AIS présente

I am standing

Un projet sur l'intégration. Une chorégraphie entre le texte écrit, les corps, l’espace et le placement du public.

Large_i_am_standing_1

Présentation détaillée du projet

I AM STANDING

 

_dsc1350

 

le 30 novembre et le 2 décembre 2013 à 20h au lieu MAINS D'OEUVRES, à Saint-Ouen.

 

Mains d'Oeuvres 1 RUE CHARLES GARNIER, 93400 SAINT-OUEN

 

 

 

I am standing est une installation performative disséquant le processus d'intégration.

 

L'intégration a lieu lorsque les choses anciennement indépendantes trouvent un moyen de s'identifier mutuellement, de se positionner dans un nouvel environnement, pour finalement se réconcilier.

De nos jours l'intégration est un sujet majeur. Dans toutes les régions du monde, les inégalités économiques et l'instabilité politique conduisent les gens à émigrer.  

L’installation performative consisterait en une métaphore du processus d'intégration. Les différentes étapes, de l'attente à l'entrée, de l’identification à la reconnaissance sont traités durant cette installation.

I am standing est un solo se fondant sur une expérience individuelle de déplacement et de solitude, et tente de susciter une sensation d’appartenance.

 

 

 

Le solo est présenté dans un espace vide. Le « quatrième mur » est placé derrière le public, incluant ainsi la présence du public dans le concept.

La performance débute à l’entrée du public dans la salle. L’accueil de celui-ci par la figure de l'interprète est le commencement d’une chorégraphie entre le texte écrit, les corps, l'espace et le placement du public qui graduellement s’intègrent ainsi à la totalité de la performance. Ce projet explore les experiences parallèles ou potentielles.

 

 

 

Le spectacle joue avec les conventions du territoire et les rôle du public dans le théâtre.

L'absence de sièges fixes renforce la question du placement du spectateur, sur la nécessité de trouver sa place.

Avec un texte projeté exprimant les sensations intérieures de l’interprète, l’introspection se transforme progressivement en une expérience ressentie collectivement.

 

• CROISEMENT ENTRE LES DISCIPLINES ARTISTIQUES

 

_dsc8171

 

Je souhaite créer une œuvre qui soit une expérience à la fois physique et imaginaire pour le public. La disposition du projet oscille constamment entre performance et installation, et pourrait également être décrite comme un voyage introspectif au cœur d'un spectacle à l'espace vide, ou comme une expérience d’intégration.

 

Mon intention est de jouer avec les codes de la performance et du théâtre, des arts visuels et de l’ « espace galerie » afin de créer une situation dans laquelle le public est simultanément le spectateur, l'artiste et le décor de la performance. Le travail avec un créateur lumière permettra de renforcer la perception de chacun au sein de l'espace performatif.

L'idée est de traiter l'espace comme paysage. Les lumières dessinent les corps du public en les transformant en silhouette ou en esquissant leurs ombres sur les murs de l'espace.

J'ai toujours beaucoup écrit et l'acte d'écriture est devenu un outil essentiel dans mon travail. Dans ce projet, j’ai l’intention d’approfondir cet acte et d’expérimenter la tension possible entre le corps et la projection ou récitation de texte.

Je suis fasciné par l'idée d'une performance écrite.

 

CORPS INDIVIDUEL ET VECU COLLECTIF

 

_dsc1340

 

La recherche du mouvement et du corps est inspirée par les ombres. Je veux explorer la métamorphose du corps en sa propre ombre, à la fois concrète et métaphorique, en relation avec un texte transformant l'espace.

La recherche sur le mouvement s’initie à partir d’un corps en position verticale. Il s'agit d'une tentative de désapprentissage des modèles de mouvement, mais également des modes performatives s’appuyant sur une relation directe entre l'interprète et le public.

L'intention est de créer un corps anonyme et universel, permettant au public de s'identifier, et d'interpréter l'expérience sans rattachement a un quelconque personnage.

La disposition fait du corps une sculpture vivante.

L'objectif du projet est de transformer une expérience individuelle en un vécu collectif. Le travail se dégage de la situation réelle d'entrée dans un espace.

 

 

 

PRÉSENTATION DE LA CIE :

 

Fondée en 2011 à l'arrivée d'Inari Salmivaara en France, [AIS] est une compagnie explorant la performance comme situation et la représentation en tant que condition.

Mélange de différentes disciplines, les performances de la compagnie sont les résultats d'une enquête sur la langue, et investissent des thèmes socio-politiques, comme l'utopie, l'espoir, la collaboration, l'intégration. Evacuant les références directes à la politique actuelle, ses performances appréhendent les thèmes en envisageant la performance comme circonstance, et désarticulent les conventions du théâtre.

Le public est souvent impliqué dans les performances.

La collaboration entre artistes de différentes disciplines est la base des créations de la compagnie.

 

 

 

 

ARTISTES

 

 

 

Inari Salmivaara (chorégraphe)

 

Inari Salmivaara envisage la performance comme mode d’expression privilégié. Mélangeant différents langages artistiques et les soumettant à des conditions spécifiques, Inari Salmivaara convoque une large gamme de sujets posant la performance en tant que contexte de l'œuvre. Elle aime impliquer physiquement le spectateur et est convaincu que l'action est génératrice de sens dans un spectacle.

Basées sur l'articulation de situations réelles, ses performances manifestent une sensation de certitude et de contemplation sereine, combinée à de subtils détails, bizarres ou excentriques, des éléments légèrement humoristiques. La creation de situations impliquant le spectateur permet d’intègrer celui-ci à l'œuvre.

Réagissant directement à l'environnement et utilisant des expériences quotidiennes comme matériau de création, elle tente de créer un langage exprimant une relative objectivité.

 

Inari Salmivaara a vécu de nombreuses années à Amsterdam. Après ses études à SNDO, ses spectacles ont été produits par différents théâtres, en particulier Dance Ateliers Rotterdam; Dansmakers Amsterdam et Huis a/d Werf. Ses œuvres ont été présentées dans des festivals comme Springdance, Something Raw et Le Festival a/d Werf.

Elle vit et travaille actuellement à Paris, où elle est en résidence d’accueil création à Mains d’œuvres depuis 2011.

 

Hans Tuerlings (dramaturge)

 

Hans Tuerlings est un chorégraphe Néerlandais, ayant débuté au milieu des années 70 avec le groupe DanceWorks. Il travaille pour plusieurs compagnies de danse, entre autres Nederlands Danstheater, Scapino Ballet, Introdans, Bart Stuyf, Reflex… En 1990, il fonde sa propre compagnie Raz, et se positionne à l'avant-garde de la danse néerlandaise. En 1989 il gagne le Grand Prix du Concours Internationale de la Chorégraphie de Groningen, et reçoit en 2000 le Prix de la Chorégraphie Néerlandaise du VSCD. En 2006 il reçoit le Prix de la Danse du Prins Bernhard Cultuurfonds Noord Brabant.

Avec un engagement obsessionnel pour l'expressivité de l'image et du mouvement, le théâtre de Tuerlings aborde la puissance et l’impuissance, les pulsions primaires et les comportements appris, l’homme comme bourreau et victime de ses propres angoisses et désirs.

Il s’agit avant tout de la danse, de la regarder et de l’endurer.

 

François Pelfrêne (éclairagiste)

Régisseur général au Casino de Paris depuis février 2005, François Pelfrêne travaille également en tant que régisseur lumières pour différentes compagnies de danse contemporaine : [AIS] d’Inari Salmivaara, la Cie La Folia de Christine Bastin, la Cie Propositions d’Estelle Chabretou & Patricia Quevedo, la Cie Hapax de Pascal Giordano, la Cie Paco Décina, la Cie Alentours Rêveurs de Serge Ambert...).

Il réalise également les créations lumières pour La Constellation (metteur en scène : Alexandre Ribeyrolles) depuis 2007 et le Styx Théâtre (metteur en scène : Serge Noyelle) depuis 2002.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Cette collecte nous permettra de rémunérer

-les représentations le 30 novembre et le 2 décembre,                                 (300 euros)

-l'engagement de créateur lumière, de créateur sonore et du photographe. (900 euros)

-et louer un video projecteur pour les représentations et répétitions              (300euros)

 

Ce projet est soutenu par Raz/Hans Tuerlings et Mains d'oeuvres.

Thumb__dsc1350
AIS

Inari Salmivaara (chorégraphe) envisage la performance comme mode d’expression privilégié. Mélangeant différents langages artistiques et les soumettant à des conditions spécifiques, Inari Salmivaara convoque une large gamme de sujets posant la performance en tant que contexte de l'œuvre. Elle aime impliquer physiquement le spectateur et est... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_affiche_v5-1473648964
Très beau spectacle, audacieux, original, sensible et magique, à soutenir!!