Aidez-moi à réaliser ma prochaine production photo ET une exposition à Bruxelles. Une fiction burlesque et étrange sur ma lignée de femmes.

Large_inta-cover-1449481468-1449481499

Présentation détaillée du projet

 

Concept

 

Je me tiens dans le cercle

Dans la ville morte

Et lace les souliers rouges.

Ils ne sont pas à moi.

Ils sont à ma mère.

Et à sa mère avant elle.

Transmis comme un héritage

mais cachés comme des lettres honteuses.

La maison, la rue, d’où ils proviennent

sont cachées et cachées aussi toutes les femmes…

 

Extrait de Red Shoes d’Anne Sexton.

 

I never told anyone raconte mon histoire où plutôt l’histoire inconsciente des générations féminines Binchoises qui m’ont précédées.

Récupérant ces fragments de lectures, de non-dits ou d’actes manqués, je les mets en scène en m’amusant avec les plumes, les masques, les costumes… m’inspirant du carnaval.

Ce projet se construit en intégrant les femmes de Binche, leurs enfants et leurs hommes comme personnages de ma famille.

 

Cette nouvelle série photo a la chance d’avoir été choisie par la Galerie Arielle d’Hauterives et sera exposée à Bruxelles du 18 décembre 2015 au 23 janvier 2016 !

 

Binche

C’est une petite ville dans le Hainaut, au sud de la Belgique, réputée pour son carnaval (Patrimoine de l’Unesco), ses remparts, son histoire…

 

Visuel1ok2-1447107467

 

 

La réalisation

 

I never told anyone se raconte sous forme de tableaux où le décor est aussi important que les personnages.

Cela fait un an que je me prépare à ce projet.

Frapper aux portes, discuter avec les habitants, retrouver ma famille, écrire, dessiner, lire…Ces prises de contact m’ont permis de démarrer ce que je voulais exprimer, comment et pourquoi.

Les croquis réalisés, je me suis empressée de trouver mon équipe. Artiste plasticienne (qui a réalisé les dessins), maquilleuse, styliste, costumière, soudeuse, garnisseuse ont commencé à chercher les matériaux afin d’imaginer ensemble les créations à réaliser pour la série photo.

 

Img_4179-1448227416

 

Un an de maturation, de repérages et de casting. Deux mois de préparation en atelier avec l’artiste plasticienne et les stagiaires.

Je suis impressionnée par l’implication spontanée des artistes qui m’entourent, des artisans et des habitants de Binche qui me donnent du temps et me proposent des solutions.

 

Pour arriver très vite au shooting avec l’équipe plateau (Chef Opérateur, chef électro, l’équipe prépa.). J’ai choisi d’utiliser la lumière cinéma pour sculpter ma prise de vue.

Chaque image a son univers singulier.

La série s’assemble par l’obscur, le crépuscule, la nuit, ou l’aube. Les personnages sont en périphérie du monde réel. Ils s’inscrivent pourtant dans des lieux qui existent mais qui suscitent l’étrange, le fantastique.

Des personnages forts ; l’enfant squelette, la femme éther, les jumelles, la femme pan, la femme huître, la femme papier peint… sont sortis de mon imaginaire…il a fallu les dessiner, les créer et trouver les femmes qui pourraient m’emmener au delà-de l’irréel.

 

Toute une recherche !

 

Sans_titre_2-1448366981

 

Mon Parcours

 

J’ai commencé à m’intéresser à la photographie à l’adolescence.

Diplômée de l’IHECS à Bruxelles et ensuite de l’école de théâtre Xavi Gratacos à Barcelone, j’ai eu la chance de gagner une bourse me permettant d’approfondir  la photographie à l’école des Gobelins à Paris.

Depuis quelques années, je me penche sur la narration et explore la fiction en mettant en scène des personnages appartenant à une réalité sociologique. 

Ma première série (qui s’est étalée sur 3 ans), I am 14, traite de l’adolescence en Belgique, en Palestine et au Congo. Elle a été sélectionnée dans une quinzaine de festivals internationaux et institutions. Elle reçoit le prix coup de cœur de la Bourse du talent 2013 à la BNF (Bibliothèque François Mitterrand) à Paris.

I am 14 est actuellement exposé au Musée de la photographie en Belgique jusque fin 2015.

 

Mes inspirations viennent du théâtre, du cinéma et de la peinture. Ayant pas mal travaillé dans ces deux premiers mondes, je me nourris de tout ce que j’ai pu voir, vivre et rencontrer dans la mise en scène.

 

Sélection de festivals internationaux où j’ai été invitée à exposer :

Format Festival en Angleterre, Encontros Da Imagem au Portugal, Festival Transizioni en Italie, Lagosphoto au Nigeria, Les nuits photographiques de Paris, Schau en Allemagne, etc.

 

Musée et institutions :

La Bibliothèque François Mitterand à Paris (Prix coup de cœur et entrée en collection), le musée de la photographie de Charleroi et la Maison de la Photographie à Lille.

Sélection officielle au Salon d’art contemporain de Montrouge.

 

Publications :

Cicero Magazine (DE), UPP (Union des photographes professionnels (FR), Le Vif Weekend (BE), Victoire (BE), GEO Kompakt (DE), etc…

 

Vous pouvez découvrir mon travail www.benedictevdr.com

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à couvrir une partie des frais (les frais de production, de post-production et d’impression) afin de réussir à finaliser la série photo en vue de l’exposition à la galerie Arielle d’Hauterives à la mi-décembre.

 

J’ai autofinancé mes précédentes séries photos. Ces réalisations m’ont permis de m’ancrer dans le monde de la photographie et de me lancer aujourd’hui dans un projet de plus grande envergure.

J’ai besoin de vous pour réaliser I never told anyone.

 

Le montant demandé peut paraître important, il s’agit d’un projet ambitieux qui nécessite la participation de nombreux métiers et une logistique importante. La plupart des personnes, touchées par mon projet, ont diminué leurs coûts de prestation voire accepté de m’épauler gratuitement et je les en remercie.

 

Voici le détail total du budget pour la réalisation de 8 photographies :

- Equipe technique (chef opérateur, chef électro, styliste, artiste plasticienne, maquilleuse, assistant mise en scène) : 4.800€

- Accessoires (plâtre, papier peint, costumes, maquillage, etc) : 3.600€

- Catering, défraiements : 2.000€

- Location matériel lumière et photographique : 3.800€

- Post Production : 5.000€

Soit un budget total de 19.200€

Ce budget est plus important que le montant demandé de 7.500€. Le reste est financé sur fond propre et par sponsor.

 

Si l’objectif est dépassé ?

Cela permettra la réalisation de photos supplémentaires.

 

Un grand merci d’avance pour votre soutien !

 

Thumb_avatar-1447107018
Bénédicte Vanderreydt

J’ai commencé à m’intéresser à la photographie à l’adolescence. Diplômée de l’IHECS à Bruxelles et ensuite de l’école de théâtre Xavi Gratacos à Barcelone, j’ai eu la chance de gagner une bourse me permettant d’approfondir la photographie à l’école des Gobelins à Paris. Depuis quelques années, je me penche sur la narration et explore la fiction en... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Pour celles et ceux qui comme moi, ont la chance de la connaître ; pour celles et ceux qui n'ont pas cette chance mais qui aimeraient l'obtenir, venez soutenir le projet "I never told anyone" de Bénédicte Vanderreydt, photographe à Paris, Bruxelles (Milan et Tokyo on lui souhaite) ! Pas de participation minimum, même 1 € symbolique suffit ! On est à 91% et il reste 2 JOURS ! Go, Go, Gooooooo ! ^^ ♥♥♥
Thumb_default
Yo Shoum! Félicitations pour ce chouette projet, bonne chance à toi! A tout bientôt Ju
Thumb_default
keep on rocking fresh pictures