pour l'écriture de ce scénario sont des chefs d'œuvre de science fiction : Blade Runner de Ridley Scott et le film d'animation Ghost in the shell de Mamuro Oshii. La manière dont ces deux réalisateurs nous présentent un monde à la fois futuriste et réaliste. L'atmosphère que je souhaite développer se rapproche beaucoup de ces univers, ainsi que de la série suédoise Real humans.

 

Blade Runner de Ridley Schott

 

Bladerunner.article

Blade-runner-6

Rachel_tyrell

Real human (serie suédoise)

Article_realhumans12-100huma_preview

Real_une

 

Almost human (série américain)

 

Almost-human-saison-1-video

198729-ces-2009-photo-blog-rocketboom-and-minority-report

 

Ghost In The Shell de Mamuro Oshii

Ghost-in-the-shell

 

 

 

 

Le scénario se découpe en deux séquences distinctes. La mise en scène ainsi que la réalisation suit le même chemin. La séquence d'appartement sera filmée de manière très froide, très épurée. Le décor minimaliste et l’éclairage donneront un effet aseptisé au monde dans lequel vit le personnage de Marion. Son appartement doit être perçu comme un cocon qui la protège du monde extérieur. Dans cette première partie, le cadre joue un rôle essentiel : la symétrie des éléments présents dans le cadre, ainsi que la fixité de celui-ci, doivent montrer l'ordre dans lequel vit Marion, mais aussi qu'elle n'y trouve pas vraiment sa place. Ordre et symétrie qui seront bouleversés par l'arrivée des ravisseurs. Ce sera l'élément qui brisera cette symétrie parfaite, par le fait de ne jamais faire apparaître les personnages dans le centre du cadre. La seconde séquence sera en totale opposition à la première. Marion s’est fait enlevée : l'image ainsi que le cadre doivent apparaître plus brutaux et désordonnés, contrairement à la première partie. 

 

Yeux de Marion:

 

Lentille-de-couleur-bionique2 Lentille-de-couleur-bionique

 

Masque des ravisseurs:

Templar-black

 

Rôle de Marion: Alias Hilsum

Alias_4

Photo by Delphine Diallo

 

Alias_2

Photo by Paul Blaché

 

Aloas_5

Photo by Malika Mouh

À quoi servira la collecte ?

 

La location des lieux de tournage:

-  Un grand appartement moderne

 

Les costumes:

- l'achat ou la location des costumes des différents personnages.

 

Les accessoires:

- chaines

- revolver futuriste

- taser

- masque

 

Les décors:

 -  décoration futuriste

 -  chaises et table moderne 

 

La régie:

 - transport des comédiens sur les différents lieux de tournage 

 -nourriture pour l'ensemble de l’équipe de tournage 

Thumb_fredou
Solal1994

Jeune étudiant en deuxième année à l'Esra

Derniers commentaires

Thumb_fredou
c'est d'la balle votre film
Thumb_default
'C'est le moment d'encourager le créateur' JE T'ENCOURAGE FREEEEED